Fès s'active pour la lutte contre le tabagisme    Manal Manal Manal … est accusée de plagiat !    Botox parties à Marrakech. Un "ancien" nouveau scandale    Clap de fin pour la 2e table ronde sur la question du Sahara marocain    Dumbo, le célèbre éléphant de Disney revient dans les salles    Marocaine des Journalistes Sportifs (MJS)    Sahara marocain : Horst Köhler annonce un Genève III et de l'espoir    Inwi de nouveau désigné meilleur réseau internet mobile de l'année    Aujjar : Le mariage des mineures demeure une réalité qui interpelle tout le monde    Nota Bene    Eliminatoires CAN-2019 : Déjà qualifiés, les Lions font match nul au Malawi    Vidéo – La 10e édition de l'Afriquia Merzouga Rally est fin prête !    Paris: Souad Massi, l'icône algérienne « prête sa voix » aux manifestants    Belles distinctions pour le téléfilm « Ali Ya Ali » d'Abdelhaï Laraki    Attijariwafa bank mise sur la relance du crédit pour 2019    Vidéo : Une semaine après, la Nouvelle-Zélande rend hommage aux victimes de Christchurch    Un consulat pilote marocain à Algésiras    L'industrie manufacturière en bonne forme... la construction moins bien portante    «Miss handicap Côte d'Ivoire 2019» lance sa 2e édition    Les inconditionnels du Raja fêtent son 70e anniversaire    Naufrage à Mossoul: Le bilan s'élève à 100 morts    Le WAC retrouve le Horoya Conakry en quarts    Essaouia: Coup d'envoi de la 3è édition du Festival »Les Océanes »    Un 2ème Salon national professionnel dédié : 20% de l'effectif national en Sardi provient de la province de Settat    Edito : Contractuels instrumentalisés    Les contractuels instrumentalisés par Al Adl wal Ihssane et Annahj Addimocrati    Séisme politico- économique    Chine: Une explosion massive dans une usine chimique fait 47 morts    Azemmour : Arrestation d'une Française faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international pour homicide involontaire    Réunions de haut niveau pour Benchaaboun à Bruxelles    Accès à l'eau. Comment Lydec déploie son réseau    Le Groupe Banque Populaire plus que jamais champion de la collecte de l'épargne    L'entrée au capital de CFC de la région de Casablanca-Settat est actée    Education financière : CAM encadre 10.700 petits producteurs agricoles et ménages ruraux    Un carnage évité de justesse pour 51 collégiens pris en otage dans un bus à Milan    Journée mondiale de la météorologie    Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath    Ces célébrités ont touché le fond : Heather Locklear    Divers    Le match contre le Malawi, un sérieux test pour les prétendants à la liste définitive de Renard    Le RTCMA fin prêt pour accueillir la 35ème édition du GP Hassan II de tennis    Kingsley Coman : Le retour d'un joyau fragile    Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud    La lutte menée par le Maroc contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur    "Indigo" de Salma Bargach, un film marocain de classe mondiale    Ouverture officielle à Rabat des Journées de la Francophonie    L'artiste peintre Afif Bennani expose ses oeuvres à Montréal    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un colloque national met la lumière sur les nouveautés de la loi de Finances
Publié dans Libération le 18 - 02 - 2019

Un parterre d'experts et de professeurs d'université ont discuté, samedi lors d'un colloque national tenu à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Martil, des nouvelles dispositions de la loi de Finances de 2019.
Les participants à ce colloque, organisé en coopération avec le Centre d'études sur la gouvernance et les politiques publiques et le Forum des chercheurs du ministère de l'Economie et des Finances, ont souligné que la loi apporte une série de mesures sociales, notant que les dépenses prévues cette année s'établissent à 443 milliards de dirhams, soit une augmentation de 27 MMDH par rapport à l'année précédente, et que les secteurs sociaux (santé, éducation, emploi, protection et lutte contre les inégalités sociales) s'accaparent la part du lion de cette enveloppe, rapporte la MAP.
Ils ont souligné que si la loi de Finances a donné la priorité aux secteurs sociaux, elle a également tenu à maintenir les équilibres macro-économiques, et à poursuive les grandes réformes structurelles en appuyant les investissements publics.
A cet égard, le professeur de droit public de l'Université Abdelmalek Essaadi, Mohammed Amrani Boukhoubza, a estimé que la rencontre permettra d'examiner les politiques publiques à la lumière de la loi de Finances, soulignant le besoin d'analyser les politiques de cette loi et les moyens de les mettre en oeuvre conformément à ses orientations à caractère social.
Pour sa part, la présidente du Centre d'études sur la gouvernance et les politiques publiques, Diaa Smen, a expliqué que la tenue du colloque participe de l'importance de cette loi dans la mise en oeuvre des politiques publiques, ajoutant que ce document "permet aux chercheurs de se familiariser avec les mesures financières, économiques, monétaires et sociales qu'il comporte".
De son côté, Osman El Mouden, président du Forum des chercheurs du ministère de l'Economie et des Finances, créé à l'initiative d'un groupe de docteurs et de chercheurs relevant du ministère pour servir de liaison avec les institutions et les universités travaillant dans la recherche scientifique, a indiqué que le Forum a entamé, depuis 2015, ces rencontres pour permettre aux citoyens d'accéder à l'information financières expliquée et simplifiée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.