La Chambre des conseillers adopte le PLF 2019    Le groupe Attijariwafa bank remporte à Londres deux prix d'excellence    Le taux de croissance au Maroc devrait s'établir à 3,6% en 2019, selon le CMC    Glamour, stars et paillettes sont au rendez-vous    En vertu d'une convention entre la FNM et Renault : Un véhicule Renault Master pour transporter les toiles en toute sécurité    Le road show de la CCG au profit des banquiers fait escale à Laâyoune    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste composée de trois «Daechiens» à Kénitra    Real Madrid.. 63 millions de livres sterling sur la table pour Hazard    Accord agricole : Les eurodéputés disent oui    Lutte contre la spoliation immobilière : Aujjar s'attaque à la mafia du foncier    Les droits sociaux et juridiques de l'artiste à l'ordre du jour    Espagne : Pedro Sanchez annonce une hausse de 22% du SMIC    Malgré l'adoption formel, le combat se poursuit    Fès-Meknès. Dardouri communique autour de l'INDH    Attentats de Strasbourg : Qu'est-ce qu'un fiché S ?    La Cour des comptes pointe l'inefficacité de la hausse budgétaire de l'éducation    Où en sont les pourparlers de paix inter-yéménites?    PLF 2019 en phase finale chez les conseillers    L'Africa Gaming Fest, c'est ce weekend à Casablanca    «L'autisme est un prétexte pour parler de nos différences»    Le gel des biens de Hosni Moubarak maintenu par l'UE    L'ES Tunis souhaite rencontrer River Plate au Carré d'AS    Ligue des Champions : Messi, Salah, Kane et Hakimi disputeront les huitièmes    Apple. Voici les meilleures applications de 2018    Royal Air Maroc réceptionne à Seattle un nouveau Boeing 787-9 Dreamliner    Championnat arabe des Clubs: le Raja rallie les 1/4 de finale, après sa victoire face à Al-Ismaïly d'Egypte    Réfugiés. Le Maroc réactive les régularisations    E-Commerce : Le Maroc cinquième en Afrique    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Noël endeuillé pour Strasbourg    Le transfert des compétences toujours en stand-by    Entreprises : De nouveaux textes législatifs approuvés par la Chambre des représentants    Le taux de mortalité infantile a baissé à 2,9% en 2018 au Maroc    Effet de dissuasion    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Abdelali Hamieddine de nouveau rattrapé par l'affaire Aït Ljid    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





News
Publié dans Libération le 16 - 11 - 2018


Terrorisme
Des organisations affiliées au groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont affirmé qu'il y aurait de nouvelles opérations contre l'Australie et d'autres pays occidentaux dans des affiches représentant l'attaque au couteau perpétrée à Melbourne la semaine dernière.
"Australie, ne croit pas que tu es épargnée par nos attaques", peut-on lire sur une affiche mise en ligne mercredi par la Fondation média Dera' al Sunni (bouclier sunnite), selon le Centre américain de surveillance des groupes islamistes et extrémistes Site.
Une photo du véhicule incendié par l'assaillant vendredi à Melbourne, grande ville du sud de l'Australie, y figure aussi.
Hassan Khalif Shire Ali, 30 ans, d'origine somalienne, avait tué une personne et blessé deux autres à coups de couteau avant d'être abattu par la police. Il avait au préalable incendié son véhicule rempli de bouteilles de gaz.
Une autre affiche mise en ligne et citée par Site montre une photo tirée des réseaux sociaux où l'on voit l'auteur en train d'essayer de porter des coups de couteau à un policier.
CEDH
La Cour européenne des droits de l'homme a reconnu jeudi le caractère politique des poursuites engagées à plusieurs reprises contre Alexeï Navalny, l'un des principaux opposants russes à Vladimir Poutine et figure de proue de la lutte anti-corruption.
La grande chambre de la Cour de Strasbourg, dont les arrêts sont définitifs, a par ailleurs confirmé le jugement de première instance en condamnant la Russie pour violation du droit de réunion, détention arbitraire et procès inéquitable concernant son interpellation lors de sept manifestations entre 2012 et 2014 et pour six des sept condamnations dont il a fait l'objet.
Elle conclut en outre, par 14 voix contre trois, à une violation de l'article 18 de la Convention européenne des droits de l'Homme, très rarement reconnue, en constatant que la loi a été appliquée à d'autres fins que celles pour lesquelles elle était prévue, à savoir des fins politiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.