Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara marocain: l'UE achève le polisario
Publié dans Le Site Info le 17 - 05 - 2018

Lors d'un échange, jeudi, au sein de la Commission du commerce international (INTA) au Parlement européen à Bruxelles, sur l'état d'avancement des négociations entre le Maroc et l'UE concernant les accords d'association et de pêche, le représentant du SEAE a éconduit sèchement les tenants de la thèse séparatiste en affirmant que le polisario n'a aucune qualité de représenter les intérêts des populations locales.
“Le polisario n'a pas vocation à représenter de manière exclusive les populations du Sahara”, a martelé Nicolas Bulte, représentant de l'organe qui régit, sous la houlette de Federica Mogherini, les relations diplomatiques de l'UE avec les pays non membres et mène la politique étrangère et de sécurité de l'Union.
Le responsable européen a insisté à lever toute ambigüité sur cette question en rappelant que même l'avocat général de la Cour de justice de l'UE (CJUE) l'avait clairement souligné dans son avis sur l'accord agricole.
De même, ajoute Bulte, dans le dernier arrêt de la CJUE sur l'accord de pêche du 27 février il n'est pas fait mention du front polisario. Cela explique, éclaire-t-il, pourquoi “l'UE considère que le polisario n'a pas l'exclusivité de représenter les populations concernées dans le cadre d'une négociation commerciale”.
Rappelant la doctrine de l'UE qui consiste à ne pas reconnaitre l'entité fantoche, ni à s'ingérer dans un processus politique mené exclusivement par l'ONU, le représentant du service d'action extérieure de l'Union européenne a relevé que «ça a toujours été notre position, ça le demeure et nous sommes décidés encore plus fortement aujourd'hui que par le passé de soutenir les efforts des Nations unies dans la direction d'une solution pragmatique, politique et mutuellement acceptée comme le rappelle la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU».
Répondant à des députés qui insistaient sur le consentement des populations pour toute négociation commerciale avec l'UE, Nicolas Bulte a expliqué que des consultations ont été menées avec un large éventail des représentants des populations locales, notamment les élus, la société civile et les différents acteurs concernés, rappelant que «les Nations unies se sont évertuées pendant longtemps à essayer d'organiser un référendum et n'ont pas réussi car justement cette question de représentativité est assez complexe ».
Et d'ajouter que «ce n'est pas à nous dans le cadre d'une négociation commerciale de réaliser cela».
Prenant la parole à leur tour, les représentants de la Commission européenne ont abondé dans le même sens, notant que l'identification de la population sahraouie pose problème.
«La Commission et le SEAE ne peuvent pas organiser un référendum et dire qui est sahraoui et qui ne l'est pas. Notre responsabilité est de s'assurer du bénéfice des populations et c'est ce que nous avons fait», a précisé un représentant de l'exécutif européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.