Vaccin anti-covid: les dernières révélations de Khalid Ait Taleb    Dématérialisation/TGR : Un nouveau service à partir du 1er novembre    Le Conseil Supérieur des Oulémas rejette et dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes    Soutiens sans réserves au Plan d'autonomie au Sahara devant la IVème commission de l'ONU    Le Maroc, un important marché pour Emirates    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Afrique de l'Ouest : Difficile quête de paix dans un contexte de Covid-19    Présidentielle US : Trump se moque de Biden (vidéo)    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le message du Premier secrétaire adressé à l'ensemble des Ittihadies et Ittihadis    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : « Il est primordial d'accélérer l'ouverture des lignes aériennes »    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Le rachat des activités de Bombardier au Maroc enfin officialisé    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2264 nouveaux cas, 199.745 au total, lundi 26 octobre à 18 heures    Port du masque : Plus de 624.000 contrevenants arrêtés entre 25 juillet et 23 octobre    Le MAE tchadien tacle le polisario depuis Rabat    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Redressement progressif des échanges commerciaux    Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance    Les folies d'Erdogan    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Maroc/Eswatini : l'industrie et la santé au cœur de deux accords    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les avoirs gérés par les institutionnels africains devraient doubler à l'horizon 2020
Publié dans Libération le 30 - 07 - 2018

Les avoirs gérés par les investisseurs institutionnels africains devraient quasiment doubler, passant d'environ 634 milliards de dollars actuellement à 1100 milliards de dollars à l'horizon 2020, a affirmé, vendredi à Casablanca, le directeur général Afrique du Nord de la Banque africaine de développement (BAD), Mohamed El Azizi.
Les opportunités d'investissements, porteuses de rendements intéressants, sont nombreuses et en progression en Afrique du Nord, a indiqué M. Azizi lors de la présentation de l'Africa Investment Forum (AIF), prévu à Johannesburg du 7 au 9 novembre 2018.
Il a, cependant, souligné que ces opportunités manquent à attirer l'intérêt des investisseurs institutionnels et des entreprises d'envergure mondiale, expliquant que pour faire face à ces défis, la BAD lance l'AIF, qui est une plateforme 100% transactionnelle, multi-parties prenantes, et multi-sectorielle, destinée à mobiliser tous les acteurs pour lever les obstacles qui freinent le financement de l'investissement en Afrique, rapporte la MAP.
Pour M. Aziz, l'AIF permettra aussi de déployer tous les moyens pour changer la fausse perception des risques, liée aux investissements en Afrique, expliquant que cette initiative propose une réponse concrète au défi du financement du développement auquel l'Afrique est confrontée.
Il a rappelé que l'Afrique doit mobiliser des investissements conséquents au cours des prochaines décennies, pour accompagner la hausse rapide de la démographie, l'urbanisation et la demande toujours croissante de biens et services.
Les gouvernements et les institutions multilatérales de développement (BMD) ne pourront pas financer à eux seuls ces besoins, ce qui rend nécessaire l'élargissement du cercle des partenaires, dans lequel le secteur privé doit s'inscrire et jouer un rôle encore plus actif, at-il ajouté.
Pour sa part, le directeur du département des Syndications et solutions client de la BAD, Olivier Ewek a indiqué que le prochain AIF, conçu et piloté par la BAD, représente une opportunité de stimuler la transformation économique du continent.
L'AIF est destiné à être une plateforme multipartite et pluridisciplinaire dédiée à appuyer l'instruction des projets jusqu'à leur stade de financement, à lever des capitaux et à accélérer le bouclage financier des projets.
De son coté, la représentante-résidente de la BAD au Maroc, Leila Mokadem, a indiqué que l'AIF vise à constituer le marché africain de l'investissement, où la Banque africaine de développement, ainsi que ses partenaires, aideront à sélectionner et améliorer les projets, attirer des co-investisseurs, structurer, faciliter et surtout concrétiser les transactions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.