R-M® fête ses 100 ans avec la marque suédoise Volvo    Entretien Exclusif – Jo-Wilfried Tsonga : « Je suis heureux de jouer à Marrakech ! »    Mawazine vibrera aux sons du hip-hop US avec Black Eyed Peas    La 1ère édition du Festival du cinéma québécois à Rabat    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : C'est parti !    International: Maroc Telecom résiste à la conjoncture    Hervé Renard passe au confessionnal    Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice    Repenser la chose migratoire!    Tennis : Le Maroc au Championnat africain U14 en Afrique du Sud    Said Amzazi suspend le dialogue avec les enseignants    Lever de rideau sur le 2e Festival national du rire «Comique Benslimane»    Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place    Ukraine: Le comédien Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle    BCIJ: Démantèlement d'une cellule terroriste de six «Daechiens»    Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus    Algérie: Le PDG de Sonatrach limogé, celui d'un groupe privé en détention provisoire    Abdennabaoui s'attaque à la traite des êtres humains    Edito : Ramed, mort clinique?    DGSN : Lancement d'une large enquête judiciaire sur des centres d'appels fictifs    Cinq Marocains légèrement blessés dans un accident de la route à Cuba    Casablanca : Le BCIJ met la main sur 7 tonnes de chira    Aziz Akhannouch dresse un premier bilan    ONCF: Al Boraq transportera bientôt son millionième voyageur    850.000 MRE y sont attendus…    Kim Jong Un espère un sommet « couronné de succès et utile » avec Poutine    Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi    Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid    Hakim Ziyech dans le viseur du Real Madrid    Le Maroc, une destination des plus dynamiques du moment    La Chambre des représentants exprime sa solidarité avec les détenus palestiniens    L'enfer tel que raconté par des Marocains de Syrie    La FDT boycotte le 1er Mai    Ces mystérieux objets au-delà de Neptune    Les chœurs de Notre-Dame, ces "orphelins" de la cathédrale    La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel    Détenus d'Al Hoceima : Driss Lachguar reçoit une délégation d'ONG des droits de l'Homme    Poursuite de la généralisation du guichet numérique des autorisations    Le PDG du plus grand groupe privé algérien incarcéré    Après le titre, objectif Coupe de France avec Neymar pour le PSG    Chelsea manque l'occasion de monter sur le podium    Colloque international sur la "Digitalisation-numérisation au service de la gouvernance"    Fouad Laroui et Abdellah Dibaji présents aux journées culturelles d'Azemmour    Le long métrage marocain "Le Miracle du Saint Inconnu" en compétition à la 58ème semaine de la critique de Cannes    Sept tonnes de haschich saisies à Casablanca    Les avocats plaident pour une réforme de fond    L'EI revendique les attentats au Sri Lanka    126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers l'accélération de la transformation digitale du secteur public
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2018

L'accélération de la transformation digitale du secteur public est au cœur d'un cadre référentiel s'articulant autour de l'administration numérique et de la gouvernance, a indiqué mardi à Rabat le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Intervenant à l'ouverture de l'évènement «Hémisphère» dédiée aux acteurs du secteur public, sous le thème «Transformation digitale et gouvernance responsable, les fondamentaux pour réussir les réformes et atteindre un nouveau palier de développement», il a mis l'accent sur le renforcement du cadre juridique de l'administration numérique et son implémentation sous forme de résolutions formant ce cadre référentiel.
D'autres résolutions dans ce sens, a-t-il ajouté, portent sur la définition d'une gouvernance pour assurer la pérennité et le développement continu de l'administration numérique afin qu'ils répondent au besoin de l'usager de cette ère de l'intelligence artificielle ainsi que l'instauration de structures organisationnelles au sein des administrations capables de soutenir et d'accompagner la transformation du service public.
Le ministre délégué a émis son souhait de mettre le citoyen davantage au centre de l'administration numérique en l'écoutant en amont et en aval de la mise en place des télé-services, en analysant finement les situations dans lesquelles il a besoin des services en ligne, appelant à trouver des moyens d'accès aux télé-services destinés aux citoyens souffrant d'illettrisme, d'analphabétisme numérique ou d'enclavement géographique.
Il a qualifié de «réconciliation» le rapprochement du citoyen de l'administration par le biais des nouvelles technologies, mettant en avant le rôle de celles-ci dans l'économie du nombre d'interfaces, de déplacements et de documents ainsi que l'amélioration de la visibilité des démarches entreprises par le citoyen au quotidien.
L'accès aux données publiques à travers l'Open Data et l'Open Gov est un vecteur de démocratisation prévu par la Constitution et érigé en priorité dans la déclaration gouvernementale, a souligné Mohamed Benabdelkader, notant qu'il s'agit d'un engagement prioritaire du Maroc dans son plan national du gouvernement ouvert pour la période 2018-2020, lequel plan a été soumis au comité de pilotage du Partenariat pour un gouvernement ouvert, un projet multilatéral tendant à promouvoir la transparence de l'action publique et son ouverture à de nouvelles formes de concertation et de collaboration avec la société civile.
Se félicitant de la mise en place du portail Open data (data.gov.ma), pionnier au niveau d'Afrique, le ministre délégué a fait savoir qu'une meilleure politique de données ouvertes permettra une meilleure transparence en exerçant la publication proactive comme prévu dans la loi de l'accès à l'information, une meilleure reddition des comptes en facilitant l'évaluation de la performance de l'administration et une participation citoyenne à la promotion de la culture de réutilisation des données publiques et la demande d'information.
Le ministre délégué a cité deux piliers nécessaires pour la réalisation de l'objectif de la transformation numérique, à savoir le partage des données entre administrations via l'échange électronique d'informations ente deux administrations et la création de bases de données fédératrices partagées et collaboratives, donnant aux administrations l'accès à une donnée fiable, à jour et complète au sujet de l'usager.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.