«Le nouveau modèle de développement devrait être lié au sens de l'Histoire...»    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    Tourisme : Nadia Fettah Alaoui fait de nouvelles promesses    Sévir contre «la minorité radicale» et protéger une communauté intégrée    France : Les appels au boycott des produits français ont peu d'impact    Serie A: L'AC Milan et l'AS Rome se neutralisent    «Messi est la clé de ce nouveau projet», assure le président Bartomeu    Zamalek: Bencharki en forme avant le choc face au Raja!    Port du masque : les autorités locales donnent des chiffres    Ce facteur augmenterait le risque de mourir du Covid-19    Tanger: de nouvelles mesures restrictives en vigueur à l'approche de la fête du Mawlid    Un plan d'action adapté à l'évolution de l'épidémie    L'UEM annonce la tenue de son prochain congrès    Projection en compétition officielle du Festival du film d'El Gouna    Zafer Al-Abidine, premier vampire arabe dans khatt Dam « Bloodline »    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Business Stay by Kenzi Hotels Group : Un travail en toute sérénité    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Zrida et Haddad testés négatifs    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Les folies d'Erdogan    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BEI/GCAM: 200 M€ pour soutenir les écosystèmes agricoles au Maroc
Publié dans Le Site Info le 17 - 09 - 2020

La Banque européenne d'investissement (BEI) et le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) ont signé, mercredi, un accord de financement de 200 millions d'euros pour soutenir les entreprises marocaines dans le secteur de la bio-économie et de l'agriculture avec une attention particulière pour le développement durable.
Signé par la vice-présidente de la BEI, Emma Navarro et le président du directoire du GCAM, Tariq Sijilmassi, en présence du ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, cet accord a pour objectif premier d'appuyer et accompagner la mise en œuvre de la nouvelle stratégie agricole du Royaume « Génération Green 2020-2020 », indique un communiqué conjoint des deux parties.
Cette ligne de crédit porte sur le financement des chaines de valeurs agricoles, toutes productions confondues et touche l'ensemble de l'écosystème y afférent (production, stockage, logistique, conditionnement, emballage, transformation, commercialisation, etc). Y sont éligibles l'ensemble des segments de production alimentaire, amont et aval (exploitations agricoles, coopératives agricoles, Groupements d'intérêt économique, petites et moyennes entreprises, très petites entreprises, etc). Elle cible en particulier les investissements productifs et générateurs d'emplois et de valeur ajoutée et ce en parfait accord avec les orientations de « Génération Green 2020-2030 ».
Ce soutien d'envergure fait aussi partie de la mobilisation de l'Union européenne (UE) face à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), fait savoir le communiqué, ajoutant que ce prêt sera accompagné d'une assistance technique pour appuyer le GCAM dans la digitalisation des chaines de valeur agricoles et le financement vert. La BEI mobilisera également des ressources additionnelles pour accompagner le GCAM et ses clients à travers une assistance technique ciblée qui permettra d'une part de soutenir la digitalisation de ce secteur et l'emploi du « big data » et, d'autre part, de développer des mesures et actions en faveur de l'environnement.
Dans son mot d'ouverture de la cérémonie de signature tenue par visioconférence, Akhannouch s'est réjoui du soutien apporté par la BEI et le GCAM à la vision stratégique pour le secteur agricole « Génération Green 2020-2030 ». Il a également souligné que cette démarche est une première action de concrétisation de cette nouvelle stratégie depuis son lancement par le roi Mohammed VI en février dernier.
De son côté, Mme Navarro a indiqué que le secteur privé est une priorité pour la BEI. « A cet effet, nous y accordons une importance particulière et tenons, à travers ce partenariat, à soutenir les petites entreprises et les entreprises à taille intermédiaire dans un secteur clef pour l'économie marocaine. Il s'agit pour nous d'un partenariat stratégique avec un acteur majeur pour le financement de la bio-économie au Maroc », a-t-elle poursuivi. Et de conclure: « Face aux défis à relever en cette période critique pour tous, nous sommes très mobilisés pour soutenir l'économie du Maroc ».
Pour sa part, Sijilmassi a relevé que « cette convention est un premier pas entre le GCAM et la BEI dans la construction d'un partenariat solide et durable au profit du monde agricole et rural ». « A travers cet accord, nous souhaitons renforcer encore plus notre appui au secteur agricole qui reste la priorité absolue de notre Banque, et, surtout, mobiliser davantage de moyens pour accompagner la nouvelle stratégie agricole du pays », a-t-il fait valoir.
« A ce titre, cette opération s'insère dans le cadre d'un programme de soutien et de relance d'envergure que le GCAM prépare avec le ministère de l'Agriculture à destination des agriculteurs, des agro-industries et de la classe moyenne en milieu rural. Ce programme sera divulgué ultérieurement », a soutenu Sijilmassi.
Ce financement fait également partie de la mobilisation de l'UE face au covid-19 et plus particulièrement du programme « Team Europe », créé dans l'objectif de soutenir les pays partenaires, notamment les pays hors de l'Europe, dans la lutte contre cette crise sanitaire et en atténuer les effets économiques et sociaux.
La BEI, dont les actionnaires sont les États membres de l'UE, est l'institution de financement à long terme de l'UE. Elle met à disposition des financements à long terme pour des investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l'UE.
Partenaire clef du Maroc depuis plus de 40 ans, la BEI lui a octroyé depuis 2007, plus de 5 milliards d'euros de financements, dont 30% dédiés au secteur privé.
Le GCAM se mobilise auprès des agriculteurs pour répondre efficacement à l'ensemble de leurs besoins et apporter des solutions innovantes et efficaces aux problématiques du monde rural. Le groupe présente aujourd'hui un total bilan de plus de 10 milliards euros et un encours de crédits de 8 milliards euros dont plus de la moitié est affectée au secteur agricole, agroalimentaire et aux activités économiques en milieu rural.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.