Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Afroligue de Basketball: l'ASS en finale contre les angolais de Primero Agusto    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mbappé a grandi tout seul à Old Trafford
Publié dans Libération le 14 - 02 - 2019

Il avait la lourde tâche de faire oublier les absences de Neymar et Cavani: il a réussi. L'attaquant du PSG Kylian Mbappé a marqué et enterré Manchester United mardi soir en huitième de finale aller de la Ligue des champions (2-0).
Et il a parlé en vieux sage: "J'ai envie de dire qu'il faut qu'on arrête de vendre la peur". "Les gens doivent arrêter d'avoir peur, le foot ça se joue sur un terrain", a-t-il confié sur RMC. "Bien sûr Neymar est ultra important, Cavani est fondamental mais voilà, le foot, ça se joue sur un terrain et on l'a montré aujourd'hui."
C'est lui qui inscrit le but du 2-0, qui tue le match. L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel n'en demandait sans doute pas tant en l'alignant seul en pointe. Le technicien allemand l'avait clamé avant le match: il ne mettrait pas la pression sur le jeune champion du monde, lui qui avait pris ses habitudes à la droite de la "MCN".
Les absences de Neymar et d'Edinson Cavani ne devaient pas se transformer en boulet au pied du jeune Français.
"On ne peut pas mettre la pression sur Kylian, ce n'est pas son travail de remplacer +Ney+ et +Edi+ et d'être Kylian en même temps", avait ainsi affirmé l'entraîneur, tentant de protéger son joueur. "Il doit jouer libre, avec confiance. (...) Il est ici pour grandir et c'est exactement le bon moment pour le faire."
Reste qu'à Old Trafford, sans les deux Sud-Américains, il n'y avait que lui ou presque en attaque... dans un dispositif qui l'a d'abord laissé un peu seul au milieu des "Red Devils". En tout cas bien loin de Julian Draxler, dont le soutien offensif s'est fait discret.
Ainsi, pour l'un de ses premiers ballons, à la 14e minute. Il a tourné, viré, dribblé aux 25 mètres mais sans soutien, il n'a pas pu trouver la solution, restant seul sur son île.
Après plus de 25 minutes de purgatoire, les Parisiens sont enfin venus à sa rescousse. Enfin bien lancé, il a fait admirer sa vitesse en débordant Shaw sur l'aile droite (27) ou en provoquant la faute d'un Young dépassé sur le flanc gauche (30).
Las, alors qu'il commençait à rentrer dans le match, il n'a pas réussi à négocier le seul bon ballon de Draxler. Parti dans le dos de la défense, à la limite du hors jeu, Mbappé a manqué son contrôle, se fermant l'angle face à un très bon De Gea (28).
S'il s'est fait discret en première période, l'ancien Monégasque s'est fait poison dans le second acte, notamment après l'ouverture du score de Presnel Kimpembe sur un corner de Di Maria (53).
Le jeune champion du monde avait d'ailleurs fait tonner un premier coup de semonce quelques secondes auparavant d'une tête détournée par De Gea... pour le corner victorieux.
Mais, à l'image d'un PSG enfin libéré, le Parisien n'a pas relâché son effort.
Servi depuis l'aile gauche par Di Maria, il a surgi pour marquer un but importantissime, celui du 2-0 à l'extérieur. Un but malin d'une petite reprise décroisée du plat du pied qui place le PSG en superbe position avant le match retour au Parc des Princes.
Dommage pour lui, il aurait même pu enfoncer les Mancuniens, assommés. Mais, le buteur est tombé sur un grand De Gea, qui a remporté son duel d'une main ferme (63).
"On est un peu frustré parce que je peux mettre un troisième (but) et je pense que, avec le troisième, c'est terminé mais je vais me préparer pour en mettre un autre au retour", a souligné Mbappé, en perfectionniste.
Tuchel voulait voir mûrir son prodige. Dans le duel des champions du monde avec Paul Pogba, exclu pour un second carton jaune en fin de match, c'est bien Mbappé qui a été le plus grand.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.