Coronavirus: 1 927 nouveaux cas confirmés et 1 724 guérisons en 24 heures    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Coronavirus: La Haute autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Algérie : énormes pertes financières suite au blocage d'internet    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Départ du premier train touristique de Wuhan depuis le début de l'épidémie    Gareth Bale file à Tottenham    Le régime algérien veut empêcher le Hirak de reprendre ses manifestations    Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 5 points clés    La pandémie a augmenté les déplacements internes et réduit l'accès aux procédures d'asile, avertit le HCR    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Covid-19 : L'OMS réoriente l'Afrique vers ses plantes médicinales    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Hausse de 39,1% des souscriptions sur le MAVT à fin juillet 2020    Au 11 septembre, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 296,9 MMDH    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Installation des nouveaux membres de la CRDH de Guelmim-Oued Noun    L'INPPLC pointe du doigt le manque d'efficience des actions anti-corruption    Le secteur du livre affaibli par la pandémie    La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus    La FNM organise des expositions dans l' ensemble de ses musées " pour célébrer la vie "    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Algérie : 4 morts et six portes disparus après le chavirement d'une embarcation de fortune    Finale de la ligue des champions CAF 2018-2019 : L'appel du Wydad rejeté par le TAS    Le Maroc signe un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid 19    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix du pétrole en pleine ébullition
Publié dans L'Economiste le 17 - 07 - 2006


· Le baril pourrait dépasser les 80 dollars
· Les tensions géopolitiques excitent les marchés
LE prix du pétrole a franchi le seuil de 78 dollars à New York comme à Londres. Le baril de brut s'est apprécié de quatre dollars environ, en seulement 48 heures. Une ampleur rarissime dans un laps de temps aussi court. Il établit ainsi un nouveau record depuis sa cotation en 1988. Cette flambée a été dopée par l'escalade des tensions géopolitiques.
Les prix du brut grimpent en flèche depuis l'offensive israélienne au Liban, déclenchée le 12 juillet après la capture par le Hezbollah de deux soldats israéliens à la frontière entre le Liban et Israël. Cette nouvelle crise au Proche-Orient s'ajoute aux tensions entre l'Iran et les grandes puissances sur le nucléaire. Le dossier iranien vient d'ailleurs d'être renvoyé devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Les troubles, enlèvements et explosions de pipelines au Nigeria, l'effondrement des efforts de rapprochement diplomatique entre les deux Corée et les attentats en série en Irak. Dans un tel contexte, les experts tablent sur une hausse qui pourrait atteindre les 80 dollars, voire plus. Après la révolution iranienne de 1979, les prix avaient atteint environ 85 dollars au taux actuel, corrigé des effets de l'inflation. Une hypothèse fort envisageable avec les tensions actuelles de par le monde.
Par ailleurs,l'envolée spectaculaire des prix du pétrole risque de complique les rapports des membres du G8. Elle attise une polémique entre la Russie et l'Occident sur les approvisionnements en hydrocarbures dans le monde.
La nouvelle poussée de fièvre pose deux problèmes aux chefs d'Etat et de gouvernement du G8 (Russie, Etats-Unis, Japon, Allemagne, Canada, France, Grande-Bretagne et Italie) réunis récemment en sommet à Saint-Pétersbourg.
En premier lieu, il assombrit brutalement l'horizon conjoncturel mondial alors que le club des grandes puissances s'attendait à passer sur ce front un sommet plutôt tranquille. Le FMI vient tout juste de revoir en hausse les prévisions de croissance mondiale à 5% pour cette année. La cherté du pétrole tout en remplissant les caisses des pays producteurs, pénalise l'activité économique des pays consommateurs notamment en Afrique. Autre souci pour la Russie, l'envolée des prix est de nature à attiser les tensions sur les questions énergétiques avec les pays occidentaux consommateurs, européens notamment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.