Mohamed Bensaïd publie ses mémoires: Mes soixante-dix ans d'action politique    CRI. La réforme enfin actée    Aéroport Marrakech-Menara : Un trafic passagers record en 2018    Echanges extérieurs. Les mauvais chiffres du déficit commercial    HCP : Hausse de 1,9% de l'Indice des prix à la consommation en 2018    Nouveau Mercedes-Benz CLA: L'étoile filante    Parlement européen. Banco pour l'accord de pêche !    Démantèlement d'une cellule terroriste de 13 éléments actifs à Kelâa des Sraghna, Salé, Casablanca et Mohammedia    Personnalités de l'année de la MAP. Jettou, Akalay et les autres    Maroc-Inde. La mobilité des étudiants et professeurs bientôt facilitée    Certificat de virginité: Le mythe des femmes « pures » a la peau dure    La Botola Maroc Telecom D1 classée meilleur championnat arabe et africain en 2018    Tourisme : Plus de 12 millions de visiteurs et de grandes perspectives    Audio. Emouvants, les derniers mots prononcés par Emiliano Sala    Centres de contrôle technique : Examen pour la fonction d'agent visiteur le 24 mars    Ministère de la culture et de la communication : Mustapha Taimi nouveau secrétaire général du département de la communication    BMCE Bank of Africa lance officiellement sa nouvelle filiale OGS    L'école publique entre le dogme et la civilité    Migration : l'Espagne a demandé à la Commission européenne de débloquer de manière urgente l'aide promise au Maroc    Théâtre: Quand le couple se remet en question    Migration : L'Espagne demande à l'UE de débloquer les 140 millions d'euros promis au Maroc    Le Roi félicite Nordine Oubaali pour avoir remporter le championnat du monde WBC    La Chambre des représentants annule les dettes des collectivités locales contractées avant 2000    Liverpool : Klopp cherche des solutions en défense    Raja-ASFAR, un classique sous le signe de l'équilibre    Le Forum de Davos s'ouvre sous le signe du risque politique et économique    Theresa May compte retourner discuter du Brexit à Bruxelles    Benslimane enregistre un total de 93 mille ha emblavés en céréales d'automne    Insolite : Pires que des cochons    Facebook annonce investir 300 millions de dollars dans le journalisme    Divers    WhatsApp limite le partage de messages pour lutter contre « l'infox »    Kalou : La réattribution de la CAN 2023 à la Côte d'Ivoire n'est pas une si mauvaise nouvelle    Les péripéties d'une histoire sans issue    A Cuba, les tubes de Michael Jackson version salsa    "L'Afrique du rire" fait escale à Rabat et Casablanca    Oscars 2019 : les nominations dévoilées    RC Lens : Achraf Bencharki, l'homme du match face à Nancy (sondage)    Times Higher Education 2019 : 3 universités marocaines dans le TOP 1000    C.Ronaldo condamné à une peine de prison ferme    Art et musique inaugurent 2019 à l'Institut Cervantès de Casablanca    Le 2ème Festival «Afrique du Rire» fait escale à Rabat et Casablanca    Le chaud et le froid pour le foot national    Le Conseil de gouvernement discutera de la modalité d'application du service militaire    Le «Mono-dame» théâtral sur les planches de la ville ocre    Oxfam: Entre riches et pauvres, les inégalités s'emballent    Macron et Merkel tentent de braver l'euroscepticisme ambiant    Les défis du féminisme africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le choc OCK-Raja débouche sur un nul
Publié dans Libération le 22 - 10 - 2018

L'Olympique Club de Khouribga a croisé le fer avec le Raja de Casablanca, devant quelque 5000 spectateurs qui ont pris d'assaut, samedi, le Complexe OCP, pour le compte de la 5ème journée du Botola Pro Maroc Telecom.
Dès le coup d'envoi, le Raja exerce un pressing sur l'Olympique, qui donne ses fruits à la 5'. Suite à une sortie hasardeuse du gardien Hamza Mouaatamid, le Sénégalais Ibrahima saute plus haut que les défenseurs khouribguis et loge le cuir au fond des filets. Cueillis à froid, les hommes de Benhachem n'arrivent pas à répliquer aux Aigles verts qui portent le danger dans leur camp à maintes reprises, surtout sur des balles aériennes. Moral au beau fixe, les visiteurs mettent une forte pression sur les joueurs de l'OCK qui n'arrivent pas à développer leur jeu. Ainsi, on assiste à des pertes de balles, des passes imprécises de la part des Khouribguis. Par contre, les Rajaouis maîtrisent bien le jeu et gagnent les duels. La 10' voit la frappe de Boutayeb déviée en corner par le portier local.
A la 22', Kalai prend de vitesse Banoun qui le fauche en pleine course, l'arbitre Ballout n'hésite pas à montrer le carton rouge au capitaine rajaoui et donne un coup franc aux Phosphatiers, à quelques mètres des bois de Znaiti. On croit à l'égalisation, mais la frappe d'Oggadi mal cadrée passe au-dessus des buts. Yajour, véritable poison pour la défense locale, a failli aggraver le score (25'). Dix minutes plus tard, l'OCK bénéficie d'un coup franc à cinq mètres des buts de Znaiti. A la transformation, Hajhouj qui tire à bout pourtant, mais Mabidi reçoit la balle en plein visage et sauve les siens. Profitant de leur supériorité numérique, les Khouribguis exercent une grande pression sur la défense casablancaise et tentent d'égaliser. Sentant le danger, le coach espagnol Juan Carlos Garrido procède à un changement. Ainsi, Haddad relève Alami à la 30'. Quatre minutes après, Hajhouj, l'homme du match, aurait pu égaliser si sa frappe était bien cadrée.
En seconde période, la physionomie du match change complètement. En effet, le rythme de la rencontre devient rapide, les Phosphatiers prennent le match en main, dominent totalement les Rajaouis qui se replient en défense et commencent à dégager les balles en catastrophe.
A la 49', Ouchen, en position idéale, rate un but tout fait. Bien que dominés, les visiteurs ne baissent pas la garde et procèdent par des contre-attaques orchestrées de temps en temps par Yajour et Hadraf. Du côté de l'Olympique, ses attaquants créent de nombreuses opportunités, (51'), (56') et (63') par le biais de l'excellent Hajhouj et El Ouassli. Les Verts ripostent à la 81' par Yajour. Aux arrêts de jeu, Hajhouj mystifie un défenseur qui le fauche en pleine surface de réparation, le referee Ballout désigne le point du penalty. A la transformation Hajhouj qui égalise au grand bonheur des supporters khouribguis.
Après l'égalisation, les coéquipiers de Hajhouj campent dans le camp des visiteurs et inquiètent le keeper Znaiti à maintes reprises.
Ainsi, le match se solde sur un score de parité équitable pour les deux équipes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.