Dépenses électorales. 12 élus épinglés par la Cour des Comptes    Conseillers en investissement financier : L'AMMC lance une consultation publique    Vidéos – Les images du Mirage F1 qui s'est écrasé à Taounate    Brexit: le FMI appelle à mettre fin « impérativement »à l'incertitude    L'Institut Français de Casablanca ouvre sa saison sur « La part des femmes »    Organisation du forum "AfricaSec 2019 à Marrakech    BMCE Bank of Africa crée une filiale spécialisée dans le traitement des services bancaires    Paris accueille l'Oriental Fashion Show avec la participation du Maroc    Un colloque national sur l'éducation artistique le 22 janvier à Rabat    Coupes africaines : L'aventure de l'IRT prend fin    2è sommet marocain du pétrole et du gaz à Marrakech    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Edito : Partenaire fiable et utile    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc refuse de jouer au gendarme de l'Europe
Publié dans Libération le 20 - 10 - 2018

Un soutien financier ne changera rien à la position constante du Maroc refusant de jouer le rôle de gendarme face à l'immigration clandestine dans le pourtour méditerranéen, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, il a réitéré la position «constante et claire» du Royaume rejetant la mise en place de centres d'accueil sur son sol, soulignant que ces centres ne font qu'exporter le problème sans le résoudre.
Le ministre délégué a affirmé, d'autre part, que le Royaume continuera à assumer sa responsabilité en matière de lutte contre les réseaux de l'immigration clandestine, faisant état du démantèlement, à fin août dernier, d'environ 80 réseaux dont 23 durant le seul mois d'août, ainsi que de la mobilisation de 13.000 éléments des forces de sécurité au niveau de la région du Nord.
Il a également mis en exergue «l'effort soutenu» fourni dans ce cadre, précisant que la Marine Royale a procédé, durant les deux premières semaines d'octobre courant, au sauvetage de plus de 900 personnes, dont 600 Marocains sauvés les 6 et 7 octobre.
En parallèle, a-t-il ajouté, le Royaume maintiendra sa politique humanitaire basée sur l'intégration, du fait qu'il est devenu un pays d'accueil et pas seulement de transit, et poursuivra ses efforts pour promouvoir le débat sur cette question à l'échelle africaine en vue de l'adoption d'une politique inclusive.
Cette politique humanitaire adoptée par le Maroc a enregistré un «franc succès» en permettant la régularisation de 50.000 migrants vivant dans le Royaume, dont la plupart sont issus de pays de l'Afrique subsaharienne, s'est félicité le ministre délégué.
Il convient de préciser dans ce cadre que l'Union européenne a fait part, lors du Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE tenu les 17 et 18 octobre à Bruxelles, de son soutien à une proposition de l'Espagne portant sur la mise en place d'un plan d'accompagnement du Maroc en matière de gestion du défi migratoire.
Cette proposition, faite par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, a été soutenue par le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, indique un communiqué de la présidence du gouvernement espagnol.
L'initiative concerne «une contribution d'au moins 140 millions d'euros de fonds européens» aux efforts du Maroc en matière de gestion des flux migratoires, précise la même source, soulignant que le plan d'accompagnement proposé par l'Espagne reconnaîtra les efforts du Royaume dans ce domaine.
Dans le même sens, le chef de l'Exécutif espagnol a insisté sur la nécessité pour l'UE d'apporter un large soutien au contrôle de l'immigration illégale au niveau de la route migratoire de la Méditerranée occidentale, laquelle a enregistré une hausse des arrivées de migrants clandestins par rapport aux autres routes du bassin méditerranéen.
Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis en sommet à Bruxelles, ont souligné la nécessité de renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, pour lutter contre la migration illégale.
«A la suite des discussions informelles que les dirigeants ont tenues à Salzbourg, le Conseil européen souligne qu'il importe de continuer à lutter contre la migration illégale et à renforcer la coopération avec les pays d'origine et de transit, en particulier en Afrique du Nord, dans le cadre d'un partenariat plus large», lit-on dans les conclusions adoptées lors de ce sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.