Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Japan's Banks Are About to Get Even Feebler    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Le Ramadan au Maroc, délices et gourmandises    La loi 49-15 sur les délais de paiement toujours en panne    On le savait pas: Excellente idée    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Journée Internationale de l'infirmière    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Amina Rachid, La soldate des planches    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mostra de Venise
Publié dans Libération le 27 - 08 - 2018

Des stars comme Lady Gaga, Ryan Gosling et Vanessa Regrave, des films engagés contre le racisme ou le terrorisme, des productions Netflix et une seule réalisatrice en compétition: la 75e Mostra de Venise se distingue par un savant mélange de glamour et de politiquement incorrect. 21 longs-métrages seront en compétition à partir de mercredi pour le célèbre Lior d'Or qui sera décerné le samedi 8 septembre sur la grande scène du Palais du Cinéma sur le Lido, décor inoubliable du chef-d'oeuvre de Luchino Visconti "Mort à Venise". Ils seront soumis au regard du jury présidé par Guillermo Del Toro, Lion d'Or l'an passé avec "La Forme de l'eau", entouré des acteurs, actrices et cinéastes Sylvia Chang, Trine Dyrholm, Nicole Garcia, Paolo Genovese, Malgorzata Szumowska, Taika Waititi, Christoph Waltz et Naomi Watt. C'est l'Américain Damien Chazelle (33 ans), le plus jeune cinéaste oscarisé de l'histoire avec "La La Land" en 2017, qui ouvrira le bal avec son nouvel opus "First Man", biopic sur Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune campé par Ryan Gosling. L'hôte la plus attendue sur le tapis rouge sera sans conteste la provocante popstar Lady Gaga, qui viendra présenter (hors compétition) le film de l'acteur et réalisateur Bradley Cooper, "A Star is Born", remake du grand classique hollywoodien immortalisé par Judy Garland en 1954.
L'Histoire avec un grand "H" sera présente dans la sélection notamment avec "Peterloo", de Mike Leigh, inspiré de la sanglante bataille du même nom en 1819 et "Werk ohne Autor" (Oeuvre sans auteur) de Florian Henckel von Donnersmarck (oscar du meilleur film étranger en 2007 pour "La Vie des autres"), qui revient sur trois époques de l'Allemagne. Le Britannique Paul Greengrass abordera la question de l'extrémisme dans "22 July", et l'Italien Roberto Minervini celui du racisme en Amérique avec "What You Gonna Do When The World's On Fire ?", portrait d'une communauté noire pendant l'été 2017 après des meurtres de jeunes Africains par la police. Comme chaque année, la Mostra décernera deux Lions d'Or pour leur carrière à deux géants du cinéma, en l'occurrence l'actrice britannique de 81 ans Vanessa Redgrave ("Blow up, "Marie Start, reine d'Ecosse", "Julia") et le réalisateur canadien de 75 ans David Cronenberg ("La Mouche", "A History of violence").
Une seule femme, l'Australienne Jennifer Kent prendra part cette année (avec "The Nightingale") à la course au Lion d'Or, une disparité condamnée par un collectif d'associations féministes dans une lettre ouverte adressée le 11 août au directeur artistique de la Mostra, Alberto Barbera.
Le courrier réagissait non seulement à la sélection archi-masculine mais aussi aux récentes déclarations de M. Barbera qui, dans une récente conférence de presse, avait expliqué qu'il faisait ses choix en fonction de "la qualité du film et pas au sexe du réalisateur".
"Je préférerais changer de métier plutôt que d'être obligé de sélectionner un film parce qu'il a été réalisé par une femme et non parce qu'il est réussi", a-t-il affirmé pour défendre ses choix. Cette 75e édition a déjà été qualifiée par plusieurs observateurs de "politiquement incorrecte" en comparaison du dernier Festival de Cannes marqué par l'appel des femmes de cinéma à plus de parité dans le 7e art.
Autre choix assumé par la Mostra, celui de retenir des productions Netflix, ce qui est le cas de "The Ballad of Buster Scruggs", western signé Joel et Ethan Coen, "22 July" de Paul Greengrass et "Roma", d'Alfonso Cuaron (absent de la Croisette parce que diffusé par la plateforme de vidéo en streaming).
Parmi les grandes signatures attendues sur la lagune figurent Jacques Audiard - qui s'attaque cette fois au genre du western avec "Les Frères Sisters" - et son compatriote Olivier Assayas en lice avec "Doubles vies", comédie où il retrouve son actrice fétiche Juliette Binoche au côté de Guillaume Canet.
Grand Prix à Cannes en 2015 et Oscar du meilleur film étranger l'année suivante et avec son premier long métrage "Le Fils de Saul", le Hongrois Laszlo Nemes sera de retour dans une grande compétition avec "Sunset".
On attend aussi beaucoup de "The Favourite", film historique du Grec Yorgos Lanthimos qui nous plonge dans la cour de la reine Anne d'Angleterre au début du XVIIIe siècle, avec Emma Stone et Rachel Weisz en costumes d'époque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.