Chasse et pêche, le Maroc en force en Sologne    Jésus, une grande figure biblique du Coran/Episode 25 La naissance, le développement du christianisme, du vivant de Jésus et après sa mort    Musiques sacrées du monde: Concert «engagé» de Marcel Khalifa    Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Essaouira accueille les états généraux des entreprises citoyennes    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    Le Onze national à pied d'œuvre au Caire    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Bulletin de la CAN    Bouillon de culture    Comité des 24 des Nations unies    Dormir devant la télévision fait grossir    Divers    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Mohammedia : Elle invente son kidnapping pour passer la nuit avec son ex-fiancé    OPV Maroc Telecom : Une vague bienvenue de liquidités pour la Bourse de Casablanca    Quand « L'Opinion » publiait les résultats du bac …    Les œuvres de Linda Bougherara à Dar Moulay Ali à Marrakech    «Valeurs humaines », exposition de Soly Cissé à la Galerie 38 de Casablanca    Jossour se produira à l'IF de Marrakech    Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement    Il fait l'actu : Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la Coopération africaine    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    CAN-2019. Les pays qui y participent pour la première fois    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    Succession de May : Boris Johnson en position de force    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    Un deuxième centre pour Intelcia au Sénégal    OPV de Maroc Telecom. Les précisions du wali de Bank Al-Maghrib    L'ASMEX: Une nouvelle feuille de route à horizon 2025    Femmes, l'éternel défi    Doukkali : Le Maroc soigne les immigrés, en situation régulière ou pas    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    Réguler le Net, un impératif    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de 498% des collectes mondiales des droits d'auteur en 2017
Publié dans Libération le 10 - 11 - 2018

Les collectes des droits d'auteur au Maroc ont gravi de 498% pour atteindre 5,4 millions d'euros en 2017, positionnant le pays au 3ème rang en Afrique et 49ème à l'échelle mondiale, selon le rapport des "Collectes mondiales 2018", publié jeudi par la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (CISAC).
Le cadre législatif au Maroc a favorisé une forte hausse des revenus des créateurs, qui ont atteint 4,2 millions d'euros en 2017, plaçant le pays en deuxième position au niveau du continent africain, souligne le rapport qui analyse les données issues de 239 sociétés d'auteurs dans 121 pays.
Grâce à la mise en place d'un système de rémunération garanti par la loi, la copie privée est devenue la première source de revenus au Maroc (78,2%), qui a vu ses collectes se multiplier par six en moins d'un an.
Concernant les collectes relatives aux droits musicaux, elles ont augmenté de 567%, portant la contribution du Maroc aux collectes en Afrique à 7,8%, relève la CISAC, notant que les sociétés africaines ont collecté 75 millions d'euros en 2017 avec une croissance de 15,7%.
A l'échelle mondiale, les droits collectés pour les créateurs de tous les répertoires, à savoir la musique, l'audiovisuel, les arts visuels, le spectacle vivant et la littérature, ont atteint un record de 9,6 milliards d'euros en 2017, soit une hausse de 6,2% par rapport à l'année précédente.
Les revenus générés par l'exploitation numérique des œuvres ont dépassé pour la première fois la barre du milliard d'euros et affichent une hausse de 24%, indique la même source, relevant que ces revenus ont presque triplé (+166%) en cinq ans" grâce à l'essor du streaming en général et, plus récemment, au succès croissant du streaming vidéo".
S'agissant du répertoire musical, ses collectes ont atteint 8,3 milliards d'euros (+6%), avec des revenus du numérique qui passent pour la première fois la barre du milliard d'euros.
Malgré la hausse des revenus du numérique dans tous les répertoires pour atteindre 1,27 milliard d'euros, ce secteur génère encore des sommes bien inférieures à la télé et radiodiffusion et à la catégorie du direct (live) et ambiance.
En outre, 13% seulement des revenus des créateurs viennent du numérique (contre 11% en 2016), "reflétant l'incroyable décalage entre la quantité de contenus mis à disposition en ligne et les sommes qui reviennent aux créateurs", selon la confédération.
En croissance pour la cinquième année consécutive, les revenus des créateurs sont en hausse dans tous les répertoires, la croissance robuste des revenus TV et radio laisse penser que l'essor du numérique ne nuit pas pour l'instant aux sources de revenus traditionnelles.
Fondée en 1926, la CISAC est une organisation non gouvernementale sans but lucratif ayant son siège en France et des bureaux régionaux en Afrique, en Amérique latine, en Asie-Pacifique et en Europe, qui oeuvre pour la protection des droits et la représentation des intérêts des créateurs du monde entier.
La CISAC est le premier réseau mondial de sociétés d'auteurs et représente plus de quatre millions de créateurs de toutes les régions et de tous les répertoires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.