Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    Le transport en relooke dans le Souss!     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Coronavirus : que les roquets se taisent !    L'ennemi n° 1    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    «Nous vous aideront à affiner le protocole si cela est nécessaire»    Qu'en est-il pour le jour d'après?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    Coronavirus/masques : une unité industrielle à Chichaoua réoriente son activité    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    La conjonction de tous les risques    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Reprendre, oui mais comment ?    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chocs Cristiano-Mourinho et Real-Roma
Publié dans Libération le 01 - 09 - 2018

Ce sont deux compatriotes portugais mais surtout deux monstres sacrés du foot mondial, bientôt face à face en Ligue des champions: le groupe H opposera la Juventus Turin du buteur Cristiano Ronaldo et le Manchester United entraîné par José Mourinho.
Les anciennes gloires Kaka et Diego Forlan ont eu la main lourde, jeudi en fin d'après-midi, au moment d'ouvrir les boules décidant des groupes pour la saison 2018-2019 de la reine des compétitions de clubs.
"CR7" se retrouvera face à son ancien club anglais (2003-2009) juste après avoir quitté le Real Madrid, avec lequel il vient de remporter trois Ligues des champions consécutives. Le buteur de 33 ans n'était pas présent à la cérémonie à Monaco, où son ex-coéquipier Luka Modric a obtenu le trophée de joueur UEFA de la saison écoulée. Ronaldo a une revanche à prendre s'il ne veut pas accréditer la thèse du déclin.
Mourinho, lui, sera-t-il encore là pour défier le quintuple Ballon d'Or ? Le "Special One" est dans la tourmente à MU (deux défaites en trois matches de Premier League) et doit absolument briller sur la scène européenne pour redorer son blason, qui a passablement terni ces dernières années - ses C1 décrochées en 2004 et 2010 commencent à dater...
Dans cette poule H, Turinois et Mancuniens devront se méfier de l'ambitieux Valence, bien davantage que des Young Boys de Berne.
Le Real, de son côté, se disputera la première place de groupe avec l'AS Rome, demi-finaliste la saison dernière, alors que dans ce groupe G, le CSKA Moscou et les Tchèques du Viktoria Plzen semblent s'orienter vers une lutte pour la 3e place synonyme de 16e de finale de Ligue Europa.
Mais le Real n'a plus Ronaldo ni son entraîneur fétiche Zinédine Zidane et son successeur Julen Lopetegui jouera gros dès cet automne.
La poule la plus relevée semble être la C: le Paris SG emmené par la star Neymar et la pépite française Kylian Mbappé va devoir se frotter au Liverpool de Mohamed Salah, récent finaliste malheureux, mais aussi au Naples de Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du... PSG (décembre 2011-2013).
"Ce n'est pas facile, c'est vrai mais on est le PSG. On a besoin d'être prêt pour toutes les équipes si on veut aller le plus loin. C'est vrai, c'est notre groupe le plus difficile (de notre histoire). Je dis bienvenue à Carlo, parce que c'est un grand entraîneur", a dit le président Nasser Al-Khelaïfi sur RMC Sport.
"On joue contre deux candidats à la victoire finale. Mais je suis convaincu que ça sera compliqué pour eux aussi d'affronter Naples", a estimé Ancelotti sur le compte Twitter de son nouveau club. Et le quatrième larron, l'Etoile Rouge de Belgrade, voudra avoir son mot à dire.
Parmi les autres places fortes européennes, l'Atlético de Diego Simeone (vainqueur en 2018 de la Ligue Europa et de la Supercoupe d'Europe) aura les faveurs des pronostics devant Dortmund, Monaco et Bruges, dans le groupe A.
Le FC Barcelone de Lionel Messi devra ferrailler avec Tottenham, club anglais qui s'installe petit à petit dans la grande Europe, outre les Néerlandais du PSV Eindhoven et l'Inter Milan, qui fait son retour en C1 (poule B).
Le Bayern Munich, lui, a hérité d'un tirage clément avec Benfica, Ajax et AEK Athènes (groupe E), tout comme Manchester City opposé au Shakhtar Donetsk, à Lyon et Hoffenheim (groupe F). Pep Guardiola est très attendu après avoir échoué à atteindre le dernier carré lors de ses deux premières saisons sur le banc des Citizens (élimination en quarts puis en huitièmes).
La poule D apparaît la plus homogène, avec le Lokomotiv Moscou, Porto, Schalke 04 et Galatasaray.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.