Retirez vos aides sociales dès le 6 avril chez Cash Plus    Le bilan de l'épidémie de coronavirus au Maroc à 18h00 : 70 cas et 26 rémissions en 24 heures    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Cadavres des Marocains décédés à l'étranger : Le ministère délégué prend en charge les frais d'inhumation    Violences à l'égard des femmes en confinement : L'appel des associations féministes    Rapatriement des corps de défunts pour être inhumés au Maroc : L'Ambassade du Maroc en France apporte des précisions    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Total Maroc plutôt pessimiste pour 2020    Des cellules de communication à la disposition des personnes autistes    Surpression des examens du bac : Pas de décision prise, mais le ministère travaille sur plusieurs scénarios    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Patrick Lowie: Autoportrait onirique    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Coronavirus : L'administration publique accélère sa dématérialisation    Coronavirus : la banque mondiale débloque 160 milliards de dollars pour combattre la pandémie    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Edito : Bonne gestion    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    RAM: El Othmani promet des aides urgentes    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le dernier délai pour renouveler l'assurance automobile fixé au 30 avril    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Mohamed El Youbi: On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie au Maroc    Trois inventions des étudiants de l'EMSI pour lutter contre le coronavirus    Omniprésence de l'Intérieur dans la gestion de la crise    L'économie marocaine à l'épreuve d'un choc inédit    Rummenigge : La crise va stopper l'inflation malsaine dans le foot    Une amende pour Boateng après avoir quitté Munich sans autorisation    Des communes d'El Jadida mettent la main à la pâte    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    Léa Seydoux : Pour moi, un héros ça pardonne    Un sosie d'Elvis donne un concert depuis sa fenêtre    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Coronavirus : Décès à Paris du musicien marocain Marcel Botbol    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transport routier: Ghellab tente de rassurer
Publié dans L'Economiste le 16 - 03 - 2007

· Un accord trouvé dans la nuit du mercredi à jeudi
· Carburants: les stations d'essence réapprovisionnés
· Port de Casablanca: les discussions en cours
ENTAMةE depuis dimanche dernier, la grève dans le secteur du transport public a «définitivement» pris fin hier. C'est du moins ce qu'a affirmé le ministre de l'Equipement et des Transports, Karim Ghellab, lors d'un point de presse tenu jeudi à Rabat.
Cette décision a été prise à l'issue des négociations menées avec l'Union des fédérations professionnelles et le Conseil syndical unifié des employés du transport routier des voyageurs au Maroc. Le dialogue, entamé dans la nuit du mercredi à jeudi, s'est poursuivi jusqu'à 4h du matin. «Nous nous sommes assurés que l'activité a repris au niveau des principales gares routières, notamment celles de Casablanca, Rabat, Marrakech et d'Agadir», a déclaré Ghellab. Le transport de marchandises a également repris. Restent quelques poches de résistance, surtout dans le port de Casablanca, toujours bloqué. «Nous suivons ce dossier de très près et sommes persuadés qu'une issue sera trouvée aujourd'hui», a déclaré le ministre.
La distribution des carburants a aussi repris. Un retour à la normale devait intervenir jeudi soir. La réunion, mardi, des représentants des ministères des Transports, de l'Intérieur et de l'Energie, a abouti à des mesures garantissant leur acheminement vers les stations d'essence. Ainsi, les transporteurs ayant repris leurs activités sont escortés par des équipes de la Gendarmerie royale. Le but est de mettre fin aux pressions dont ils font l'objet de la part des professionnels toujours en grève. «Nous sommes pour le droit de grève, mais nous sommes aussi pour la liberté du travail et nous veillerons à ce que les transporteurs ne soient plus molestés», a dit Ghellab.
La situation se rétablit donc graduellement. En échange, les grévistes ont eu droit à plus d'une promesse du département de tutelle.
Rappelons que leurs griefs portaient sur la «sévérité» des mesures de contrôle et le retrait «abusif» des permis de conduire. Autres sources des protestations, les montants des amendes jugés élevés et le caractère «démesuré» des sanctions prévues dans le projet de code de la circulation routière. Le gouvernement a cédé sur le retrait du permis. Le ministre s'est, dans ce sens, engagé à limiter son application aux seules infractions contenues dans la circulaire autorisant un tel recours. Il s'agit de l'excès de vitesse, du non-respect du feu rouge, de la priorité, du stop et du sens interdit ainsi que du dépassement défectueux, de la surcharge et du surnombre. «Nous avons pour cela engagé des discussions avec les services de Sûreté nationale et de Gendarmerie», a-t-il affirmé.
Les délais de réquisitions de ces documents ont été réduits. Ils passent d'un minimum de 15 jours à un maximum de 3 mois, contre 1 à 6 mois auparavant. Tous les permis retenus avant décembre 2005 seront restitués. A l'exception de ceux dont les propriétaires sont impliqués dans des accidents mortels ou dans des affaires déjà jugées.
Autre décision, l'implication, par le biais d'un comité, des professionnels dans les débats actuellement en cours au Parlement sur le code de la route. Fallait-il une grève de quatre jours pour les écouter? «Cette catégorie n'était pas organisée. A quelque chose malheur est bon, nous disposons désormais d'interlocuteurs regroupés au sein de trois fédérations», a expliqué le ministre.
Les trois associations représentatives des centres de visite technique seront également associées à ce dialogue. Et Ghellab de reprendre son bâton de pèlerin et défendre la finalité et les dispositions de ce texte. Pour lui, il ne s'agit nullement d'une loi répressive. Elle ne focalise pas uniquement sur la responsabilité du chauffeur, mais aussi celle du propriétaire et, surtout, celle de l'administration et des collectivités locales. Leur responsabilité serait, à titre indicatif, directe si un accident est dû au mauvais état d'une route donnée. «Aucune catégorie d'utilisateurs des routes n'est visée par ce code. Les réserves observées par les professionnels correspondent plus à des a priori», a-t-il conclu.
------------------------------------------------------------------------
Processus
LE dialogue engagé avec l'Union des fédérations professionnelles et le Conseil syndical unifié des employés du transport routier des voyageurs au Maroc n'est pas le premier du genre. Mardi, un accord avait été trouvé avec les chauffeurs de taxis affiliés à l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM). Une autre réunion avec les camionneurs et chauffeurs de taxi affiliés à la Confédération démocratique du travail (CDT) était prévue dans l'après-midi du jeudi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.