La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Le suicide des jeunes aggravé par la pandémie    Arabie saoudite: suspendue depuis mars, la Omra va reprendre    DGSN: arrestation hollywoodienne aux environs de Casablanca    Prix à la consommation: Voici les plus fortes hausses    Covid19: Le tourisme encaisse des pertes par milliards    M6 interdite en Algérie    Lois électorales: Laftit change de méthode    BAM: l'économie marocaine se contracterait de 6,3% en 2020    Le commerce en réseau crée sa fédération    Covid19: Durcissement des mesures à Jerada    Incendie dans un dépôt à Casablanca: un riverain témoigne (VIDEO)    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Driss Lachguar réitère le soutien historique et de principe de l'USFP à la cause palestinienne    Covid-19, le virus dévastateur    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2.227 nouveaux cas, 105.346 au total, mardi 22 septembre à 18 heures    Le moment où Hamieddine est entré au tribunal (VIDEO)    Luis Suarez soupçonné de triche, le parquet ouvre une enquête    Raja: les transferts pour renflouer les caisses du club?    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    Enseignement supérieur : Une rentrée universitaire bousculée, des étudiants décalés mais non recalés    Congrès extraordinaire du PJD à l'horizon    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Youssef Amrani déplore «le non-Maghreb», un «gâchis économique, un handicap politique et une aberration historique»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Le Maroc de l'ancien monde    L'OFPPT lance les travaux de construction de sa 5ème Cité des Métiers et des Compétences    L'effervescence des supporters envahit les réseaux sociaux    UFC: Khamzat Chimaev, le Khabib 2.0 !    Violeur en série. Des aveux à vous glacer le sang    RCAZ: Saïd Chiba démis de ses fonctions    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Au siège de l'AIEA, une fontaine marocaine s'offre un lifting    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Une grande perte pour la recherche sur l'amazighe    Mme Fettah Alaoui: «La culture est un pilier majeur pour le tourisme marocain»    Entre le monde des Arts et l'univers des Lettres    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    Présidentielle en Côte d'Ivoire : le représentant de l'ONU appelle à la «retenue»    Au Mali, l'ex-ministre de la défense Ba N'Daou nommé président de transition    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement
Publié dans L'Economiste le 04 - 06 - 2020

La conférence des présidents de la Chambre des conseillers se réunit ce vendredi 5 juin en fin de matinée par visioconférence pour se prononcer sur l'application d'un projet de plan d'action après la levée de l'état d'urgence sanitaire. Une première mouture a été adressée aux présidents des Commissions spécialisées, aux chefs de groupes parlementaires et aux coordinateurs des groupements. Pour le président de la Chambre, il faudra arrêter une méthodologie de travail, surtout que le Maroc entame la dernière ligne droite du confinement qui devra prendre fin mercredi prochain, soit le 10 juin à 18 heures.
Pour Hakim Benchamach, au terme de la feuille de route prise à l'ouverture de la session du printemps, il est nécessaire de faire une évaluation du travail de la Chambre en matière de législation et de contrôle du gouvernement. Pour l'heure, les séances plénières et les Commissions permanentes fonctionnent de manière fluide, dans la logique des dispositions suivies par le bureau de la Chambre dans une situation exceptionnelle. Celle-ci a été marquée par le vote électronique à distance, sachant que le télétravail administratif durant la période de l'état d'urgence sanitaire a fonctionné dans la plupart des cas.
Maintenant que tous les secteurs du pays ont adhéré à la préparation de plans pour la gestion de la période post confinement, les parlementaires doivent faire de même. Cela se fera sur la base des premières discussions du bureau de la Chambre le 1er juin au sujet du plan d'action pour une nouvelle étape, qui prépare progressivement le retour au travail normal. Il s'agit de consolider les acquis, tout en prenant en compte les précautions et la mobilisation sanitaire, à la lumière de l'évolution de la situation épidémiologique.
Maintenant que tous les secteurs du pays ont adhéré à la préparation de plans pour la gestion de la période post-confinement, les parlementaires doivent faire de même. Cela se fera sur la base des premières discussions du bureau de la Chambre le 1er juin au sujet du plan d'action pour une nouvelle étape, qui prépare progressivement le retour au travail normal (Ph. MAP)
■ Maintien du même trend pour le travail législatif
Au menu de cette réunion, plusieurs points doivent être tranchés dont l'un porte sur le travail législatif. Depuis le début du confinement parlementaire, la priorité a été donnée aux textes liés à la pandémie en vue de limiter ses impacts. La réactivité a été rapide puisque la Chambre a adopté 4 projets de loi d'une importance capitale pour la gestion de cette étape. Ces lois ont accordé aux autorités publiques les prérogatives nécessaires pour traiter l'évolution épidémiologique. Pour la période qui arrive, la Chambre propose de poursuivre dans le même trend, particulièrement pour l'examen et l'adoption de la loi de finances rectificative. Concernant le travail des Commissions permanentes, le plan prévoit de programmer les autres projets et propositions de loi et de renforcer l'échange numérique entre les groupes parlementaires en matière de correspondances administratives et d'informations.
■ Adapter le règlement intérieur aux situations exceptionnelles
Le plan prévoit de programmer des séances plénières pour approuver les projets de loi préparés par les Commissions permanentes. Il s'agit également de procéder à l'actualisation des dispositions du règlement intérieur de la Chambre pour l'adapter aux exigences du travail sous l'état d'urgence sanitaire ainsi que dans d'autres circonstances exceptionnelles. Le plan prévoit d'élargir la participation des parlementaires dans les opérations de vote des projets et des propositions de loi, en maintenant le vote électronique jusqu'au retour de la situation normale.
■ Le chef du gouvernement traitera du plan de relance économique
L'autre point à l'ordre du jour concerne les questions orales mensuelles. Le bureau de la Chambre a décidé de programmer une séance mensuelle pour le mardi 16 juin sur «la politique gouvernementale après la levée du confinement: quel plan pour la relance économique pour traiter l'impact social de la crise?».
■ Nouveau calendrier pour les questions orales hebdomadaires
Le système exceptionnel suivi pendant l'état d'urgence sanitaire prévoyait d'interpeller les secteurs ministériels en relation avec la pandémie comme notamment, les Finances, l'Intérieur, la Santé, l'Education nationale, l'Industrie et le commerce, l'Agriculture et le Travail. Sur la base de cette accumulation, la Chambre propose une version améliorée pour doubler le nombre des secteurs convoqués chaque semaine. Pour chaque séance, l'un a une vocation économique, l'autre sociale, tout en conservant la question centrale pour chaque secteur, en lien avec la pandémie. Pour cela, un calendrier est fourni. Ainsi, pour mardi prochain, la Chambre propose le ministère des Affaires étrangères et celui du Tourisme. Le 23 juin, la Justice et l'Equipement, sachant que la séance du 16 juin sera consacrée au chef du gouvernement. Le 30 juin, les départements de l'Energie et la Solidarité et développement social. Le 7 juillet ce sera le tour des Habous et de l'Habitat.
Quelle présence des conseillers dans l'hémicycle?
La formule de présence des parlementaires dans les séances plénières sera revue. Ainsi, comme le déconfinement sera lié à la levée de l'interdiction du transport routier et aérien entre les villes, le bureau propose deux scénarios. L'un porte sur le retour au système d'organisation habituelle du travail de la Chambre, sur la base d'un traitement flexible durant toute la session. L'autre sur un retour progressif, avec une distinction entre deux étapes. Lors de la première (du 10 juin au 10 juillet), la présence se limite à la moitié des membres des groupes parlementaires. Lors du second scénario, du 10 juillet à la clôture de la session, la reprise du travail sera totale, avec toutefois le respect de la distanciation entre les parlementaires dans l'hémicycle.
M. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.