2è sommet marocain du pétrole et du gaz à Marrakech    Un mirage F-1 des FAR s'écrase en mission d'entraînement près de Taounat    RDC: Le Washington Post décortique les contradictions de la présidentielle    Le Raja de Casablanca bat l'Africain Stars de la Namibie    Etat des lieux : Le sexisme fait des ravages en France    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Youcef Drissi Anticonformiste, rebelle et décalé !    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Edito : Partenaire fiable et utile    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Divers    Rkia Derham reçue en audience par le Premier ministre indien    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    «Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»    SM le Roi Mohammed VI reçoit Mme Federica Mogherini    «Il faut récupérer tout ce qui est consommé à travers le monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Salon maghrébin du livre à Oujda, une ambitieuse contribution à la consécration de la coopération culturelle
Publié dans Libération le 20 - 10 - 2018

Le Salon maghrébin du livre apporte une contribution ambitieuse à la consécration de la coopération culturelle tant au niveau maghrébin que sur le plan Sud-Sud, a souligné, jeudi soir à Oujda, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj. Le ministre s'exprimait à l'ouverture de la deuxième édition du Salon maghrébin du livre "Lettres du Maghreb", organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème "Réinventer l'universel".
Cette manifestation constitue "une contribution ambitieuse à la consécration de la coopération culturelle aussi bien au niveau du Maghreb qu'entre les pays africains auxquels le Salon rend un hommage symbolique en accueillant la Côte d'Ivoire en tant que pays invité d'honneur", a dit M. El Aaraj. Il a mis l'accent dans ce sens sur la place de choix qu'occupe la Côte d'Ivoire au sein de l'Afrique et sur la solidité des liens historiques et culturels existant entre le Maroc et ce pays de l'Afrique de l'Ouest.
Et d'ajouter que le Salon maghrébin du livre est l'une des manifestations phares qui vient enrichir les activités culturelles, scientifiques et artistiques de cette année exceptionnelle célébrant l'événement "Oujda capitale de la culture arabe pour 2018".Selon lui, le programme culturel concocté par les organisateurs atteste de l'ambition légitime de ce Salon qui aspire à conforter son attractivité et son ouverture culturelle sur les préoccupations intellectuelles et créatives élémentaires.
Le ministre a mis en relief à cet effet les débats thématiques, les tables rondes et les rencontres poétiques programmés dans le cadre de cette deuxième édition. Abondant dans ce sens, le président du Salon, Mohamed Mbarki, a fait observer que cette édition, qui se veut un événement culturel marqué par un grand sens de professionnalisme, réunit des intervenants venus du monde arabe, africain, européen et de l'Amérique Latine, ajoutant qu'à l'image des éditions précédentes, il sera procédé à la publication des débats abordant les sujets d'actualité. "Le Salon nourrit de grandes ambitions", qui vont à coup sûr se concrétiser, s'enthousiasme-t-il, notant que cette édition a assuré son ouverture sur des sites culturels à Oujda dont l'Université Mohammed Premier, le Centre des études et des recherches humaines et sociales d'Oujda (CERHSO), le Lycée Omar Ibn Abdelaziz et la Galerie d'art.
Les enfants ne sont pas en reste, en ce sens que "Lettres du Maghreb" a tenu à programmer des espaces au profit de cette frange de la société, a-t-il dit. Digne du foisonnement intellectuel que connaissait et que connaît la cité millénaire d'« Oujda Capitale de la culture arabe pour l'année 2018", le Salon sera rehaussé par l'organisation d'une trentaine de tables rondes, des soirées poétiques, des signatures de livres, en sus de quatre hommages qui seront rendus au célèbre poète palestinien Mahmoud Darwich, à l'écrivain ivoirien Bernard Dadié, à Touria Chaoui, première femme marocaine pilote et à Abdelwahab Meddeb, natif de Tunis, écrivain protéiforme adepte du soufisme et essayiste de grand talent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.