Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » (sources locales)    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    A l'initiative du CRI : Souss-Massa se mobilise pour «Ouled Leblad»    Jerada : Trois personnes mortes asphyxiées dans un puits de charbon    Chtouka Aït Baha à l'heure du salon provincial de l'artisanat    Maroc : Azembay, un projet immobilier et touristique qui vire aux péripéties judiciaires    Huelva : Caixabank refuse d'enquêter sur la fraude à l'assurance visant des saisonnières marocaines    Le SG de l'ONU jeudi en Ukraine pour une rencontre avec Zelensky et Erdogan    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Forêt    Casablanca : Kidnapping, séquestration et viol : 10 ans de prison ferme pour un jeune voyou    Saisie de cocaïne à Rabat et d'ecstasy à Meknès    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Découverte macabre à Fkih Ben Salah    La revue de presse du mercredi 17 août    Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    En attendant fin novembre prochain...    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nasa: l'eau aurait coulé sur Mars durant 1,3 milliard d'années !
Publié dans Le Site Info le 30 - 06 - 2022

Une nouvelle étude basée sur des analyses conduites depuis l'orbite ont montré que la Planète rouge aurait abrité de l'eau liquide pendant 1,3 milliard d'années, avec l'établissement d'environnements lacustres calmes et stables propices au développement de la vie.
Cette étude a été menée grâce notamment aux observations réalisées par la sonde « Mars Reconnaissance Orbiter » de la Nasa et par les rovers Curiosity, Perseverance et Zhurong, qui arpentent la surface martienne.
Selon les scientifiques, le paysage martien regorge de traces d'anciens lacs et de rivières dont les morphologies très caractéristiques et comparables à celles observées sur Terre sont reconnaissables depuis l'espace. Dans le détail, ces régions sont marquées par la présence de dépôts sédimentaires typiques d'environnements lacustres ou fluviatiles : grès, conglomérats, niveaux argileux....
Les argiles, en particulier, sont des minéraux dont la présence est porteuse de nombreuses informations. Elles sont produites par l'altération chimique de roches silicatées, qui composent habituellement la croûte terrestre mais également la croûte martienne. Le processus d'altération se produisant en milieu hydraté, la présence de minéraux argileux dans certaines roches martiennes est donc déjà en soit une preuve de la présence d'eau dans le passé de la planète. De plus, elles permettent de contraindre un certain nombre de paramètres du milieu, ont ils expliqué dans un nouvel article publié dans la revue Icarus.
Les chercheurs montrent que ce type d'environnement a bien existé sur Mars, sur une période de temps relativement longue pour la Planète rouge. Grâce aux données acquises par Mars Reconnaissance Orbiter, ils montrent que la géologie du bassin martien de Ladon, dans la région de Margaritifer Terra, a enregistré une très longue histoire de la présence d'eau liquide. Cette région est déjà reconnue pour sa très forte densité de canaux d'écoulement et de plaines alluviales, résultant d'anciens épisodes de crues. Les nouvelles images orbitales obtenues ont mis en évidence la présence de sédiments argileux dans les parties nord et sud de Ladon Valles, ainsi que sur les plateaux situés au sud-ouest du bassin. Cette succession de sédiments argileux se retrouve sur une distance de 200 kilomètres, ce qui permet de supposer l'existence passée d'un vaste lac occupant le bassin de Ladon et Ladon Valles. Ce type d'environnement lacustre, marqué par une faible énergie, c'est-à-dire très peu de courant, est en effet favorable au dépôt de sédiments argileux.
Les scientifiques ont réussi à dater approximativement l'intervalle de temps durant lequel cette zone a été inondée, même si cela n'a pas forcément été de manière continue. Leurs résultats montrent que l'eau y aurait été présente très tôt dans l'histoire de la planète, à partir de 3,8 milliards d'années, et jusqu'à une période « relativement » récente, soit 2,5 milliards d'années. D'autres études basées sur des données différentes suggèrent également que de l'eau liquide aurait coulé dans le bassin de Ladon durant environ 1,3 milliard d'années. Cette durée très longue ainsi que la présence démontrée d'un environnement aquatique stable, à l'image du lac identifié dans cette nouvelle étude, sont des facteurs favorables au développement de la vie. Pour les astronomes, chercheurs et scientifiques, c'est désormais une certitude: si aujourd'hui Mars est un monde aride, du moins en surface, il y a environ 3 milliards d'années, de l'eau coulait sur la Planète rouge.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.