Mosquées: Ahmed Toufiq s'engage pour l'amélioration de la qualité des lieux    Secousse tellurique de magnitude 3,1 dans la province de Midelt    Le FIFM célèbre le parcours de quatre grandes figures du cinéma international    La Tunisie instaure des cours d'éducation sexuelle, une première dans le monde islamique    Futsal: la sélection marocaine des personnes de petite taille affronte l'Egypte    Communiqué du Bureau politique du PPS    La CMR finalise sa stratégie de transformation digitale 2020-2024    Le 19 novembre décrété «Journée du Maroc à Los Angeles»    Amnesty: Le modèle économique de Facebook et Google est une « menace » pour les « droits humains »    A Nador, interpellation de deux hommes pour trafic international de drogue et psychotropes de grande ampleur    Météo : De fortes pluies prévues vendredi dans plusieurs régions    Mali. Peine de mort prononcée pour l'homme qui a tué un imam    Le départ de Mustapha Iznasni : des témoignages    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Giovanna Barberis «La mise en œuvre effective de la politique intégrée de la protection de l'enfance pourrait être accélérée»    Nouvelle distinction pour Auto Hall    La pénurie des infirmiers pèse sur le système de santé    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    Le Maroc s'achète 36 hélicoptères Apache AH-64E américains    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    Al Boraq: 2,5 millions de voyageurs en une année    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Financement extérieur : Plus de 4 MMDH mobilisés en 2018    48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Edito : Modèle    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    Le Maroc que nous voulons...    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Distinction : SMAA sacré «Meilleur importateur» d'Opel    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Si l'école ne parle pas la langue de ses élèves…    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Les joueurs de basketball au Maroc s'organisent    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    Rajae Lahlou: La quête de soi    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mbappé a grandi tout seul à Old Trafford
Publié dans Libération le 14 - 02 - 2019

Il avait la lourde tâche de faire oublier les absences de Neymar et Cavani: il a réussi. L'attaquant du PSG Kylian Mbappé a marqué et enterré Manchester United mardi soir en huitième de finale aller de la Ligue des champions (2-0).
Et il a parlé en vieux sage: "J'ai envie de dire qu'il faut qu'on arrête de vendre la peur". "Les gens doivent arrêter d'avoir peur, le foot ça se joue sur un terrain", a-t-il confié sur RMC. "Bien sûr Neymar est ultra important, Cavani est fondamental mais voilà, le foot, ça se joue sur un terrain et on l'a montré aujourd'hui."
C'est lui qui inscrit le but du 2-0, qui tue le match. L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel n'en demandait sans doute pas tant en l'alignant seul en pointe. Le technicien allemand l'avait clamé avant le match: il ne mettrait pas la pression sur le jeune champion du monde, lui qui avait pris ses habitudes à la droite de la "MCN".
Les absences de Neymar et d'Edinson Cavani ne devaient pas se transformer en boulet au pied du jeune Français.
"On ne peut pas mettre la pression sur Kylian, ce n'est pas son travail de remplacer +Ney+ et +Edi+ et d'être Kylian en même temps", avait ainsi affirmé l'entraîneur, tentant de protéger son joueur. "Il doit jouer libre, avec confiance. (...) Il est ici pour grandir et c'est exactement le bon moment pour le faire."
Reste qu'à Old Trafford, sans les deux Sud-Américains, il n'y avait que lui ou presque en attaque... dans un dispositif qui l'a d'abord laissé un peu seul au milieu des "Red Devils". En tout cas bien loin de Julian Draxler, dont le soutien offensif s'est fait discret.
Ainsi, pour l'un de ses premiers ballons, à la 14e minute. Il a tourné, viré, dribblé aux 25 mètres mais sans soutien, il n'a pas pu trouver la solution, restant seul sur son île.
Après plus de 25 minutes de purgatoire, les Parisiens sont enfin venus à sa rescousse. Enfin bien lancé, il a fait admirer sa vitesse en débordant Shaw sur l'aile droite (27) ou en provoquant la faute d'un Young dépassé sur le flanc gauche (30).
Las, alors qu'il commençait à rentrer dans le match, il n'a pas réussi à négocier le seul bon ballon de Draxler. Parti dans le dos de la défense, à la limite du hors jeu, Mbappé a manqué son contrôle, se fermant l'angle face à un très bon De Gea (28).
S'il s'est fait discret en première période, l'ancien Monégasque s'est fait poison dans le second acte, notamment après l'ouverture du score de Presnel Kimpembe sur un corner de Di Maria (53).
Le jeune champion du monde avait d'ailleurs fait tonner un premier coup de semonce quelques secondes auparavant d'une tête détournée par De Gea... pour le corner victorieux.
Mais, à l'image d'un PSG enfin libéré, le Parisien n'a pas relâché son effort.
Servi depuis l'aile gauche par Di Maria, il a surgi pour marquer un but importantissime, celui du 2-0 à l'extérieur. Un but malin d'une petite reprise décroisée du plat du pied qui place le PSG en superbe position avant le match retour au Parc des Princes.
Dommage pour lui, il aurait même pu enfoncer les Mancuniens, assommés. Mais, le buteur est tombé sur un grand De Gea, qui a remporté son duel d'une main ferme (63).
"On est un peu frustré parce que je peux mettre un troisième (but) et je pense que, avec le troisième, c'est terminé mais je vais me préparer pour en mettre un autre au retour", a souligné Mbappé, en perfectionniste.
Tuchel voulait voir mûrir son prodige. Dans le duel des champions du monde avec Paul Pogba, exclu pour un second carton jaune en fin de match, c'est bien Mbappé qui a été le plus grand.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.