Marocanité du Sahara : Le combat acharné de Rabat en Amérique Latine    American Leadership Academy : Formation de 32 jeunes à la 2ème édition du programme    Nucléaire: Téhéran envoie ses « propositions finales » à Bruxelles    Après plusieurs recherches, la police grecque retrouve 38 Syriens bloqués à la frontière avec la Turquie    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Palestine : Israël admet avoir tué 5 enfants lors d'un raid    Foot: le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 prévu le 19 août    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Feu de forêt Cabo Negro : Décès de 3 éléments de la Protection civile et interpellation de 4 individus    Festival d'Imilchil: Occasion de nouer des partenariats entre MRE et résidents    Leïla Slimani présidera le jury du prix international Booker 2023    Un voilier du haut Moyen-Âge découvert près de Bordeaux    Asantii, la mode africaine fait sa révolution !    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    M'diq : Arrestation de quatre individus soupçonnés d'avoir délibérément déclenché un incendie en forêt    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Jeux de la solidarité islamique : Deux médailles d'argent pour les judokas marocains    L'Arabie saoudite autorise tous les détenteurs de visa à accomplir la Omra    Tagzzayt : Un film documentaire d'Hussein Hanin qui déchiffre les symboles des tatouages Amazighs    Yessef appelle en Tanzanie au renforcement de la coopération entre les oulémas africains    Le CRI Béni Mellal-Khénifra lance une série de webinaires    Soutien public complémentaire aux partis politiques    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    Casablanca : 2 ans de prison ferme pour un escroc récidiviste    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Ligue des champions d'Europe: Le PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers, le Benfica à Kiev    CAN Maroc U23 : Le Tirage au sort des éliminatoires jeudi au Caire    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    Zina Daoudia exalte son milliard de vues    1er Festival «Phénomène des groupes musicaux» à Hay Mohammadi    «La femme au colt 45» de Nabyl Lahlou au Théâtre national Mohammed V de Rabat    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Finances: hausse du déficit budgétaire
Publié dans Le Site Info le 12 - 08 - 2020

Le déficit budgétaire a atteint à fin juillet 2020 quelque 41,9 milliards de dirhams (MMDH), contre 24,2 MMDH à la même date de l'année dernière, selon la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT), publiée mercredi par le ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration
Par rapport au mois de juin précédent, le déficit budgétaire de l'Etat est en augmentation de 12,8 MMDH, dont 4,8 MMDH correspondent aux dépenses d'investissement du mois et 6 MMDH au titre des dépenses additionnelles du Fonds spécial de gestion de la pandémie Covid-19, relève la même source.
Si l'on exclut l'excédent enregistré par le Fonds spécial de gestion de la pandémie Covid-19, le déficit s'élève à près de 51 MMDH, en aggravation de près de 27 MMDH par rapport à la même période de l'année 2019, fait observer le ministère, notant que l'évolution des recettes et dépenses ordinaires s'est traduite par un solde ordinaire négatif de l'ordre de 12,9 MMDH, qui est comparable avec celui enregistré à fin juin dernier et qui traduit un équilibre entre les recettes et les dépenses ordinaires au titre du mois de juillet.
Comparativement aux prévisions de la loi de finances rectificative 2020, le taux de réalisation des recettes ordinaires, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, s'est situé à 57,1%, soit le même niveau qu'un an auparavant, ajoute la même source, notant que par rapport à la même période de l'année 2019, ces recettes ont enregistré une baisse de 13,6 MMDH, dont 10,3 MMDH au titre des recettes fiscales et 3,3 MMDH au titre des recettes non fiscales.
Le ministère souligne en outre que les dépenses ordinaires ont enregistré, à fin juillet 2020, un taux d'exécution de 59,1% par rapport aux prévisions de la loi de finances rectificative et se sont inscrites en hausse de près de 7,3 MMDH (+5,5 %) par rapport à la même période de l'année 2019.
Concernant les dépenses d'investissement, les émissions ont atteint 36 MMDH, soit un taux de réalisation de 50,7% par rapport aux prévisions de la LFR et une baisse de 3,3% (-1,2 MMDH) par rapport à la même période de 2019, ajoute la même source, notant que cette évolution résulte principalement de la baisse des dépenses au titre des budgets ministériels.
La SCRT à fin juillet 2020 intervient dans un contexte caractérisé par la poursuite du processus d'allègement des mesures intervenues dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, qui s'est traduit par la reprise progressive de certaines activités économiques. Elle reflète également l'impact des mesures adoptées par le Comité de veille économique pour contrer les effets socioéconomiques de la pandémie Covid-19.
Cet impact, qui est perceptible au niveau aussi bien des recettes que des dépenses, a pu être atténué grâce aux ressources mobilisées dans le cadre du Fonds spécial de gestion de la pandémie Covid-19, lesquelles ont atteint près de 33,7 MMDH contre des dépenses de 24,7 MMDH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.