La Chambre des conseillers adopte le PLF 2019    Le groupe Attijariwafa bank remporte à Londres deux prix d'excellence    Le taux de croissance au Maroc devrait s'établir à 3,6% en 2019, selon le CMC    Glamour, stars et paillettes sont au rendez-vous    En vertu d'une convention entre la FNM et Renault : Un véhicule Renault Master pour transporter les toiles en toute sécurité    Le road show de la CCG au profit des banquiers fait escale à Laâyoune    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste composée de trois «Daechiens» à Kénitra    Real Madrid.. 63 millions de livres sterling sur la table pour Hazard    Accord agricole : Les eurodéputés disent oui    Lutte contre la spoliation immobilière : Aujjar s'attaque à la mafia du foncier    Les droits sociaux et juridiques de l'artiste à l'ordre du jour    Espagne : Pedro Sanchez annonce une hausse de 22% du SMIC    Malgré l'adoption formel, le combat se poursuit    Fès-Meknès. Dardouri communique autour de l'INDH    Attentats de Strasbourg : Qu'est-ce qu'un fiché S ?    La Cour des comptes pointe l'inefficacité de la hausse budgétaire de l'éducation    Où en sont les pourparlers de paix inter-yéménites?    PLF 2019 en phase finale chez les conseillers    L'Africa Gaming Fest, c'est ce weekend à Casablanca    «L'autisme est un prétexte pour parler de nos différences»    Le gel des biens de Hosni Moubarak maintenu par l'UE    L'ES Tunis souhaite rencontrer River Plate au Carré d'AS    Ligue des Champions : Messi, Salah, Kane et Hakimi disputeront les huitièmes    Apple. Voici les meilleures applications de 2018    Royal Air Maroc réceptionne à Seattle un nouveau Boeing 787-9 Dreamliner    Championnat arabe des Clubs: le Raja rallie les 1/4 de finale, après sa victoire face à Al-Ismaïly d'Egypte    Réfugiés. Le Maroc réactive les régularisations    E-Commerce : Le Maroc cinquième en Afrique    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Noël endeuillé pour Strasbourg    Le transfert des compétences toujours en stand-by    Entreprises : De nouveaux textes législatifs approuvés par la Chambre des représentants    Le taux de mortalité infantile a baissé à 2,9% en 2018 au Maroc    Effet de dissuasion    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Abdelali Hamieddine de nouveau rattrapé par l'affaire Aït Ljid    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Copa Libertadores : Boca résiste à River dans une Bombonera en fusion
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2018

Boca Juniors a résisté aux assauts de River Plate samedi à Buenos Aires (2-2) lors du bouillant "Superclasico" entre les deux clubs les plus populaires d'Argentine, une finale aller de la Copa Libertadores inédite disputée dans un stade de la Bombonera en furie.
Lors de la finale retour le 24 novembre, River Plate aura l'avantage de recevoir au stade Monumental son rival historique, né dans le même quartier de la Boca. Reportée à dimanche en raison de fortes pluies sur la capitale argentine samedi, cette finale de la compétition de clubs majeure d'Amérique du Sud, rapidement surnommée "le match du siècle", est la rencontre la plus importante jouée sur le sol argentin depuis la finale du Mondial-1978 Argentine-Pays-Bas (3-1).
La passion des supporters de Boca Juniors a une nouvelle fois fait mouche samedi: papelitos bleus et jaunes aux couleurs du club, tifos, chants, spectateurs debout, le stade de la Bombonera a rugi pendant 90 minutes.
Aucun supporter de River n'avait pris place dans la Bombonera, en raison de l'interdiction de déplacements des fans, en place en Argentine pour des raisons de sécurité.
C'est d'ailleurs sans doute ces encouragements fantastiques qui ont donné à Boca ce supplément d'âme leur permettant de tenir le match nul contre une équipe de River dominante.
Agustin Rossi, le gardien de Boca Juniors, a sorti un grand match pour éviter la défaite, assurant plusieurs parades décisives face aux artificiers de River, dont le jeu offensif a souvent déséquilibré la défense adverse malgré la suspension pour la finale de l'entraîneur de River Marcelo Gallardo, qui a vu la rencontre à la télévision.
Contre le cours du jeu car River avait dominé la première demi-heure, Boca Juniors a ouvert le score grâce à son attaquant Ramon Abila (34) qui a réussi à tromper en deux temps le gardien de la sélection argentine Franco Armani, à bout portant.
Sur l'action suivante, River a égalisé grâce à son buteur Lucas Pratto (35). A la 45e minute, c'est Benedetto, de la tête, qui donnait l'avantage à Boca. En inscrivant 3 buts en demi-finales, il avait été le grand artisan de la qualification contre les Brésiliens de Palmeiras.
En 2e période, River a égalisé. A vitesse réelle, on pensait que Pratto avait inscrit un doublé mais c'est le défenseur de Boca Izquierdoz, au duel, qui a trompé son propre gardien en voulant dégager.
Entré en fin de match, l'ancien international Carlos Tevez a failli faire basculer la rencontre pour Boca. Il a offert à la 89e minute un caviar à Benedetto, mieux placé, mais le jeune attaquant a manqué son duel face au gardien.
River Plate tente de décrocher sa 4e Copa Libertadores, et Boca Juniors vise un 7e sacre, pour égaler le recordman de victoires, l'Independiente, autre club argentin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.