Glovo s'associe à Marjane    Coronavirus : voici les nouvelles mesures prises par l'ONEE    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : l'OFEC de Casablanca accueillera un hôpital de campagne de 700 lits    Le Maroc de tous les espoirs!    Immigration clandestine : Arrestation de 32 Subsahariens à Dakhla    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Les ménages ramédistes indemnisés à partir de ce lundi    L'indemnisation démarre aujourd'hui    Le dirham se déprécie de 4,56% face à l'euro    Covid-19: L'Exécutif réduit ses dépenses    Benatia et Renard scandalisés par les propos racistes sur LCI    Le monde diplomatique ou le journalisme à la carte    La prolongation d'Achraf Hakimi, le Vrai du Faux    Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux décès et une guérison ce dimanche à 13h    «Quelle lecture des résultats annuels de 2019?»    Covid-19 : Tanger Med au chevet de la population locale    Orchestra Maroc touché par le coronavirus    Pèlerinage de Pâques inédit à Lourdes, sans fidèles    L'OTAN entre en guerre contre le coronavirus…    Un député français d'origine marocaine saisit la justice    Amnistie Royale : un acte hautement humanitaire    Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction    Fonds anti-coronavirus : Le Groupe Allali apporte sa contribution    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Fonds spécial : procédure de retrait des aides financières pour le secteur informel    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nucléaire: La Russie s'en mêle
Publié dans L'Economiste le 20 - 03 - 2007

· Pourparlers avec des représentants d'Atomstroyexport
· Le réacteur pourrait être implanté dans la région de Safi
La Russie fait son entrée dans la course relative à la future centrale nucléaire civile au Maroc. Une délégation du consortium étatique russe Atomstroyexpor a fait le déplacement hier à Rabat où elle a rencontré des représentants des autorités marocaines. Les pourparlers porteraient sur le lancement d'une étude de faisabilité pour la réalisation d'un réacteur nucléaire
Annoncée par le groupe russe, l'information a été confirmée côté ONE. Cette visite donne suite à celle effectuée en septembre dernier à Moscou par une délégation marocaine présidée par Younès Maâmar, directeur général de l'Office. Elle confirme les ambitions nucléaires à usage civil du pays, notamment dans la production de l'électricité et sa volonté politique de réduire sa dépendance énergétique. Ceci, à un moment où les besoins en sources d'énergie enregistrent des hausses moyennes de 8% annuellement et où la facture pétrolière ne cesse d'augmenter. La menace de crise annoncée en matière d'électricité, avec des premières coupures dès 2008, a été pour beaucoup dans l'accélération du processus d'acquisition par le Maroc de la technologie nucléaire civile. Si le discours politique est hésitant et l'appel d'offres relatif à la future centrale toujours au stade de projet, les propositions de pays comme la France et les Etats-Unis commencent à prendre forme. Côté russe, le réacteur proposé est de type VVER-1000, développé du temps de l'Union soviétique dans les années 1980. A son caractère opérationnel et ses garanties de sécurité s'ajoute son prix (1,5 milliard de dollars), largement plus abordable que ses «concurrents» européens et américains. Mais le prix n'est pas le seul argument. «Tout partenariat pour le nucléaire ne doit pas obéir aux seules considérations économiques, mais plutôt politico-industrielles. Acquérir une centrale nucléaire n'est pas comme acheter un train. Nous parlons d'une coopération à très long terme où les puissances avec lesquelles le Maroc est allié devraient avoir l'avantage. A commencer par la France », explique une source au Centre national de l'énergie, des sciences et des techniques nucléaires (Cnesten). Quel que soit son développeur, le premier réacteur nucléaire devra être lancé entre 2016 et 2017. Le choix du site est d'ores et déjà effectué. La nouvelle centrale sera édifiée à Sidi Boulbra, dans la zone côtière située entre Safi et Essaouira.
La centrale scientifique dans la région de Kénitra servira de premier test quant à la capacité du pays à prendre en charge cette technologie. Le projet va bon train. Il subit actuellement des essais à froid et sera opérationnel dans les quelques semaines à venir, assure-t-on du côté du Cnesten. Il s'agit d'un réacteur de type Triga Mark II (deux mégawatts), dédié à la recherche et l'expérimentation.
------------------------------------------------------------------------
Carte de visite
Atomstroyexport est le premier opérateur nucléaire de Russie. Parmi ses principaux clients, des puissances comme l'Inde et la Chine, mais aussi des pays comme l'Iran. A eux seuls, les accords gouvernementaux signés avec ces trois pays portent sur des investissements de l'ordre de 4,5 milliards de dollars. Atomstroyexport est également présente dans l'Europe de l'Est avec, notamment, des projets en Pologne, en Hongrie et en République tchèque. Elle a implanté des centrales type VVER-1000 dans des pays comme la Finlande.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.