Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude    Coronavirus : 58 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.242 au total, mercredi à 10h    Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant    Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index    Coronavirus : Autoroutes du Maroc applique les dernières recommandations    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    La récession de l'économie mondiale anticipée par Coface    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    En collaboration avec GE Healthcare : Ford produira 50.000 ventilateurs respiratoires dans son usine du Michigan    Grâce à la campagne : 24 élèves du douar Islane bénéficient de tablettes numériques    Ahmed Ghazali : «Nous anticipons un réel effondrement des indicateurs d'activité»    Casa-Settat : Un groupe de promoteurs immobiliers se mobilise    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Amnesty International appelle l'Algérie à libérer les prisonniers d'opinion    Déplafonnement de dette extérieure: Les mises en garde du PPS    Tanger: Mobilisation pour la place d'Espagne    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    Pour une application stricte de l'obligation du port du masque    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Benchaâboun déplafonne    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    L'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat consolide ses structures dédiées à la lutte contre le Covid-19    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    Le port des masques de protection est obligatoire depuis hier    Vivo Energy Maroc épaule le corps soignant    Changement de modèle ?    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quel gouvernement pour le PLF 2020?
Publié dans Les ECO le 18 - 09 - 2019

Dans un mois, le gouvernement devra soumettre son projet de loi de Finances 2020 aux débats parlementaires. Mais quel cabinet assurera cette tâche? El Otmani I ou II? Il ne faut pas oublier qu'en ces jours où, en principe, la priorité du gouvernement consiste à se focaliser sur la structure du Budget de l'année prochaine, les composantes de la majorité sont occupées à batailler pour s'assurer, chacune de son côté, un maximum de «gains» lors du montage final du remaniement ministériel. Les bruits de couloirs parvenus à notre rédaction évoquent des divergences qui retardent la mouture finale du cabinet El Otmani II.
Certains partis auraient fait preuve d'un appétit démesuré, et d'autres veulent profiter de ce mouvement pour introduire enfants, proches et amis. Et ça coince. Sinon, pourquoi la coalition reste-t-elle dans sa coquille et évite-t-elle de communiquer autour d'un sujet que tous les Marocains, y compris le microcosme économique et les investisseurs internationaux, attendent? On continue malheureusement à oublier le facteur temps qui pèse sur l'économie nationale et sur le moral du citoyen.
Ce dernier attend de nouveaux profils avec un nouvel élan et espère surtout que ce remaniement apportera une amélioration de son quotidien.
Rappelons que le 11 octobre, le roi Mohammed VI présidera l'ouverture de la nouvelle session parlementaire et prononcera un discours à l'Hémicycle. La logique voudrait que le remaniement soit acté avant cette date et que le discours royal porte sur les orientations générales du nouveau gouvernement pour qu'on entame enfin le travail. Les défis sont contraignants et les perspectives compromettantes. N'oublions pas que nous sommes à la veille d'une crise financière internationale, plus sévère que celle de 2008 selon les experts, et que les tensions au Moyen-Orient pourraient propulser le prix du baril vers la barre des 100 $. Les temps difficiles n'ont pas encore pointé le bout de leur nez !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.