Allam succède à Chaouki    Ouverture prochaine d'un consulat général de Gambie à Dakhla    S.M le Roi procède à la désignation des membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement    RAM rejoint l'Alliance Oneworld en mars prochain    WAC-ASFAR, match phare de la mise à jour    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Un grand pas dans le projet national pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    La CGEM veut améliorer la performance environnementale des PME    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Egypte-Algérie: Un président controversé en félicite un autre    L'emprunt obligataire AWB visé par l'AMMC    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Marrakech. Arrestation d'un homme pour possession et trafic de drogue    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Algérie : Abdelmadjid Tebboune, nouveau président    Les Jugements sont exécutoires    Participation massive au championnat du Maroc de lutte    Vidéo Commune de Dar Bouazza : Abattus comme des chiens…    Quelque 5.000 participants attendus au "10 km de M'diq"    Et de 6 pour Lydec qui se voit décrocher le « Top Performer RSE » !    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    Le PPS au Parlement    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Les 100 femmes les plus puissantes du monde, selon Forbes    Prison locale de Bouizakarne : Journée sportive pour les détenus mineurs    Asilah : 12 millions de dirhams pour réhabiliter et fermer l'actuelle décharge publique    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    PLF2020: L'article de la discorde    La France et Maroc tiennent leur forum interparlementaire    Twitter rêve de réseaux sociaux plus ouverts et de conversations en ligne moins énervées    Les Guinéens contre le 3ème mandat d'Alpha Condé…    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Iberia annonce une ligne Madrid-Fès pour l'été 2020    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    Destitution: le vote préliminaire sur le renvoi de Trump en procès reporté à vendredi    Présidé par SM le Roi : Adoption de plusieurs textes en Conseil des ministres    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Fares appelle à l'élaboration de rapports et études annuels sur la détention préventive    Une première, deux conventions collectives dans l'enseignement privé    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    Festival du film de Marrakech: Moins de glamour et plus de cinéma    Un colloque pour débattre du rôle de la darija    La Fédération de rugby minée par une crise sans précédent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de 498% des collectes mondiales des droits d'auteur en 2017
Publié dans Libération le 10 - 11 - 2018

Les collectes des droits d'auteur au Maroc ont gravi de 498% pour atteindre 5,4 millions d'euros en 2017, positionnant le pays au 3ème rang en Afrique et 49ème à l'échelle mondiale, selon le rapport des "Collectes mondiales 2018", publié jeudi par la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (CISAC).
Le cadre législatif au Maroc a favorisé une forte hausse des revenus des créateurs, qui ont atteint 4,2 millions d'euros en 2017, plaçant le pays en deuxième position au niveau du continent africain, souligne le rapport qui analyse les données issues de 239 sociétés d'auteurs dans 121 pays.
Grâce à la mise en place d'un système de rémunération garanti par la loi, la copie privée est devenue la première source de revenus au Maroc (78,2%), qui a vu ses collectes se multiplier par six en moins d'un an.
Concernant les collectes relatives aux droits musicaux, elles ont augmenté de 567%, portant la contribution du Maroc aux collectes en Afrique à 7,8%, relève la CISAC, notant que les sociétés africaines ont collecté 75 millions d'euros en 2017 avec une croissance de 15,7%.
A l'échelle mondiale, les droits collectés pour les créateurs de tous les répertoires, à savoir la musique, l'audiovisuel, les arts visuels, le spectacle vivant et la littérature, ont atteint un record de 9,6 milliards d'euros en 2017, soit une hausse de 6,2% par rapport à l'année précédente.
Les revenus générés par l'exploitation numérique des œuvres ont dépassé pour la première fois la barre du milliard d'euros et affichent une hausse de 24%, indique la même source, relevant que ces revenus ont presque triplé (+166%) en cinq ans" grâce à l'essor du streaming en général et, plus récemment, au succès croissant du streaming vidéo".
S'agissant du répertoire musical, ses collectes ont atteint 8,3 milliards d'euros (+6%), avec des revenus du numérique qui passent pour la première fois la barre du milliard d'euros.
Malgré la hausse des revenus du numérique dans tous les répertoires pour atteindre 1,27 milliard d'euros, ce secteur génère encore des sommes bien inférieures à la télé et radiodiffusion et à la catégorie du direct (live) et ambiance.
En outre, 13% seulement des revenus des créateurs viennent du numérique (contre 11% en 2016), "reflétant l'incroyable décalage entre la quantité de contenus mis à disposition en ligne et les sommes qui reviennent aux créateurs", selon la confédération.
En croissance pour la cinquième année consécutive, les revenus des créateurs sont en hausse dans tous les répertoires, la croissance robuste des revenus TV et radio laisse penser que l'essor du numérique ne nuit pas pour l'instant aux sources de revenus traditionnelles.
Fondée en 1926, la CISAC est une organisation non gouvernementale sans but lucratif ayant son siège en France et des bureaux régionaux en Afrique, en Amérique latine, en Asie-Pacifique et en Europe, qui oeuvre pour la protection des droits et la représentation des intérêts des créateurs du monde entier.
La CISAC est le premier réseau mondial de sociétés d'auteurs et représente plus de quatre millions de créateurs de toutes les régions et de tous les répertoires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.