Ecosystème ferroviaire: Alstom revendique un taux d'intégration locale de 30%    Un bac record... et après?    OMS: Trop de sucres dans la nourriture pour bébé    Une saga nommée «Megri»    Le Nigéria obtient la 3ème place en battant la Tunisie    Chambre des représentants. Séance plénière lundi consacrée à la politique générale du gouvernement    Le Maroc est tenu de réduire les inégalités et de lutter contre la corruption    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Enjeux des approches de la formation des ressources humaines dans le contexte du New public management    Le Sénégal y est presque    6500 sportifs attendus aux 12èmes Jeux africains au Maroc    Le WAC passe au mode serbe    Adoption du projet de loi-cadre relatif au système de l'éducation par la commission de l'enseignement de la Chambre des représentants    Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés    Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées    Une faille d'Android permet aux hackers d'accéder à vos photos    Divers    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Festival international des arts de la rue à Laâyoune    Record de nominations pour la série "Game of Thrones" aux Emmy Awards    Signature d'un accord de partenariat entre le Ministère public et la CNDP    Crédit Agricole passe son oral au parlement    Casablanca. Le festival Noujoum Gnaoua s'invite à partir du 18 juillet    Après le scandale Radès, la CAF change de système !    La Présidence du Parquet Général et ‘‘l'association des journalistes Adala'', partenaires pour une presse responsable    Trois diplomates turcs tués au Kurdisan Irakien    JCPoA: Les pays européens invitent Washington et Téhéran à la retenue…    Transfert: Iajor pourrait quitter le Raja vers le Qatar    12e édition des Jeux Africains: Le Maroc tient son pari    Biennale d'art contemporain. Rabat, capitale artistique de la rentrée !    Le FMI analyse le Maroc et son économie    Mustapha Hadji tire à boulets rouges sur Renard    Ancien professeur, il braque une agence de micro-crédit    Ebola en RDC: l'OMS va de nouveau évaluer l'épidémie après le décès du premier cas à Goma    Allemagne : La dauphine de Merkel à la Défense, une promotion    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Attentat de Barcelone. Le chef des terroristes «bossait» pour les renseignements espagnols    Trump accusé de racisme par la Chambre des représentants    Les nouveaux étudiants en médecine rejoindront-ils le boycott ?    Dans un marché en forte baisse : Renault maintient une part de marché de 4,4%    Le Rwanda va ouvrir une ambassade au Maroc    Recherche scientifique. L'Université Cadi Ayyad primée    Redal contribue à faire découvrir l'impressionnisme aux écoliers    La loi cadre sur l'enseignement adoptée en commission, le PJD et le PI toujours contre    Nezha Hayat décorée par le Roi d'Espagne Felipe VI    Les tweets xénophobes de Trump provoquent un tollé à Washington    Le président de Melilia recadre les opérateurs    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'opérationnalisation du Pacte de Marrakech sur la migration examinée par l'ONU
Publié dans Libération le 01 - 03 - 2019

L'Assemblée générale de l'ONU a examiné, mercredi à New York, la phase de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech sur la migration, document historique pour une coopération internationale renforcée sur la question migratoire adopté le 10 décembre dernier par consensus lors de la Conférence intergouvernementale des Nations unies sur la migration, tenue au Maroc.
«Aujourd'hui, notre engagement porte désormais sur la mise en œuvre du Pacte mondial sur les migrations», a déclaré la présidente de l'Assemblée générale, Maria Fernanda Espinosa, à l'ouverture d'un débat consacré aux migrations internationales et au développement.
Elle a annoncé avoir nommé les représentants permanents du Bangladesh et de l'Espagne en tant que co-facilitateurs du processus visant à déterminer les modalités du «Forum d'examen des migrations internationales», qui sera chargé du suivi de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech.
Maria Fernanda Espinosa a insisté, sur le fait qu'une participation «active et constructive» des Etats à ce processus est essentielle «afin que nous puissions mettre en place un mécanisme souple et efficace de suivi et d'apprentissage» de l'application de ce pacte mondial.
Si plusieurs pays ont déjà commencé à faciliter l'échange de bonnes pratiques pour l'application du pacte, la présidente de l'Assemblée générale a toutefois exhorté les Etats à mettre à disposition de meilleures données et des informations rigoureuses, fondées sur des preuves reflétant la réalité des migrations.
Elle a également souhaité que les échanges dans le cadre de ce débat puissent contribuer à rendre visible le lien et l'interdépendance entre les migrations internationales et le développement durable.
«Nous ne pourrons atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) si nous n'incluons pas de manière exhaustive les migrants», a-t-elle martelé.
En effet, l'objectif 10.7 des ODD fait référence à la nécessité de faciliter une migration sûre, régulière et responsable et appelle à la mise en œuvre de politiques de migration planifiées et bien gérées. Or, a déploré Maria Fernanda Espinosa, ces dernières années, le monde a été témoin de grands mouvements migratoires ayant causé des milliers de morts.
C'est pourquoi il est essentiel d'inclure les migrants dans les politiques et actions visant à élargir l'accès à une éducation de qualité, à la santé, au logement et aux services de base, mais aussi à la construction de sociétés pacifiques et inclusives.
Pour la présidente de l'Assemblée générale, réaliser les ODD, dans tous les pays et régions, permettra de minimiser les facteurs défavorables à l'origine des migrations, et constituera le meilleur outil de prévention des migrations.
A rappeler que l'Assemblée générale de l'ONU avait adopté par une écrasante majorité, le 19 décembre dernier, une résolution endossant le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, baptisé, en vertu de cette résolution, «le Pacte de Marrakech sur la migration».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.