L'CLUB : Le Wydad rate le rendez vous du mondialito    Banque mondiale: un prêt de 202 millions de dollars pour Casablanca    Reportage sur Achraf Hakimi dans l'émission du Real Madrid TV Campo de Estrellas    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    Un amical contre le Cameroun le 6 janvier en préparation du CHAN    Statut d'Al-Qods: Un sommet du monde musulman à Istanbul    Disney rachète des actifs de 21st Century Fox    L'Atlantique, une opportunité pour le futur africain    Habitat: Une nouvelle approche pour combler le déficit    BM: prêt de 1,9 milliard de DH pour Casablanca    Quotas de réfugiés: polémique entre les institutions européennes    Quel remède aux maux de l'Afrique?    Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre la vague de froid    Le français Echo Mobiles s'installe au Maroc    «Spend» à l'espace Kulte Gallery Editions    Un colloque franco marocain co-organisé par l'UMT et la CFDT sur l'avenir des relations sociales    La casquette de Nabila    L'agence Al Qods appelle les pays à honorer leurs engagements    Sener : Une rencontre sous le thème «Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie»    Education nationale : Les mesures du ministère pour la rentrée scolaire 2018-2019    Coupe du monde des clubs : Le Wydad termine à la 6ème place    Botola Maroc Telecom D1 : Le Raja renverse la vapeur face au DHJ    La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d'Art organise une vente aux enchères    « L'Oriental marocain: Des siècles d'art culinaire juif », le nouveau livre sur la cuisine juive de l'Oriental marocain    ONSSA : 345 tonnes de produits alimentaires détruites en novembre    Projet de loi sur le CNDH : Les députés doivent accélérer la cadence    Casablanca abrite FUTUR.E.S in Africa    Climate Finance Day : Les acteurs s'engagent à accélérer le verdissement de la finance    M. El Aaraj : Le ministère de l'Education s'est engagé dans une nouvelle approche pour la préparation de la rentrée scolaire    Rabat, nouveau siège de l'Unité de coordination régionale de la lutte contre la désertification en Afrique    9e session du Comité central du PPS    C'est parti pour la Charte de Chicago sur le climat    Un nouvel outil pour mesurer les risques climatiques    Dixième    Somalie: Au moins 13 morts et 15 blessés un attentat-suicide contre une école de police    Réforme du système éducatif : Le projet de loi-cadre marquera un ‘'tournant décisif''    Le rapport annuel de l'UE favorable au Maroc    La communauté humanitaire au Soudan du Sud a lancé mercredi un appel de 1,72 milliard de dollars pour fournir une assistance vitale à 6 millions de personnes.    METEO: JUSQU'À -5 DEGRES DANS CERTAINES REGIONS DU MAROC CE JEUDI    CASABLANCA: LES CHAUFFE-EAU À GAZ FONT DE NOUVELLES VICTIMES    GOUVERNEMENT: EL OTHMANI À LA RECHERCHE DU PROFIL IDEAL POUR LES AFFAIRES AFRICAINES    BIDODANE RENAIT DE SES CENDRES    DES DEMAIN ET JUSQU'AU 17,KENITRA ABRITERA LA 1° EDITION DU CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE MUAY-THAI    LES FAR DANS LA TOURMENTE:LA BASSESSE    Patrimoine géologique et archéologique Protection Unesco: Mode d'emploi    Nadia Chellaoui au Faubourg Saint-Honoré    La Princesse Lalla Salma a présidé une cérémonie d'hommage à la mémoire de l'artiste Mohamed Amine Demnati    Peintre et Saltimbanque de Latifa Serghini    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le plan de bataille d'Ahmed Chami
Publié dans Le temps le 29 - 12 - 2009

Dans un entretien exclusif, le ministre Ahmed Reda Chami évoque le Mitex et dévoile sa feuille de route pour 2010.
Dans quel contexte s'inscrit le parrainage que vous venez d'accorder à la première édition du Mitex 2009 ?
Mitex est appelé à devenir l'évènement national des technologies de l'information. Ce salon vise à faire valoir l'expertise de la filière TI et à accélérer son ouverture à l'international. Mitex constituera ainsi, la plateforme qui rassemble les décideurs publics, les opérateurs TI et les experts de ce secteur, favorisant le partage des expériences et le développement de partenariats. Notre présence à cette rencontre est l'occasion pour faire part de nos ambitions qui sont de valoriser le secteur des Nouvelles Technologies au Maroc et de promouvoir l'offre marocaine à l'échelle nationale et internationale, tel que prévu dans Maroc Numeric 2013.
Quel a été l'accueil des acteurs du secteur IT après la présentation officielle du plan «Maroc Numeric 2013». Existe-t-il une mobilisation réelle ? Quels en sont les signes ?
Permettez-moi de souligner que l'élaboration de Maroc Numeric 2013 a été le résultat de l'implication des professionnels du secteur et notamment de l'APEBI tout au long du processus. D'ailleurs, ils sont membres permanents des instances de gouvernance du Conseil national des technologies de l'information présidé par le Premier ministre. Nous avons constaté une forte mobilisation, notamment celle des opérateurs télécoms à travers le lancement du programme Injaz, un mois après le lancement de Maroc Numeric 2013. Nous avons également été fortement sollicités par les professionnels du secteur pour leur présenter plus en détail Maroc Numeric, leur permettant ainsi d'identifier le rôle qu'ils peuvent jouer dans sa mise en œuvre. Le Mitex est une illustration de cette mobilisation forte où l'on retrouve des débats et des échanges autour des priorités et des actions de ce plan.
Comment comptez-vous articuler la synergie public-privé pour réussir le pari de «Maroc Numeric 2013» ?
Nous comptons sur la mobilisation des opérateurs pour aboutir à des offres attractives adaptées aux différents segments de la population. Le secteur de l'éducation constitue une priorité pour la transformation sociale. Les opérateurs sont amenés à jouer un rôle important, notamment dans l'équipement des salles multimédias pour la deuxième phase du programme Génie. En 2010, près 2200 établissements seront équipés et 45 000 enseignants seront formés dans les technologies de l'information.
Injaz, lancé le 13 novembre, a déjà vu une forte mobilisation de la part des partenaires publics et privés pour permettre aux élèves ingénieurs et assimilés de disposer d'un ordinateur et d'une connexion internet à des prix attractifs. Ce programme a également fait l'objet d'une convention pour en faire bénéficier 80 000 élèves ingénieurs à horizon 2013. Concernant la priorité relative au développement des TI, un partenariat Public- Privé avec la CDG, la BMCE Bank, Attijariwafa bank et la Banque Populaire a été concrétisé pour mobiliser un fonds d'amorçage de 100 millions de dirhams dédié au secteur des TI. Ce fonds a également fait l'objet d'une convention signée sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ces mêmes partenaires seront mobilisés pour accompagner le gouvernement pour la régionalisation des infrastructures d'accueil selon le modèle du Technopark de Casablanca. Par ailleurs, le partenariat public-privé sera également mobilisé pour permettre la dématérialisation des transactions entre grands donneurs d'ordre et leurs PME fournisseurs. Dans ce sens, un partenariat avec l'OCP est déjà engagé. Aussi, nous allons nous appuyer sur le partenariat public-privé avec les professionnels de la formation afin de mener le projet du permis numérique qui vise à initier gratuitement les chefs d'entreprises à l'utilisation des TI. Et enfin un partenariat public privé permettra la mise place d'un centre de back up visant à assurer la continuité et le secours aux infrastructures critiques.
Quelle est votre feuille de route pour l'année 2010 ?
Plusieurs projets sont lancés ou en cours de concrétisation, les principaux projets retenus dans la feuille de route 2010 sont les suivants :
Pour la transformation sociale, qui vise à rendre accessible aux citoyens l'Internet Haut Débit et favoriser l'accès aux échanges et à la connaissance, 3 projets seront mis en œuvre en 2010 :
• La poursuite du programme Génie à travers l'équipement de près de 2 200 établissements scolaires et la formation de 45 000 enseignants dans le domaine des technologies de l'information.
• Le programme Injaz, lancé le 13 novembre dernier, qui vise à équiper près de 80 000 élèves ingénieurs en ordinateurs et connexion internet. Au 25 novembre, soit 10 jours après son lancement, il a permis à plus de 8000 élèves ingénieurs ou assimilés de bénéficier d'un ordinateur et une connexion à internet.
• La mise en place des centres d'accès communautaire pour permettre l'accès à Internet aux habitants des zones reculées. En 2010, il s'agit d'équiper 100 foyers de jeunes filles et maisons de jeunes en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports.
L'année 2010 mettra également, comme je viens de l'indiquer, l'accent sur la mise en œuvre de projets et services e-gouvernement :
• Des projets et services pour une administration efficiente : Gestion intégrée de la Dépense publique, Tiers de confiance et le cadre général d'interopérabilité entre les administrations.
• Des projets en faveur de l'entreprise, notamment la création de l'entreprise en ligne.
• Des services pour les citoyens tels que la mise en place d'une plateforme d'e-scolarité, d'Etat civil.
Par ailleurs, parmi les projets inscrits dans la feuille de route relatifs à la priorité Productivité de la PME, je peux citer :
• Lancement du programme Moussanada TI visant à informatiser les PME des secteurs à fort enjeu PIB. A cet effet, un appel à manifestation d'intérêt pour la présélection de solutions métiers TI pour les filières Textile-Habillement et Cuir est en cours.
• Lancement du projet «Permis Numérique» destiné à initier gratuitement les dirigeants de PME à l'utilisation des TI.
• L'accompagnement des fournisseurs de grands donneurs d'ordres notamment les fournisseurs de l'OCP dans la dématérialisation des transactions.
• Lancement de l'équipement de commerces de proximité en solutions TI dans le cadre du programme Rawaj.
Dans le domaine de l'industrie TI, nous avons prévu la création de 2 Technoparks régionaux pour l'accueil et l'incubation dont l'un sera ouvert prochainement à Rabat, la mise en place d'un fonds d'amorçage de 100 millions de dirhams dédiés aux technologies de l'information et la création d'un cluster TI dédié aux Technologies de l'Information. La réussite de la mise en œuvre des différents projets passe notamment par l'instauration des conditions de la confiance numérique. Il s'agit pour 2010 de :
• Poursuive les actions de mise à niveau du cadre législatif à travers notamment la mise en place de la Commission Nationale de Protection des Données Personnelles, l'élaboration des textes législatifs pour la protection des consommateurs pour les ventes en ligne.
• Accompagner la mise en place du premier prestataire du service de certificat électronique favorisant l'échange et la signature électronique.
• Mettre en place le centre de coordination et de réponse aux incidents liés à la sécurité des systèmes d'information.
Comme vous pouvez le constater on ne va pas chômer en 2010..C'est le moins que l'on puisse dire !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.