Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden
Publié dans Le Site Info le 03 - 03 - 2021

Plusieurs personnalités canadiennes ont appelé le président américain, Joe Biden, à appuyer la décision de son pays reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et à œuvrer pour mettre fin aux conditions infernales des Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, souligne le Think tank Polisens à Ottawa.
«La décision de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes prise par votre grande nation est une autre onde gravitationnelle qui résonnera pendant des millénaires», indique le Think tank dans une lettre adressée au président américain et signée par des personnalités politiques et acteurs de la société civile au Canada.
Les signataires assurent que cette reconnaissance est l'aboutissement non pas de quelques années, ou de quelques décennies, mais de 300 ans qui ont rendu naturel un tel acte de juste amitié.
«Le conflit artificiel autour des provinces marocaines du Sahara a trop duré et a porté atteinte à la liberté et à la dignité humaine de milliers de Marocains séquestrés dans les camps de la honte à Tindouf sur le territoire algérien», ont-ils ajouté, notant l'urgence de mettre un terme à cette épreuve humanitaire.
«Au nom des valeurs de votre grande nation et au nom de l'amitié durable entre les États-Unis et le Maroc, nous vous invitons à exercer votre influence pour mettre fin aux conditions infernales dans lesquelles vivent les Sahraouis marocains sur le territoire algérien», ont plaidé les signataires de la lettre.
La revendication du Maroc, ont-ils assuré, n'est pas seulement une revendication de souveraineté, mais une question de légitimité historique, géographique, politique, religieuse et civilisationnelle, les preuves en sont nombreuses et ne peuvent être inversées par des allégations fallacieuses et indéfendables.
A cet égard, ils ont rappelé que plus de 160 pays ne reconnaissent pas le polisario. En outre, la décision de la Cour internationale d'octobre 1975 a conclu que des liens ont toujours existé entre le Royaume et ses territoires du sud, le Sahara marocain.
En outre, ont-ils fait savoir, la proposition d'autonomie que le Royaume a présentée en 2007 est largement applaudie par l'ensemble des résolutions onusiennes qui la qualifient de crédible et sérieuse.
«Si la résolution du conflit est dans l'impasse, c'est parce que l'Algérie s'y oppose en retenant les Marocains en otage dans des camps sur son territoire et en refusant d'assumer sa responsabilité dans le conflit qu'elle a créé», ont affirmé les signataires.
Ils ont déploré le fait que le sort des Marocains séquestrés a été ignoré, car «ils ne représentent qu'une simple fraction dans les sinistres calculs de ceux qui profitent du statu quo, l'Algérie».
Ce même pays, ont-ils ajouté, qui est responsable de cet état de limbes, n'a pas permis à l'ONU de procéder à un recensement des Marocains séquestrés sur son territoire de peur qu'ils ne découvrent la vérité, à savoir que ces camps sont infestés par des terroristes.
Le Maroc, a poursuivi Polisens, a appelé à plusieurs reprises à laisser ces Marocains décider en leur donnant le choix de rejoindre leur mère patrie et de leur permettre d'accéder au territoire marocain, un appel qui a toujours été rejeté par l'Algérie.
La région est soumise à d'immenses menaces sécuritaires, le polisario ayant été pointé du doigt pour ses liens avec des groupes terroristes dans la région subsaharienne, a-t-il prévenu, assurant qu' «il est désormais clair que le polisario n'est pas une entité représentant une cause, mais plutôt un outil cyniquement utilisé par Alger».
Entre-temps, le Maroc a veillé à ce que la population du Sahara marocain soit dûment représentée et a mis en place les organes nécessaires à cette fin, dont la Commission régionale du Conseil national des droits de l'Homme qui s'acquitte de ses responsabilités en toute liberté, tout en veillant à ce que la population de la région du Sud bénéficie pleinement de ses ressources.
Les auteurs de la lettre ont en outre indiqué que l'application par les États-Unis de la loi de 2008 sur la prévention des enfants-soldats est un outil indispensable pour s'enquérir du sort des 8000 enfants-soldats sahraouis enlevés et déportés à Cuba depuis 1982 pour endoctrinement idéologique et entraînement militaire, alors que leurs parents sont toujours victimes de chantage et de torture.
Malheureusement, ont-t-il déploré, ces enfants soldats rejoignent aujourd'hui les groupes extrémistes au Sahara. La lettre a été signée par Jacques Saada, président de la Communauté Sepharade Unifiée du Québec, Avraham Elarar, président de la Fédération Sépharade du Canada, Katherine Tokes, PDG de Tokes Consulting Montréal, Simon Keylassi, président de la communauté juive marocaine de Toronto, Faouzi Metouilli, président de l'Association marocaine de Toronto, Abdelghani Dades, président de l'Association Mémoires et Dialogue/Montréal, Abdessamad Afsi, président de l'Association de la Maison du Maroc à Vancouver, Abdeladim Sabr, président de la Société marocaine de l'Alberta et Abdelkader Filali, PDG et fondateur de Polisens Ottawa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.