Glovo s'associe à Marjane    Coronavirus : voici les nouvelles mesures prises par l'ONEE    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : l'OFEC de Casablanca accueillera un hôpital de campagne de 700 lits    Le Maroc de tous les espoirs!    Immigration clandestine : Arrestation de 32 Subsahariens à Dakhla    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Les ménages ramédistes indemnisés à partir de ce lundi    L'indemnisation démarre aujourd'hui    Le dirham se déprécie de 4,56% face à l'euro    Covid-19: L'Exécutif réduit ses dépenses    Benatia et Renard scandalisés par les propos racistes sur LCI    Le monde diplomatique ou le journalisme à la carte    La prolongation d'Achraf Hakimi, le Vrai du Faux    Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux décès et une guérison ce dimanche à 13h    «Quelle lecture des résultats annuels de 2019?»    Covid-19 : Tanger Med au chevet de la population locale    Orchestra Maroc touché par le coronavirus    Pèlerinage de Pâques inédit à Lourdes, sans fidèles    L'OTAN entre en guerre contre le coronavirus…    Un député français d'origine marocaine saisit la justice    Amnistie Royale : un acte hautement humanitaire    Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction    Fonds anti-coronavirus : Le Groupe Allali apporte sa contribution    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Fonds spécial : procédure de retrait des aides financières pour le secteur informel    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'AMDH investit la rue
Publié dans L'Economiste le 12 - 12 - 2001

· L'événement, qui a mobilisé lundi soir près de 200 participants, s'est déroulé dans le calme
Une fois de plus, l'Association Marocaine des Droits de l'Homme (AMDH) enfourche ses grands chevaux. A l'occasion de la commémoration de la journée internationale des droits de l'homme, un sit-in a été organisé lundi soir au centre de Rabat. Près de deux cents participants, selon les organisateurs, venus de différentes régions du Maroc, ont pris part à l'événement. Une grande interrogation a prévalu tout au long de ces derniers jours quant à la tenue de ce sit-in. Aucune demande préalable d'autorisation n'a été déposée auprès des autorités administratives compétentes. “Nous jugeons cette démarche inutile, car notre action ne vise en aucun cas le trouble de l'ordre public”, déclare Amine Abdelhamid, président de l'AMDH. Il faut rappeler que pour le même motif, 36 membres de l'Association ont eu maille à partir avec la justice l'année dernière.
En investissant la rue, l'AMDH exprime une nouvelle fois son mécontentement concernant la situation des droits de l'homme au Maroc. Pour marquer ce courroux, une lettre a été adressée au gouvernement et au Parlement. Objectif: demander le règlement rapide des nombreux dossiers encore en suspens dans ce domaine. “L'édification de l'Etat de droit ne peut avoir lieu sans la satisfaction des revendications des défenseurs des droits humains”, souligne Amine Abdelhamid.
Les efforts entrepris par le Maroc dans le domaine de la protection des droits de l'homme durant ces dernières années ne peuvent être niés. Révision constitutionnelle, mise en place du Conseil Consultatif des Droits de l'Homme, indemnisation des victimes et affermissement du nouveau concept du pouvoir ont permis au pays de réaliser une avancée qualitative dans ce domaine.
Mais le parcours est encore loin d'être bouclé. Selon l'AMDH, des lacunes persistent et dans certains cas des régressions ont même été constatées. Code des libertés publiques, atteinte à la liberté syndicale, transparence électorale... sont des thèmes qui exacerbent encore la tension entre organisations des droits de l'homme et gouvernement. “Les pouvoirs publics ne peuvent pas ignorer nos revendications. Elles sont légitimes. Disparitions, détentions arbitraires, tortures sont des choses que nous n'avons pas inventées et qui ne peuvent être ignorées”, déclare Amine Abdelhamid.
En ce qui concerne la question du traitement des abus commis, la position de l'AMDH est sans équivoque. Elle marque son refus farouche de faire table rase du passé. Il ne peut y avoir de progrès dans ce domaine, si justice n'est pas faite.
Abelfattah BERHIL
------------------------------------------------------------------------
Proche-Orient: Les conclusions de l'OCI
Les pays de l'OCI ont, dans un communiqué final à l'issue de leur réunion, appelé l'Administration américaine à appliquer «les éléments positifs contenus dans son approche» sur la création d'un Etat palestinien. Ils ont aussi invité Washington à fixer «un mécanisme et un calendrier précis» pour «joindre l'acte à la parole», même s'ils ont en même temps dénoncé son «soutien illimité» à Israël.
Les membres de l'OCI ont également chargé un comité ministériel d'engager des démarches auprès de l'ONU et des grandes puissances, dont les Etats-Unis, sur le conflit israélo-palestinien.
Ce comité a aussi pour mission de tenter d'obtenir «un arrêt immédiat de l'agression israélienne» et une protection internationale aux Palestiniens. Ce comité, présidé par le Qatar, regroupe le Maroc, la Syrie, le Mali, la Malaisie, Oman et le Sénégal, ainsi que le secrétaire général de l'OCI, Abdelouahed Belkeziz.
De son côté, l'Union européenne, qui se réunissait au même moment, a appelé lundi pour la première fois le Président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat à démanteler les «réseaux terroristes du Hamas et du Jihad islamique», tout en réclamant à Israël «le retrait de ses forces militaires» des territoires palestiniens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.