Hervé Renard démissionne    Le message d'Hervé Renard au Roi Mohammed VI    Hervé Renard «clos» son parcours avec les Lions de l'Atlas    Prison à perpétuité pour «El Chapo»    L'exemple d'une région modèle!    Fouzi Lekjaa désigné 2ème vice-président de la CAF    CAN 2021: Le Maroc face à la Mauritanie, Centrafrique et Burundi    Hamzaoui Abdelmalek sort les maîtres de l'art de l'oubli    Samir Belhaouss expose ses inspirations marocaines à l'Espace Rivages    Lectures d'été 2019    El Jadida : 5 ans de prison pour un cambrioleur de commerces    Tanger : Un jeune de 19 ans tue son rival à coup de couteau    Laâyoune : La célébration de la victoire algérienne vire au drame    Maroc-Jordanie : Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Préscolaire: Amzazi dresse le bilan    Nouveau siège de la MAP à Casablanca    Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Brèves Internationales    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Communiqué du Bureau politique du PPS    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc refuse de jouer au gendarme de l'Europe
Publié dans Libération le 20 - 10 - 2018

Un soutien financier ne changera rien à la position constante du Maroc refusant de jouer le rôle de gendarme face à l'immigration clandestine dans le pourtour méditerranéen, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, il a réitéré la position «constante et claire» du Royaume rejetant la mise en place de centres d'accueil sur son sol, soulignant que ces centres ne font qu'exporter le problème sans le résoudre.
Le ministre délégué a affirmé, d'autre part, que le Royaume continuera à assumer sa responsabilité en matière de lutte contre les réseaux de l'immigration clandestine, faisant état du démantèlement, à fin août dernier, d'environ 80 réseaux dont 23 durant le seul mois d'août, ainsi que de la mobilisation de 13.000 éléments des forces de sécurité au niveau de la région du Nord.
Il a également mis en exergue «l'effort soutenu» fourni dans ce cadre, précisant que la Marine Royale a procédé, durant les deux premières semaines d'octobre courant, au sauvetage de plus de 900 personnes, dont 600 Marocains sauvés les 6 et 7 octobre.
En parallèle, a-t-il ajouté, le Royaume maintiendra sa politique humanitaire basée sur l'intégration, du fait qu'il est devenu un pays d'accueil et pas seulement de transit, et poursuivra ses efforts pour promouvoir le débat sur cette question à l'échelle africaine en vue de l'adoption d'une politique inclusive.
Cette politique humanitaire adoptée par le Maroc a enregistré un «franc succès» en permettant la régularisation de 50.000 migrants vivant dans le Royaume, dont la plupart sont issus de pays de l'Afrique subsaharienne, s'est félicité le ministre délégué.
Il convient de préciser dans ce cadre que l'Union européenne a fait part, lors du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE tenu les 17 et 18 octobre à Bruxelles, de son soutien à une proposition de l'Espagne portant sur la mise en place d'un plan d'accompagnement du Maroc en matière de gestion du défi migratoire.
Cette proposition, faite par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, a été soutenue par le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, indique un communiqué de la présidence du gouvernement espagnol.
L'initiative concerne «une contribution d'au moins 140 millions d'euros de fonds européens» aux efforts du Maroc en matière de gestion des flux migratoires, précise la même source, soulignant que le plan d'accompagnement proposé par l'Espagne reconnaîtra les efforts du Royaume dans ce domaine.
Dans le même sens, le chef de l'Exécutif espagnol a insisté sur la nécessité pour l'UE d'apporter un large soutien au contrôle de l'immigration illégale au niveau de la route migratoire de la Méditerranée occidentale, laquelle a enregistré une hausse des arrivées de migrants clandestins par rapport aux autres routes du bassin méditerranéen.
Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis en sommet à Bruxelles, ont souligné la nécessité de renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, pour lutter contre la migration illégale.
«A la suite des discussions informelles que les dirigeants ont tenues à Salzbourg, le Conseil européen souligne qu'il importe de continuer à lutter contre la migration illégale et à renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, dans le cadre d'un partenariat plus large», lit-on dans les conclusions adoptées lors de ce sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.