Quelle réforme pour la fiscalité au Maroc?    Des solutions contre l'insatisfaction des troupes    Vladimir Poutine invite Kim Jong-un    Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    Khalid Naciri au Forum de la MAP    De Zemamra à Azemmour    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le choc OCK-Raja débouche sur un nul
Publié dans Libération le 22 - 10 - 2018

L'Olympique Club de Khouribga a croisé le fer avec le Raja de Casablanca, devant quelque 5000 spectateurs qui ont pris d'assaut, samedi, le Complexe OCP, pour le compte de la 5ème journée du Botola Pro Maroc Telecom.
Dès le coup d'envoi, le Raja exerce un pressing sur l'Olympique, qui donne ses fruits à la 5'. Suite à une sortie hasardeuse du gardien Hamza Mouaatamid, le Sénégalais Ibrahima saute plus haut que les défenseurs khouribguis et loge le cuir au fond des filets. Cueillis à froid, les hommes de Benhachem n'arrivent pas à répliquer aux Aigles verts qui portent le danger dans leur camp à maintes reprises, surtout sur des balles aériennes. Moral au beau fixe, les visiteurs mettent une forte pression sur les joueurs de l'OCK qui n'arrivent pas à développer leur jeu. Ainsi, on assiste à des pertes de balles, des passes imprécises de la part des Khouribguis. Par contre, les Rajaouis maîtrisent bien le jeu et gagnent les duels. La 10' voit la frappe de Boutayeb déviée en corner par le portier local.
A la 22', Kalai prend de vitesse Banoun qui le fauche en pleine course, l'arbitre Ballout n'hésite pas à montrer le carton rouge au capitaine rajaoui et donne un coup franc aux Phosphatiers, à quelques mètres des bois de Znaiti. On croit à l'égalisation, mais la frappe d'Oggadi mal cadrée passe au-dessus des buts. Yajour, véritable poison pour la défense locale, a failli aggraver le score (25'). Dix minutes plus tard, l'OCK bénéficie d'un coup franc à cinq mètres des buts de Znaiti. A la transformation, Hajhouj qui tire à bout pourtant, mais Mabidi reçoit la balle en plein visage et sauve les siens. Profitant de leur supériorité numérique, les Khouribguis exercent une grande pression sur la défense casablancaise et tentent d'égaliser. Sentant le danger, le coach espagnol Juan Carlos Garrido procède à un changement. Ainsi, Haddad relève Alami à la 30'. Quatre minutes après, Hajhouj, l'homme du match, aurait pu égaliser si sa frappe était bien cadrée.
En seconde période, la physionomie du match change complètement. En effet, le rythme de la rencontre devient rapide, les Phosphatiers prennent le match en main, dominent totalement les Rajaouis qui se replient en défense et commencent à dégager les balles en catastrophe.
A la 49', Ouchen, en position idéale, rate un but tout fait. Bien que dominés, les visiteurs ne baissent pas la garde et procèdent par des contre-attaques orchestrées de temps en temps par Yajour et Hadraf. Du côté de l'Olympique, ses attaquants créent de nombreuses opportunités, (51'), (56') et (63') par le biais de l'excellent Hajhouj et El Ouassli. Les Verts ripostent à la 81' par Yajour. Aux arrêts de jeu, Hajhouj mystifie un défenseur qui le fauche en pleine surface de réparation, le referee Ballout désigne le point du penalty. A la transformation Hajhouj qui égalise au grand bonheur des supporters khouribguis.
Après l'égalisation, les coéquipiers de Hajhouj campent dans le camp des visiteurs et inquiètent le keeper Znaiti à maintes reprises.
Ainsi, le match se solde sur un score de parité équitable pour les deux équipes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.