Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Coronavirus : 123 nouveaux cas, 14.730 cas au total, mercredi 8 juillet à 10h    Casablanca: le trafic du tramway à l'arrêt    Voie express Tiznit-Laâyoune : Les chantiers avancent à grands pas    Crédit Agricole du Maroc de nouveau distinguée par la Commerzbank    15 pistes pour une relance par l'investissement et la consommation    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Le retrait américain de l'OMS prendra effet dans une année    Aïd Al Adha: Principales inquiétudes des éleveurs et réponses des institutionnels (Reportage Vidéo)    Enseignement à distance : 78% des personnes sondées satisfaites    Accidents de la circulation : 11 morts et 1.766 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    La situation pandémique est maîtrisée    Coronavirus au Maroc : 123 nouveaux cas en 16h, 14.730 au total    Casablanca : trafic du tramway à l'arrêt à cause d'une coupure d'électricité    France: un plan de reconfinement a été préparé    Amekraz contre attaque. La CNSS inspecte Driss Lachgar    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    Les USA se retirent officiellement de l'OMS    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    La mosquée Hassan II cherche un exploitant pour ses hammams    Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Parcours exceptionnel d'un homme si exceptionnel    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    51e FNAP: la ville ocre vibre aux rythmes des arts Populaires    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Le père fondateur de la presse ittihadie    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Les mosquées ouvriront leurs portes    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    Coronavirus : 186 nouveaux cas, 14.565 cas au total, mardi 7 juillet à 10h    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus royalistes que le Roi !
Publié dans Les ECO le 04 - 04 - 2011

C'est l'article qui soulève assez de controverses et sur lequel, bizarrement les partis politiques semblent manquer d'audace. Si dans leurs majorités, les formations politiques, les plus représentatives en tout cas, sont unanimes à proposer le maintien de la commanderie des croyants, c'est dans sa portée que subsistent des points de divergences. L'Istiqlal défend le maintien pur et simple de l'article 19, source constitutionnelle de tous les pouvoirs reconnus au souverain et dont le champ d'action est tellement vague et large que certains constitutionnalistes parlent de «Constitution dans la Constitution». Le PJD, lui, prône certes pour une monarchie parlementaire mais basée sur «la commanderie des croyants».
Pour l'USFP, la qualité d'Amir Al moumine est reconnu au titre des prérogatives royales à qui doit incomber également la gestion du champ religieux. Une position proche de celle du PPS, avec le Roi comme Chef d'Etat et Amir Al Mouminine, exerçant les pouvoirs temporel et spirituel. Si cette unanimité autour du trône se légitime par des considérations historiques et spécifiquement marocaines, elle risque d'être le point d'achoppement des propositions exprimées par des partis politiques et les revendications exprimées par les jeunes. Et c'est sur ce point qu'est attendu la commission technique de réforme constitutionnelle. En tout cas, ses membres sont appelés à faire preuve d'ingéniosité pour imaginer une architecture institutionnelle qui permettra de lever toute appréhension par rapport à ce sujet.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.