Journée mondiale du diabète : Le bilan de ce côté-ci est alarmant    Rabat: Remise de certificats et trophées aux lauréats du Cycle international de formation en diplomatie    Les tarifs du TGV Al Boraq sont très abordables selon Rabie Khlie    Jets de piment et de fournitures de bureau au parlement sri-lankais    Julian Assange inculpé aux Etats-Unis, selon WikiLeaks    El Othmani : GMT+1, les protestations spontanées des élèves contre sont «compréhensibles»    Facebook lance une « cour d'appel » pour contenus controversés    Brexit : Theresa May réconfortée par des soutiens de poids dans son gouvernement    El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA    Les défis de la mondialisation    Météo : Une semaine pluvieuse en perspective    Le PLF 2019 adopté à la majorité par les représentants    Benatia : Gagner pour ne pas jouer la survie au Malawi    11 personnes inculpées dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi    La Chambre des représentants approuve la première partie du projet de loi de finances 2019    Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?    Immigration irrégulière. L'Espagne interdit les go-fast    Lo Celso restera sûrement à Betis    Le groupe OCP reçoit la médaille d'or HSE à Pékin    Crédit agricole du Maroc. Démarrage de la 5e session d'éducation financière    Maroc-Algérie. Guerre de lobbying à Washington    Lancement de l'opération Riaya en faveur des zones touchées par la vague de froid    Signature d'une convention et suivi de plusieurs projets : Aziz Akhannouch au chevet de l'Oriental    L'Afrique et le Maghreb ont leur TGV !    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des chercheurs ont compté le nombre de joints dans les clips de rap
Publié dans Libération le 23 - 10 - 2018

"Le hip-hop a contribué positivement à de nombreux changements sociétaux", écrivent lundi les auteurs d'une étude dans la revue de l'Association médicale américaine. "Toutefois, cette influence n'est pas toujours positive, car les clips (...) incluent souvent de la violence, ou des produits de tabac et de cannabis".
Cette observation semblera évidente à n'importe quelle personne faisant un tour sur YouTube.
Mais Kristin Knutzen, chercheuse en santé publique à l'université Dartmouth aux Etats-Unis, et deux collègues ont voulu quantifier précisément le phénomène, en allant plus loin qu'un comptage: ils ont aussi regardé combien de marques apparaissaient dans les clips.
Ils ont donc repris les 1.250 chansons qui ont figuré, de 2013 à 2017, dans le classement hebdomadaire du magazine Billboard, qui inclut ventes de disques, téléchargements, passages à la radio, écoutes en ligne et vues sur YouTube.
Selon les années, entre 40 et 50% de ces morceaux montraient à un moment ou un autre un joint ou un produit lié au tabac, cumulant quelque 49 milliards de vues sur cinq ans.
Techniquement, cela inclut le joint lui-même sous toutes ses formes, ou tout autre type de consommation (pipes, chichas, cigarettes...) ainsi que les cigarettes électroniques, souvent utilisées pour le cannabis.
Les chercheurs ont aussi recensé chaque image de fumée ou vapeur. Si le nombre de clips "fumants" était stable, les chercheurs ont en revanche remarqué que le nombre de placements de produits "combustibles" (non électroniques) avait augmenté, passant de zéro en 2013 à 10 en 2017, soit un clip sur dix.
Et pour le vapotage, 14 des 16 clips contenaient des placements de produits l'an dernier.
L'un des plus gros tubes de 2017, "I'm The One", de DJ Khaled avec Justin Bieber, Quavo, Chance The Rapper et Lil Wayne, vu 1,1 milliard de fois sur YouTube, montre une danseuse expirant voluptueusement de la vapeur d'une cigarette électronique... suivie d'un gros plan sur un coffret de la marque.
Les rappeurs ont toujours fait figurer des produits dans leurs clips, que ce soient des marques de chaussures, de vêtements, d'écouteurs ou d'alcools. Une pratique de facto tolérée par les autorités de régulation américaines, au nom de la liberté d'expression, même si ces placements, quand ils sont rémunérés, doivent en théorie s'accompagner d'une déclaration à l'internaute ou au régulateur.
Pour les chercheurs, les rappeurs évoluent concrètement dans un environnement "non régulé". Ils en appellent à un resserrement des réglementations, et à YouTube, en soulignant que Google, maison-mère du site, interdit les publicités pour le tabac.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.