Saisi du compte bancaire du Raja    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    12 morts et 1.946 blessés dans des accidents de la circulation en une semaine    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    La tension militaire mobilise le CCG et l'Opep    Violence dans les stades: Le débat encore (re)lancé    Accès à l'information: La génération data va consolider le droit...!    Parlement: Les conseillers peinent sur leur propre règlement    L'aide à l'éducation, un modérateur    Jésus, une grande figure biblique du Coran - Episode 7: Le Temple de Jérusalem    Le roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de Tayeb Bencheikh    En Libye, la guerre est aussi économique    L'UNPL en rangs serrés    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Divers sportifs    Divers    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    S.M le Roi inaugure un Centre médical de proximité à l'arrondissement de Sidi Moumen    La CGEM octroie son label RSE    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    Autriche : Le chancelier Kurz confronté lundi à une motion de censure    Elections : Des dirigeants européens se mobilisent contre les populistes    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Conseil des ministres arabes de la Santé. Le Maroc réélu au bureau exécutif    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Nouveau coup dur pour Huawei    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    OCP : Le chiffre d'affaires grimpe de 20%    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Administration, établissements publics, collectivités territoriales et enseignement en grève
Publié dans Libération le 20 - 02 - 2019


Ph: Archives
Une grève nationale sera observée aujourd'hui dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales à l'appel de la FDT. Ce débrayage constitue la troisième phase du programme de protestation défini par le Conseil national de cette centrale syndicale lors de la réunion qu'il a tenue le 22 septembre 2018.
Lors d'une conférence de presse organisée la semaine dernière à Casablanca, Abdelhamid Fatihi, secrétaire général de la FDT, en a expliqué les raisons.
«Depuis 2011, date du dernier accord social, à savoir l'Accord du 26 avril 2011, la situation de la classe ouvrière s'est dégradée. Ses acquis, ses droits et ses revendications ont été bafoués pour la huitième année consécutive sous la houlette de deux gouvernements (en l'occurrence celui d'Abdelilah Benkirane et celui de Saad Dine El Otmani) », a-t-il souligné. Et d'expliquer : « Cette classe n'a profité d'aucune mesure visant à renforcer son pouvoir d'achat et à améliorer sa situation. Pis encore, durant ces années de vaches maigres, le gouvernement a porté atteinte aux acquis sociaux » des travailleurs. La FDT a donc dénoncé le gel du dialogue social et de « tous les accords » conclus avec les centrales syndicales, ainsi que les atteintes aux droits et acquis des salariés.
A ses principales revendications qu'elle a qualifiées de « justes et légitimes », figurent l'augmentation des salaires et des allocations et l'allègement des charges fiscales et sociales.
La FDT qui réitère son appel au gouvernement de « mettre fin aux atteintes aux droits et libertés syndicales notamment le licenciement collectif des travailleurs et les ponctions sur les salaires des grévistes opérées sans fondement juridique », dénonce également l'atteinte à la gratuité de l'enseignement et la politique de contractualisation dans l'éducation et la fonction publique, ainsi que l'ouverture de la santé publique au capital libéral «qui renforce sa présence dans tous les secteurs sociaux».
Elle appelle aussi à la mise en œuvre du reliquat de l'Accord signé le 26 avril 2011, notamment en ce qui concerne la création d'un nouvel échelon pour la promotion, l'annulation de l'article 288 du Code pénal et la ratification de la Convention 87 de l'OIT.
Pour sa part, le Syndicat national de l'enseignement affilié à la FDT (SNE-FDT) organise également une grève nationale aujourd'hui dans le secteur de l'enseignement avec d'autres syndicats nationaux, à savoir la FNE affilié à l'UMT et le Syndicat national de l'enseignement affilié à la CDT.
Pour rappel, le SNE-FDT avait organisé au début de janvier, en concertation avec d'autres syndicats nationaux de ce secteur, une grève suite à l'échec des séances de dialogue entre les syndicats de l'enseignement et le ministère de l'Education nationale qui ont eu lieu durant l'année écoulée. Ce dialogue avec le ministère de tutelle avait été qualifié par le secrétaire général de SNE-FDT, Sadek Rghioui, de « simple monologue qui n'a de finalité que de faire accroire que dialogue il y a bel et bien eu alors que celui-ci n'a nullement été productif ».
Il convient de rappeler, par ailleurs, que le dernier rapport du ministère du Travail et de l'Insertion professionnelle sur l'état des grèves enclenchées et évitées en 2018, a mis en relief le fait que le nombre de grévistes s'est inscrit en hausse de 71,04%: 22.196 personnes en 2018 contre 12.977 en 2017.
Le nombre de jours de travail perdus est quant à lui passé à 116.851,5 en 2018, soit une baisse de 34,46% par rapport à 2017.
Selon les régions, la majorité des grèves sectorielles enclenchées en 2018 ont été enregistrées dans la région de Casablanca-Settat, avec 26 grèves, soit un taux de 19,40%, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (25 grèves/18,66%), Souss-Massa (19/14,18%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (13/9,70%).
Le secteur des services a occupé la première place avec 51 grèves dans 42 établissements, soit 38,06% du total des grèves enclenchées, suivi du secteur de l'industrie (32 grèves dans 30 établissements, soit 23,88%), le secteur de l'agriculture, (25 grèves dans 22 établissements/18,66%), les secteurs du bâtiment et travaux publics (14 grèves dans 14 établissements/10,45%) et le commerce (12 grèves dans 11 établissements/8,96%).
En ce qui concerne la répartition des grèves enclenchées selon les branches d'activité économique, le rapport relève que l'agriculture arrive en tête avec au total, 25 grèves dans 22 établissements, devant les activités du bâtiment et travaux publics et de gestion des déchets ménagers avec 14 grèves chacune, dans respectivement 14 et 12 établissements.
Le rapport a également indiqué que le retard de paiement ou le non-paiement des salariés sont les principales causes de grèves. Elles sont à l'origine de 66 cas enregistrés, soit 24,54%. Elles sont suivies par l'atteinte à la protection sociale (37 cas/13,75%), le non-respect de la durée de travail (28 cas/10,41%) et le licenciement (27 cas/10,04%).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.