La conscription concernera 15.000 appelés    Vers le renforcement de la coopération entre le Parlement marocain et l'UIP    Le Maroc et les Iles Fidji veulent booster leurs relations    De la nécessité d'investir dans la jeunesse    L'Indice des prix des actifs immobiliers demeure orienté à la baisse    Mise en service à Rabat des nouveaux autobus    Le Soudan se dote d'un nouveau pouvoir    Le régime syrien va permettre aux civils de sortir de la région d'Idleb    News    L'ultime défi de l'Imperatore Franck Ribéry à la Fiorentina    De l'or pour la taekwondiste marocaine Soukaina Sahib    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT gagne mais sa qualification reste compromise    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    Féminicide à Sidi Slimane    Divers    Faire souvent la sieste, un signe précoce d'Alzheimer ?    Abdelhamid Azzubair, un artiste éclectique qui exalte la calligraphie arabe    Dwayne Johnson récupère sa place d'acteur le mieux payé au monde    Le Festival international de Volubilis de musique mondiale traditionnelle de retour à Meknès    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Selon BAM, repli de 0,9% des prix des actifs immobiliers au T2-2019    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    La relance sur fond de responsabilité    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Quel temps fera-t-il ce jeudi ?    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    Edito : Révolution    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trafic aérien intense à Dakhla à l'occasion du Forum Crans Montana
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

L'aéroport international de Dakhla connaît ces jours-ci une affluence jamais égalée dans son histoire. Pour cause, l'arrivée des délégations devant participer aux travaux du Forum Crans Montana qu'abrite la ville pour la cinquième année successive.
Organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi, cette édition qui s'est déroulée du 14 au 17 mars courant a consacré la jeunesse.
La première dame de Guinée Conakry, l'épouse d'Alpha Kondé, a été la première des invités à fouler le sol de Dakhla, suivie de la ministre des Affaires sociales de Guinée équatoriale venue représenter son pays, accompagnée de Rofino Ofino, secrétaire d'Etat aux communications.
La salle VIP de l'aéroport n'a pas désempli et le flot des invités ne s'est pas tari.
Ainsi, après les délégations des deux Guinée, ce fut au tour des missions du Burkina et du Gabon d'atterrir à Dakhla.
Prévue pour la fin de la matinée de vendredi, la cérémonie à laquelle ont pris part des chefs d'Etat, des ministres, des parlementaires et des chefs d'entreprise et d'ONG d'Afrique et d'ailleurs, a été reportée au samedi. La nouveauté de cette édition fut l'absence du paquebot auquel nous avaient habitué les précédentes éditions durant lesquelles la présence de ce paquebot se justifiait par le déficit en infrastructures d'accueil. Déficit que les organisateurs ont comblé.
Ce fut en tout cas ce que le président du forum, Pierre-Emanuel Quirin, a expliqué lors de la conférence qu'il a pris l'habitude d'organiser à la veille ou l'avant-veille de l'ouverture des travaux du forum. Il a indiqué que le forum a impulsé une forte dynamique aux discussions sur l'Afrique et la coopération Sud-Sud. Il a également souligné que l'objectif visé à travers l'organisation de ce rendez-vous était de pérenniser cette dynamique afin que la rencontre soit inévitable pour les décideurs africains et les personnalités concernées par la coopération Sud-Sud. Il a ajouté que le Maroc, en général et la ville de Dakhla, en particulier donnent l'image d'une Afrique qui prend son destin en main, à travers les grands projets qui ont été initiés dans de nombreux secteurs, soulignant dans ce sens les progrès de l'agriculture durable, le renforcement des infrastructures hôtelières et le tourisme écologique. Le président du forum a déclaré que le continent africain concrétise aujourd'hui le développement et la prise en main de l'avenir et que partant, l'organisation de ce forum dans la perle du Sud prend tout son sens.
Pierre-Emanuel Quirin a, par ailleurs, loué la forte participation que connaît cette rencontre qui se concentre sur les défis que l'Afrique doit affronter et surmonter dans de nombreux secteurs dont ceux des énergies renouvelables, de l'agriculture durable et des secteurs sociaux dont celui de la santé.
Le président du forum a déclaré que Crans Montana qui a mis en exergue le fait que cet événement s'impose désormais comme le rendez-vous incontournable des décideurs publics et du monde des affaires consacré aux grands défis et enjeux de l'Afrique et de son intégration mondiale.
La jeunesse a occupé une place de choix dans le programme de ce forum qui a examiné les moyens de renforcer la participation des jeunes à la lutte contre l'extrémisme, de promouvoir le rôle des organisations de jeunesse dans la préservation de la paix et d'impliquer pleinement et efficacement les jeunes dans les processus de prise de décision.
L'émergence de l'Afrique et la transformation digitale, qui est de nature à ouvrir des perspectives prometteuses pour l'éducation, la finance, l'énergie, la mobilité, la santé et l'agriculture qui ont caractérisé cette édition, n'ont pas omis le développement d'un écosystème propice à l'innovation digitale et à l'épanouissement d'une jeunesse africaine talentueuse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.