La DGSN ouvrira ses portes au public à Marrakech    IT Days : Journées de recrutement pour les métiers des Systèmes d'Information    Ligue des Champions : Le Wydad sort par la petite porte    El Othmani affirme que son gouvernement lutte contre la corruption    Partielles à M'diq-Fnideq : Le RNI l'emporte    2 priorités selon M. Benchaâboune, justice sociale et satisfaction des citoyens    Ebola de retour en RDC    ONU: Le Comité des 24 salue l'apport des élus des Provinces du Sud    Rapport Ramses 2019: «Il y a une grande attente d'Europe»    Sommet de Salzbourg: Brexit et migrations au menu    L'Boulevard 2018: Underground et bon enfant    Environnement et climat politique : Les mises en garde de Ségolène Royal    Le rapport de la commission du Parlement européen met en relief l'impact des efforts de développement sur les résidents des provinces sahariennes    Le chef de la diplomatie marocaine s'entretient avec son homologue mauritanien    La diplomatie au service de l'économie : Nasser Bourita appelle les représentations diplomatiques à promouvoir le label Maroc    Le Maroc n'est pas un havre de paix    Au moins 3 morts dans une fusillade aux Etats-Unis    L'Aquarius cherche un port pour 11 migrants secourus au large de la Libye    Theresa May humiliée à Salzbourg    Lancement d'un projet vert en faveur de jeunes diplômés en voie de réinsertion    Le Moghreb de Tétouan, club de la Colombe blanche, démarre la saison l'aile cassée    La Commission centrale de discipline a sévi    Sorties peinarde pour le Raja et délicate pour la RSB en Coupe de la CAF    Divers    Insolite : Eléphant électrocuté    Textile et tourisme, parents pauvres du marché halal    Angelina Jolie jouera dans le thriller "The Kept"    Un nouvel album pour Kanye West ?    La grosse colère de Harrison Ford contre les politiques    Rentrée scolaire: 7,9 millions élèves inscrits, dont 52% des filles    Averses orageuses localement fortes ce vendredi dans plusieurs régions du Royaume    Fraude fiscale. Les scandales en hausse en Espagne    Le chiffre d'affaire d'Oulmès affecté par le boycott    Kénitra : Un incendie ravage une usine de sucre    Alger entrave la coopération bilatérale et régionale    Attijariwafa bank : Une nouvelle offre publique de vente dans le pipe    Fifa : Trois anciens cadres du foot nord-américain suspendus à vie    Saad Lamjarred continuera à être diffusé sur Chada FM    1ère édition du Festival de la poésie arabe à Marrakech    Qui dit mieux… DHJ: 145 supporters pour un leader    Le WAC appelé à rebondir face à l'ESS pour une place au dernier carré    Turquie : Le Maroc participe à un Festival de soufies    INDH : Acte III    Arrestation à Casablanca de deux récidivistes pour leur implication présumée dans un homicide    Médecine légale : Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Mohamed Karim Lamrani n'est plus    Funérailles à Casablanca de Mohammed Karim Lamrani    Le film marocain «Razzia» de Nabil Ayouch en salles au Mexique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Si la Selecção est un serpent...coupons-lui la tête
Publié dans Les ECO le 20 - 06 - 2018

Hervé Renard et ses poulains le savaient et le savent désormais plus que jamais : tout se joue sur le moral qui, une fois affecté, la technique comme le rêve de toute une nation se délabrent.
Il ne suffit pas de jouer le tout pour le tout comme il ne faudra pas trop galérer face à une sélection portugaise dont les éléments ne sont pas tous du même calibre qu'un certain Cristiano Ronaldo que l'on n'a souvent pas reconnu contre de petites équipes de la Liga où il évolue jusqu'à nouvel offre. Car pourquoi ne pas oser l'avancer et frontalement : le Portugal – pour ne pas dire Cristiano Ronaldo - n'aurait pas été aussi spectaculaire face à une sélection espagnole plus soudée, plus homogène, plus complète, plus esthétique et ce, à tous les niveaux. Un peu à l'image de la sélection marocaine dont les éléments, sans exception aucune, ont fait leurs preuves en compagnie de leurs équipes respectives. Les joueurs marocains évoluent dans presque toute l'Europe et certains dans les plus grands championnats du vieux continent. Pas que cela ! Car faut-il le rappeler aussi, sur le plan technique, les Lions de l'Atlas n'ont rien à envier aux joueurs portugais. Alors s'il est quelque chose à prendre sérieusement au sérieux, ce ne sont nullement les qualités footballistiques du 23 marocain, mais bien le degré de concentration et plus généralement, l'aspect psychologique. C'est sur quoi s'est d'ailleurs arrêté Hervé Renard lors de la conférence de presse qui a suivi la dernière séance d'entraînement de la constellation choisie par Renard himself. «L'équipe doit être psychologiquement prête mais surtout parée à combattre et à croire en soi», a relevé le Français. «Nous n'allons pas fouler la pelouse en étant battus, sinon on ne prend pas le bus pour rallier le stade», a martelé l'entraîneur, qui n'a pas dévoilé son Onze de départ.
Passer avec succès le test contre le Portugal sera d'une très grande utilité pour l'équipe nationale du Maroc qui verra sa confiance augmenter considérablement pour assurer le meilleur lors de la rencontre qui l'opposera à une équipe espagnole et la substitution-surprise de son entraineur, Julen Lopetegui, à un jour seulement du Mondial de Russie. Une éviction dont on devrait cacher les retombées, mais qui sûrement eu son impact lors du premier de la Roja où elle a été tenue en échec par, le seul Cristiano Ronaldo.
Il est certes évident que d'autres joueurs peuvent sortir le grand jeu, le milieu de terrain Bernardo Silva en l'occurrence, fraîchement recruté par Manchester City. Cela dit, l'homogénéité dont a fait preuve le groupe national lors des qualifications pour ce Mondial russe devront surpasser les qualités techniques et même l'expérience des quelques éléments de la sélection portugaise. Surtout en parlant de CR7, qui s'est comme rajeuni grâce à son High-trick dans les filets de la Roja et son sprint de 40 Km/h avant de ne servir sur un plateau en or une passe qui aurait pu être décisive si elle n'avait pas rencontré la maladresse de son coéquipier. Une vitesse censée pousser la ligne défensive de l'équipe nationale à ouvrir grand non seulement ses yeux, mais son esprit ! De l'avis de Renard, «Cristiano Ronaldo est un joueur exceptionnel [...], notre rôle consiste à le rendre moins exceptionnel».
L'heure est donc à la mobilisation des esprits, parce que lorsqu'il s'agit du beau jeu et de la technique, les Lions de l'Atlas ne sont pas en manque et les Marocains peuvent – et doivent – s'en réjouir. Si la pression est bel et bien présente, il ne faut tout de même pas qu'elle frôle la démesure. «Les joueurs évoluent dans des championnats de haut niveau et sont habitués à vivre ce genre de situations», a déclaré hier Hervé Renard.
Quant à la ligne offensive des Lions de l'Atlas, c'est de la « rage de vaincre » qu'elle doit être armée, mais encore et toujours, de sagesse et de concentration devant les buts adverses.
La mission n'est pas aussi simple, mais elle est loin d'être impossible. Il faudra y croire comme le – très - brillant Fayçal Fajr qui avance au nom de tous ses coéquipiers : «Si je dis qu'on ne croit pas à cette qualification, ce serait mentir», a posé le milieu Fayçal Fajr».
Encore une fois, il suffit d'être sage sur la pelouse et surtout...veiller à couper soigneusement la tête du serpent. Une mission qui ne devrait pas être très difficile pour un Lion ; afin qu'on puisse aller de l'avant dans cette aventure que la nation attend depuis une bonne vingtaine d'années !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.