Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mbappé et Di Maria, un duo pour l'unité du Parc
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

Le feu sur le terrain, et les fumigènes en tribunes. Kylian Mbappé, un but, et Angel Di Maria, un doublé, ont formé un duo de première classe pour propulser le Paris SG face à Marseille (3-1) dimanche, et amorcer un début de réconciliation avec le Parc.
Les bras en croix, le prodige de Bondy, 20 ans, a fixé après son but la tribune Auteuil, celle des ultras frondeurs, pour donner la réponse qu'attendaient les supporters après l'humiliation de Manchester United: le PSG est de retour.
Dix jours plus tôt, c'est de ce même côté du Parc qu'il avait perdu son duel face à David de Gea, en fin de match. C'est là encore qu'il était longtemps resté prostré sur la pelouse au coup de sifflet final, inconsolable, pas loin de Di Maria, qui avait raté son match.
Les deux hommes, responsables de l'animation offensive en l'absence de Neymar et d'Edinson Cavani, blessés, se sont relevés face à l'OM, et ont repris leurs bonnes habitudes: le Français, qui a raté un penalty en fin de match (90+4), a inscrit son 9e but en 7 matches en l'absence des deux stars, alors que l'Argentin en est à six, avec en prime trois "assists" (passes décisives).
En trompant Steve Mandanda, au terme d'un contre magistral mené par Di Maria, auteur d'un magnifique contrôle du talon (45+2) avant de livrer sa passe décisive, le meilleur buteur de Ligue 1 (26) a exorcisé ses démons, et entraîné avec lui son équipe qui paraissait moribonde jusque-là.
Mbappé a aussi éloigné un autre spectre, celui de son départ au Real Madrid de Zinédine Zidane dès cet été, agité par la presse espagnole toute la semaine. La Maison blanche rêve en très grand pour se reconstruire, et son président Florentino Perez a assuré qu'il pouvait pousser les murs pour le Français et Neymar. "J'aime les deux", a-t-il répondu avec malice lundi.
Le jeune champion du monde a indiqué qu'il comptait rester à Paris la saison prochaine. Il a marqué pour montrer qu'il avait bien la tête au Parc, tout comme Di Maria, qui connaît bien Madrid pour y avoir joué entre 2010 et 2014.
L'avenir de l'Argentin s'inscrit à Paris, où il a prolongé en octobre jusqu'en 2021. Moins glamour que Neymar, moins prolifique que Cavani, le fidèle "Fideo" est pourtant tellement indispensable au PSG, qu'il porte par la force de son talent ces dernières semaines.
Dans un grand soir, c'est lui qui a enfoncé l'OM. "Il a fait un match exceptionnel. Il a beaucoup de responsabilités car il nous manque des joueurs-clé", a réagi son entraîneur Thomas Tuchel. "Il a été extraordinaire. Il a été décisif. Je suis heureux pour lui car il le mérite."
Di Maria a brillé d'abord avec son but pour le 2-1 (56e), d'une superbe frappe enroulée dans le petit filet. Il a ensuite provoqué le carton rouge de Mandanda, en le poussant à intervenir avec les gants hors de la surface de réparation, alors qu'il cherchait à combiner avec Mbappé (62e).
Là intervient son chef-d'oeuvre, dans la foulée: un coup franc direct des 30 mètres (66e) que Yohann Pelé, à peine installé dans les cages, ne pouvait atteindre.
Di Maria a alors fait le coeur avec les doigts, sa célébration habituelle, quand les ultras parisiens craquaient des fumigènes. Il y a encore de la place pour l'amour à Paris.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.