Système de protection sociale : Les lapalissades de M. El Othmani    1500 participants visés par Basket F'Douar    Météo : Chutes de neige au menu…    Guerre mondiale : Retour à Rabat sur le rôle des soldats marocains    Brexit : La perspective d'un accord en novembre toujours aussi incertaine    Presse électronique : La FMEJ dénonce les comportements irresponsables    Elalamy fait le point sur les nouvelles normes marocaines    L'armateur CMA CGM lance une caravane au profit des producteurs agricoles marocains    Education    Parlement. Le code de déontologie sera-t-il respecté ?    Flash hebdomadaire    Botola Maroc Telecom : La belle remontée du Youssoufia de Berrechid    Pétrole : Les grands producteurs veulent éviter une surproduction en 2019    C'est parti pour le cadastre solaire marocain    Le Maroc participe à «La Semaine de la cuisine italienne dans le monde»    Les œuvres de Morran Benlahcen au So Art Gallery    Galerie H : Trois designers à l'honneur    Hamid Baali, victime de la neige ou de la négligence?    Le Maroc participe au Forum de Paris sur la paix    Adoption en commission de la première partie du projet de loi de finances 2019    Nadia Larguet obtient gain de cause dans une affaire d'atteinte au droit d'auteur    Afrique/administration. Le Maroc élu président adjoint    Dakhla: Le Brésilien Carlos Mario remporte la 2è édition du Championnat mondial de kitesuf    Interview – Elad Levi : « La musique andalouse, c'est toute ma vie ! »    Nadia Larguet obtient gain de cause dans une dans une affaire d'atteinte au droit d'auteur    SM le Roi participe à la commémoration du centenaire de l'Armistice    Journée scientifique de partage de compétences : La maladie de Parkinson examinée par des experts marocains et français    Nexans Maroc et Envol Afrique lancent «Nexans Côte d'Ivoire»    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure le Parc Hassan II de Rabat    Le sens de l'image    Le ministère de la justice rend un vibrant hommage à Abdelwahed Radi    Les dernières cartes à jouer du programme de privatisations?    Farine subventionnée. Une rente d'un milliard de dirhams    Divers    Signature à Rabat du protocole d'accord conférant au Royaume l'organisation des Jeux africains 2019    La Californie toujours en proie aux flammes    Cure de jouvence promise pour les maisons de jeunes    Finalisation d'un projet relatif au droit des autistes à l'éducation inclusive    Divers    Premier League Des milliers de supporters rendent à nouveau hommage à l'ancien propriétaire de Leicester    Mohamed Benabdelkader appelle à une gouvernance publique efficace, performante et productive    Abderrahmane El Youssoufi : La main tendue de S.M le Roi, une initiative sincère pour une victoire collective des Algériens et des Marocains    divers    Sofia'' de Meriem Ben M'barek rafle trois prix    Nouvelle édition de la "Nuit des philosophes"    Cri de l'âme'' de Abdelilah El Jaouhari en avant-première à Casablanca    Midterms: Une forte présence des femmes au Congrès mais…    Arrivée du Souverain à l'Elysée pour la commémoration du centenaire de l'Armistice    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc refuse de jouer au gendarme de l'Europe
Publié dans Libération le 20 - 10 - 2018

Un soutien financier ne changera rien à la position constante du Maroc refusant de jouer le rôle de gendarme face à l'immigration clandestine dans le pourtour méditerranéen, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, il a réitéré la position «constante et claire» du Royaume rejetant la mise en place de centres d'accueil sur son sol, soulignant que ces centres ne font qu'exporter le problème sans le résoudre.
Le ministre délégué a affirmé, d'autre part, que le Royaume continuera à assumer sa responsabilité en matière de lutte contre les réseaux de l'immigration clandestine, faisant état du démantèlement, à fin août dernier, d'environ 80 réseaux dont 23 durant le seul mois d'août, ainsi que de la mobilisation de 13.000 éléments des forces de sécurité au niveau de la région du Nord.
Il a également mis en exergue «l'effort soutenu» fourni dans ce cadre, précisant que la Marine Royale a procédé, durant les deux premières semaines d'octobre courant, au sauvetage de plus de 900 personnes, dont 600 Marocains sauvés les 6 et 7 octobre.
En parallèle, a-t-il ajouté, le Royaume maintiendra sa politique humanitaire basée sur l'intégration, du fait qu'il est devenu un pays d'accueil et pas seulement de transit, et poursuivra ses efforts pour promouvoir le débat sur cette question à l'échelle africaine en vue de l'adoption d'une politique inclusive.
Cette politique humanitaire adoptée par le Maroc a enregistré un «franc succès» en permettant la régularisation de 50.000 migrants vivant dans le Royaume, dont la plupart sont issus de pays de l'Afrique subsaharienne, s'est félicité le ministre délégué.
Il convient de préciser dans ce cadre que l'Union européenne a fait part, lors du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE tenu les 17 et 18 octobre à Bruxelles, de son soutien à une proposition de l'Espagne portant sur la mise en place d'un plan d'accompagnement du Maroc en matière de gestion du défi migratoire.
Cette proposition, faite par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, a été soutenue par le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, indique un communiqué de la présidence du gouvernement espagnol.
L'initiative concerne «une contribution d'au moins 140 millions d'euros de fonds européens» aux efforts du Maroc en matière de gestion des flux migratoires, précise la même source, soulignant que le plan d'accompagnement proposé par l'Espagne reconnaîtra les efforts du Royaume dans ce domaine.
Dans le même sens, le chef de l'Exécutif espagnol a insisté sur la nécessité pour l'UE d'apporter un large soutien au contrôle de l'immigration illégale au niveau de la route migratoire de la Méditerranée occidentale, laquelle a enregistré une hausse des arrivées de migrants clandestins par rapport aux autres routes du bassin méditerranéen.
Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis en sommet à Bruxelles, ont souligné la nécessité de renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, pour lutter contre la migration illégale.
«A la suite des discussions informelles que les dirigeants ont tenues à Salzbourg, le Conseil européen souligne qu'il importe de continuer à lutter contre la migration illégale et à renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, dans le cadre d'un partenariat plus large», lit-on dans les conclusions adoptées lors de ce sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.