L'UIR renforce sa coopération avec l'université des sciences juridiques et politiques de Bamako    Ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert : Nous soutenons l'entrée du Maroc au Cedeao    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    Les régions montagneuses se préparent à lutter contre les effets du froid    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Le Maroc signe la Convention révisée sur la reconnaissance des diplômes et autres titres de l'enseignement supérieur    AFRIQUIA met à la disposition du Hassania 50 autocars pour assister à cette finale de la coupe du Trône    Concurrence: Comment s'adapter aux mutations du marché    Sommet des BRICS La guerre commerciale fait encore parler d'elle    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    La vérité sur "l'échange de coups de feu" à Tanger    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Forum des ministres de la culture à Paris    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Special Olympics Morocco : 160 jeunes participants éduqués par le sport    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Casablanca : Vernissage de l'exposition « autremême » d'Abdelkébir Rabi'    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Chili. 30 ans après, la Constitution de Pinochet va être révisée    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Forum d'affaires Nigeria-Maroc : L'importance de la coopération Sud-Sud en agriculture mise en exergue    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Di Maria, le sauveur du PSG
Publié dans Libération le 26 - 10 - 2018

Le scénario cauchemar semblait écrit mais Angel Di Maria a endossé les habits de sauveur au meilleur moment! Mené 2-1 par Naples jusque dans le temps additionnel, l'Argentin a réussi à égaliser mercredi à la 93e minute (2-2) pour maintenir les chances de qualification du Paris SG en Ligue des champions.
Une frappe du gauche de toute beauté dans la lucarne de David Ospina, et Paris s'est sauvé ! Longuement mené au score depuis le but de Lorenzo Insigne (29e), le club de la capitale pensait avoir réussi à éviter une deuxième défaite en phase de groupe de Ligue des champions seulement à la grâce d'un but contre son camp du défenseur napolitain Mario Rui (61e), provoqué par un centre tendu de Thomas Meunier...
Mais son compère de la sélection belge Dries Mertens, est venu donner un coup de poignard dans la défense parisienne, dans le dernier quart d'heure (77e). Une fois le temps réglementaire dépassé, une seule pensée s'est mise à hanter le public du Parc des Princes, sidéré par la perspective d'une défaite: une élimination dès le 1er tour de la Ligue des champions est-elle possible? Même avec le trio (Mbappé-Cavani-Neymar) le plus cher de l'histoire dans ses rangs?
C'était oublié que depuis l'intronisation de Thomas Tuchel sur le banc parisien, la "MCN" s'est muéeen "MCND", un quatuor dans lequel Angel Di Maria, l'ex-remplaçant de luxe sous l'ère Unai Emery, s'est imposé comme l'autre joueur capable de fulgurances quand les autres stars ratent leur rendez-vous.
Aligné sur le côté gauche laissé vacant par Neymar, recentré désormais en N.10, "El Fideo" avait pourtant réalisé un match moyen à l'instar de ses coéquipiers, sous la pression du collectif huilé de Carlo Ancelotti. Mais au bout du temps réglementaire, et à force de croire à un miracle, il a retourné une situation désespérée d'une frappe magique (90+3).
Auteur d'une année 2018 remarquable avec plus de 20 buts inscrits sur les dix derniers mois, l'Argentin (30 ans) a une nouvelle fois donné raison à Tuchel de le faire jouer dans un 4-2-3-1 ultra-offensif.
"Il m'a fait comprendre qu'il comptait sur moi", s'était-il réjoui début octobre au micro de TF1. "C'est un cadeau de travailler avec un joueur comme Angel", s'était enthousiasmé l'entraîneur allemand, fan du joueur depuis sa période Real Madrid (2010-2014).
A contrario, ses partenaires de l'attaque, Edinson Cavani en tête, ont longtemps symbolisé la panne offensive parisienne contre Naples.
Sous les yeux de milliers de ses anciens tifosi venus en masse au Parc des Princes, l'ex-idole du Napoli (2010-2013), devenue le meilleur buteur de l'histoire du club de la capitale, maladroit comme jamais dans le dernier geste malgré une "grinta" indéniable, a été incapable de faire la moindre différence.
Une scène résume parfaitement sa maladresse, conséquence d'un manque de confiance évident. Dès la 2e minute, Mbappé, qui avait pris de vitesse Kalidou Koulibaly sur un long ballon avant de le déposer, parvient à adresser un centre parfait en retrait. Mais Cavani et Neymar, tous deux à la réception, ont fini par se percuter au moment de la frappe...
Non seulement l'énorme occasion de but a été gâchée mais en plus "Edi" a longtemps cru avoir blessé son coéquipier brésilien en fauchant son pied gauche. Sorti du terrain, "Ney" est resté un temps sur le sol pour se faire soigner... avant de finalement faire son retour sur la pelouse.
Le "crack" auriverde, en froid avec l'Uruguayen la saison dernière en raison notamment du "penaltygate", n'en a pas pris ombrage. Après avoir repris ses sensations, Neymar lui a délivré une magnifique ouverture mais Cavani a vu sa reprise instantanée du gauche passer assez loin du cadre (8e).
Le début d'un long calvaire qui s'est achevé à la 76e minute, lors de son remplacement au profit de Julian Draxler sous les applaudissements polis du Parc. S'il reste le chouchou du public, à l'image des "Cavani, Cavani, Cavani" scandés pour lui remonter le moral, l'Uruguayen va devoir faire attention: Di Maria est prêt à lui voler le cœur des Parisiens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.