Le ver dans le fruit !    Flexibilité du DH: L'élargissement de la bande pas pour demain    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    La cystite: une infection urinaire très féminine    Le cancer colorectal: le dépistage sauve des vies    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Les Lions sans Ziyech, Belhanda et Amrabet incertains, place aux Botolistes…    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Préscolaire    Le Groupe AWB s'allie à Kenya Commercial Bank    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Brigitte Bardot pète les plombs    Syrie    Sahara marocain : C'est parti pour Genève II    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Fécondité. Regain du baby-boom ?    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Rapport : Le Maroc « leader » du mobile en Afrique    Organisation de la Femme Istiqlalienne    Abdallah Laroui ou la nécessité de relire l'Histoire    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    Les Trophées de l'automobile 2019 décernent leurs prix    «Gilets jaunes»: L'exécutif à l'heure des comptes    Deutsche Bank et Commerzbank parlent d'une fusion    Brèves Internationales    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Algérie-Maroc, comme d'habitude…    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Congo candidat pour l'organisation de la CAN 2019
Publié dans Libération le 10 - 12 - 2018

Le Congo-Brazzaville est candidat à la CAN-2019 tandis que le dossier de la Guinée, désignée à l'origine pour 2023, "n'existe pas", a indiqué vendredi sur RFI Constant Omari, un des vice-présidents de la Confédération africaine de football (CAF).
En 2014, la CAF alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou avait attribué les trois prochaines CAN d'un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.
Mais la semaine dernière, la CAF a retiré l'organisation de 2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans les travaux et une situation fragile sur le plan sécuritaire, au profit d'un plan B déterminé "d'ici le 31 décembre".
"Le Congo-Brazzaville a écrit (...) pour organiser" l'épreuve en 2019, a exposé M. Omari, qui a ajouté: "Notre secrétaire général adjoint (de la CAF) Anthony Baffoe m'a dit qu'il allait me parler d'une deuxième candidature", sans vouloir en donner le nom.
Concernant le Maroc, cité par les médias comme le grand favori pour récupérer 2019, "officiellement, il n'y a pas d'acte de candidature déposé à la CAF", a poursuivi M. Omari.
Par effet domino, les CAN-2021 et 2023 ont été réattribuées par la CAF, comme l'a confirmé M. Omari: "Le président (de la CAF, Ahmad Ahmad) a signé une lettre à l'attention du chef de l'Etat camerounais pour confirmer que les Camerounais avaient la CAN-2021. Vingt-quatre heures après, nous avons reçu le retour de la Côte d'Ivoire. Le dimanche (2 décembre), la lettre a été adressée à la Côte d'Ivoire (pour 2023)".
Une solution qui fait grincer des dents au Cameroun, tandis que la Côte d'Ivoire a affirmé lundi dernier: "Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, n'a été contacté ou approché par la CAF".
"Il y a ce qu'il se fait sur la table et des négociations qui se font en-dessous de la table", a rétorqué M. Omari. "Par certains canaux, il y avait déjà des contacts officieux avec les deux pays, la Côte d'Ivoire et le Cameroun."
Pour la Guinée, tout devient nébuleux: "Nous avons demandé au secrétariat général (de la CAF) de nous sortir le dossier de la Guinée, car dans les archives, ce dossier de fond n'existe pas". Interrogé sur ce dernier point, M. Omari a conclu: "Je ne voudrais pas me mettre à juger l'ancienne gouvernance...".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.