Coronavirus : Kia Maroc se mobilise pour sa clientèle    Othman Ferdaous nommé ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Les universités diffusent des cours à la radio    Un appel à projets R&D national contre le Covid-19    Decathlon: La vente des masques Easybreath bloquée au Maroc aussi    Covid19: Tétouan passe aux services en ligne    S.M le ROI reçoit Amzazi et El Firdaouss    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Lévinas, le visage, l'humanité    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    La croissance nationale devrait enregistrer une régression de 1,8% au deuxième trimestre    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    Les marchés calent, inquiets face au coronavirus et à son impact économique    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    5 millions de masques produits par jour dès mardi prochain    Entreprises en difficulté : Le report des cotisations CNSS du 1er mars au 30 juin activé    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bon comportement du secteur secondaire au premier semestre
Publié dans Libération le 05 - 09 - 2018

Dans sa note de conjoncture du mois d'août dernier, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) avait relevé un bon comportement des branches du secteur secondaire.
En dépit de l'évolution contrastée des indicateurs du secteur du BTP, ce département relevant du ministère de l'Economies et des Finances avait souligné notamment l'orientation toujours positive des activités extractives, l'évolution globalement favorable du secteur de l'énergie électrique et la dynamique favorable de l'activité manufacturière au premier semestre 2018.
C'est ainsi qu'elle avait noté, qu'après la bonne performance enregistrée au premier trimestre de l'année 2018 (valeur ajoutée en hausse de 16,6%), le secteur extractif a affiché des indicateurs favorables au terme du premier semestre de la même année.
D'après elle, «le volume des ventes à l'étranger du phosphate roche, qui constitue une composante clé de ce secteur, a progressé de 9,7% à fin juin 2018, après une augmentation de 8,7% à fin mars 2018». Et de souligner qu'en parallèle, la production de phosphate brut s'est améliorée de 6,4% au terme des cinq premiers mois de l'année 2018, après une hausse de 26,1% au titre de la même période de l'année précédente.
S'agissant du secteur de l'énergie électrique, la DEPF avait noté une évolution globalement favorable, marquée par une augmentation de sa production de 6%, après une hausse de 3,1% un an auparavant, précisant que cette évolution recouvre une hausse de 5% au T2-2018 et de 7,1% au T1-2018.
Dans sa note, la DEPF avait attribué cette performance, en grande partie, à «l'accroissement de la production de l'ONEE de 9,9% à fin juin, en rapport avec le bon comportement de sa production d'électricité d'origine thermique (+8,4%) et d'origine hydraulique (+21,5%)».
A en croire la DEPF, cette dynamique a bénéficié, également, d'une hausse de la production privée de 3% et de celle des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 de 48,8%.
«En termes d'échanges avec le reste du monde, le volume des importations de l'énergie électrique s'est replié de 27,2%, à fin juin 2018, après +12,8% un an auparavant, dans un contexte de quasi-stagnation de l'énergie nette appelée (+ 0,1% après +4,9%)», avait-elle souligné.
Dans sa note, la DEPF avait aussi noté une légère baisse de la consommation de l'énergie électrique de 1,1% à fin juin 2018, après une progression de 3,8% au titre de la même période de l'année précédente.
Selon la DEPF, ce recul s'explique par le retrait des ventes de l'énergie de très haute, haute et moyenne tension de 2,1% (après +4,3%), allégé par une hausse de celles de basse tension de 2,2%, soit la même performance enregistrée il y a une année.
A propos de l'activité manufacturière, la DEPF notait qu'au terme du premier trimestre 2018, l'indice de production du secteur manufacturier, hors raffinage de pétrole, s'est accru de 3%, après +2,3% il y a une année, parallèlement à une progression de la valeur ajoutée du secteur manufacturier de 3,2% à fin mars 2018, après +0,9% un an plus tôt.
Se basant sur les derniers résultats de l'enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès du secteur manufacturier, elle ajoutait que le deuxième trimestre est «marqué par une évolution favorable du taux d'utilisation des capacités de production (TUC)», ce qui augure d'une dynamique favorable dans le secteur.
D'après ses analystes, «cette dynamique continue de bénéficier du bon comportement de la demande étrangère au secteur, comme en atteste la bonne tenue de la valeur des exportations du secteur de l'automobile (+16,9% à fin juillet 2018), des phosphates et dérivés (+15,1%), de l'aéronautique (+19,8%), de textile et cuir (+4,1%) et de l'électronique (+4,7%)».
Dans sa note, la DEPF avait aussi souligné en ce qui concerne le secteur du BTP, qu'«en dépit du repli des ventes de ciment au terme des cinq premiers mois de l'année 2018 (-4,8%), l'encours des crédits alloués au secteur immobilier maintient une évolution favorable avec une croissance de 3,3% à fin juin 2018, après +3,1% au terme du premier trimestre de la même année et +3,8% il y a une année».
Elle avait attribué cette variation à la hausse des crédits alloués à l'habitat de 3,3% et à la confirmation de la bonne tenue de ceux accordés à la promotion immobilière (+2,8% après +2,3 à fin juin 2017).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.