Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    Auto Hall-DFSK. Un partenariat de fond    Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS certifiée par la World Lottery Association    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Ell fait l'actu : Imane Ouaadil, nouvelle ambassadeur de SM le Roi auprès du Ghana    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Baccalauréat 2019 : La moisson exceptionnelle de Casablanca-Settat    Casablanca en quête d'un air plus frais    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    Le mal de maire!    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CGEM promeut la médiation bancaire
Publié dans Les ECO le 23 - 05 - 2019

Les TPE/PME ont un recours que très peu fréquent à ce mode amiable de règlement de différend.
«Plus de 90% des appels en médiation sont le fait de particuliers et non des entreprises», c'est le constat de Hassan Alami, médiateur bancaire. Lors des matinales organisées par la CGEM le mercredi 22 mai, les institutionnels ont ainsi exhorté les opérateurs économiques d'avoir de plus en plus recours à la médiation bancaire. Et ce, d'autant que le champ d'application est élargi. Il comprend les différends entre les parties ayant trait aux comptes à vue, comptes d'épargne et comptes titres, aux moyens de paiement, aux conditions de remboursement des concours financiers, à la délivrance de tous documents aux Clients (mainlevées, tableaux d'amortissement, attestations d'encours, relevés bancaires, copies de contrats et diverses autres pièces), aux opérations relatives à la commercialisation des contrats d'assurance directement liés à un produit ou à un service bancaire distribué par l'Etablissement, au recouvrement des créances dans le cas où le non-paiement est dû à un cas de licenciement ou à une situation sociale imprévisible, aux difficultés de règlement, par les toutes petites et moyennes entreprises, des créances bancaires, ainsi que toutes autres opérations bancaires ou de financement.
Le règlement de médiation du Centre marocain de médiation bancaire (seul autorisé pour l'instant par la Banque centrale) arrête les principes de base régissant la relation entre ce Centre d'une part, les banques, les sociétés de financement, les associations de micro crédit, les établissements de paiement et leur clientèle d'autre part. Il définit les modalités de saisine du Centre et de traitement des dossiers de médiation. Le médiateur, saisi d'un litige, l'étudie au vu des positions de chacun (client / banque), il apprécie les arguments de chacun et émet des recommandations en droit et en équité.
Ses propositions, écrites et motivées, sont soumises à l'approbation des deux parties (client et banque). La saisine du médiateur entraîne la suspension, jusqu'à la signification de l'avis, de tout recours judiciaire initié par l'établissement bancaire, à l'exception des actions intentées à titre conservatoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.