Esbroufe    USA/UE: La coopération réglementaire au menu des discussions    Brèves Internationales    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Examen en plénière de la première partie du PLF par la Chambre des représentants    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Démissions en série du gouvernement Theresa May    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ    Le développement humain au Maroc est loin d'être satisfaisant : Le classement PNUD en dit long    Les bénéficiaires d'un projet immobilier à Ben Slimane expriment leur ras-le-bol    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    L'ATTRAIT DE LA METROPOLE    Le TGV Al Boraq, un projet royal susceptible de mettre le Maroc sur la voie de la modernité    Deux fonctionnaires de police impliqués dans une affaire de corruption à Rabat    PLF 2019 : 200 DH et non à 1.000 DH pour les compromis de vente    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Khashoggi : Le procureur saoudien dédouane le prince héritier    Theresa May lutte pour sa survie sur le Brexit    Kénitra : L'auteur d'un meurtre activement recherché    Tamansourt : Elle trompe son mari avec son beau-père    Pour favoriser leur accès au sport : TIBU et la MDJS partagent la passion du basket avec les jeunes ruraux    La Chambre des représentants poursuit l'examen de la première partie du PLF 2019    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit        Casablanca American School : Adoption d'un plan d'action pour les 3 années à venir    Des réunions entre députés marocains et européens pour renforcer les relations    Maroc-Algérie: Le ministère fédéral des Affaires étrangères salue la proposition royale    «La saison agricole a démarré dans des conditions plus favorables que la précédente»    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    WAC : Girard sur le départ, Benzarti revient    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Vernissage à Rabat de l'exposition «Illuminer le futur» de l'artiste-peintre américain JonOne    Le GMT+1 n'est pas définitif : Le gouvernement prêt à faire des concessions    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers l'accélération de la transformation digitale du secteur public
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2018

L'accélération de la transformation digitale du secteur public est au cœur d'un cadre référentiel s'articulant autour de l'administration numérique et de la gouvernance, a indiqué mardi à Rabat le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Intervenant à l'ouverture de l'évènement «Hémisphère» dédiée aux acteurs du secteur public, sous le thème «Transformation digitale et gouvernance responsable, les fondamentaux pour réussir les réformes et atteindre un nouveau palier de développement», il a mis l'accent sur le renforcement du cadre juridique de l'administration numérique et son implémentation sous forme de résolutions formant ce cadre référentiel.
D'autres résolutions dans ce sens, a-t-il ajouté, portent sur la définition d'une gouvernance pour assurer la pérennité et le développement continu de l'administration numérique afin qu'ils répondent au besoin de l'usager de cette ère de l'intelligence artificielle ainsi que l'instauration de structures organisationnelles au sein des administrations capables de soutenir et d'accompagner la transformation du service public.
Le ministre délégué a émis son souhait de mettre le citoyen davantage au centre de l'administration numérique en l'écoutant en amont et en aval de la mise en place des télé-services, en analysant finement les situations dans lesquelles il a besoin des services en ligne, appelant à trouver des moyens d'accès aux télé-services destinés aux citoyens souffrant d'illettrisme, d'analphabétisme numérique ou d'enclavement géographique.
Il a qualifié de «réconciliation» le rapprochement du citoyen de l'administration par le biais des nouvelles technologies, mettant en avant le rôle de celles-ci dans l'économie du nombre d'interfaces, de déplacements et de documents ainsi que l'amélioration de la visibilité des démarches entreprises par le citoyen au quotidien.
L'accès aux données publiques à travers l'Open Data et l'Open Gov est un vecteur de démocratisation prévu par la Constitution et érigé en priorité dans la déclaration gouvernementale, a souligné Mohamed Benabdelkader, notant qu'il s'agit d'un engagement prioritaire du Maroc dans son plan national du gouvernement ouvert pour la période 2018-2020, lequel plan a été soumis au comité de pilotage du Partenariat pour un gouvernement ouvert, un projet multilatéral tendant à promouvoir la transparence de l'action publique et son ouverture à de nouvelles formes de concertation et de collaboration avec la société civile.
Se félicitant de la mise en place du portail Open data (data.gov.ma), pionnier au niveau d'Afrique, le ministre délégué a fait savoir qu'une meilleure politique de données ouvertes permettra une meilleure transparence en exerçant la publication proactive comme prévu dans la loi de l'accès à l'information, une meilleure reddition des comptes en facilitant l'évaluation de la performance de l'administration et une participation citoyenne à la promotion de la culture de réutilisation des données publiques et la demande d'information.
Le ministre délégué a cité deux piliers nécessaires pour la réalisation de l'objectif de la transformation numérique, à savoir le partage des données entre administrations via l'échange électronique d'informations ente deux administrations et la création de bases de données fédératrices partagées et collaboratives, donnant aux administrations l'accès à une donnée fiable, à jour et complète au sujet de l'usager.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.