Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Afroligue de Basketball: l'ASS en finale contre les angolais de Primero Agusto    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanjazz: Festival à guichets fermés
Publié dans L'Economiste le 04 - 06 - 2008


· Record d'affluence au bonheur des hôteliers
· Un festival dédié à la musique latine, le Tanja Latina, pour novembre
TANGER a vibré, le temps de quelques jours, aux rythmes du Tanjazz. D'année en année, ce festival, lancé par Philippe Lorin, publiciste français installé à Tanger, s'est forgé sa propre place parmi les événements artistiques non seulement du pays, mais de toute la Méditerranée. Pour le millésime 2008, cette édition a consacré un retour en ville après un passage par les pelouses du stade de Cricket. Cette année, le Palais Moulay Hafid, qui a accueilli les représentations, a vu passer une foule d'amateurs de Jazz venus apprécier les rythmes et les notes de grands jazzmen de divers pays. Le gros de l'animation s'est concentré au cours du week-end. Plus de 1.800 personnes ont assisté à l'hommage que Boney Fields a rendu à sa star fétiche, James Brown. Le samedi, c'était au tour de Chuchito Valdes et de Leonel Zuٌiga de battre aussi des records d'assistance avec pas moins de 2.000 spectateurs venus assister à la représentation de l'héritier de Chucho Valdes. Musique de qualité, assistance variée dans un décor de choix, les ingrédients qui font depuis le début le succès du Tanjazz.
S'il s'agit de dynamiser l'animation et l'activité de la ville, le festival l'a réussi. La ville était en surbooking pendant ce week-end, pas moyen de trouver la moindre chambre d'hôtel. Même les quelques maisons d'hôte que compte la ville n'avaient plus de chambres libres. «C'est le type d'événements nécessaires pour relancer la demande sur la destination Tanger», assure un hôtelier. Malgré le risque de pluie lors de cette partie de l'année, la ville se prête parfaitement pour l'organisation de grands événements de cette taille. L'un des autres avantages, par rapport à d'autres destinations, est que Tanger se situe à moins de deux heures d'avion des principales capitales européennes, moins d'une heure de Madrid. Il n'est pas étonnant de voir que le Tanjazz a réussi à attirer non seulement la communauté étrangère au Maroc, mais, de plus en plus, un public venu notamment de France et d'Espagne.
Pour maintenir la flamme et assouvir tous les goûts musicaux, Philippe Lorin a annoncé la tenue lors du mois de novembre d'un autre festival, dédié cette fois-ci à la musique latine, le Tanja Latina.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.