Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PSG obtient gain de cause devant le TAS
Publié dans Libération le 21 - 03 - 2019

Enfin une bonne nouvelle pour le Paris SG! Le Tribunal arbitral du sport (TAS) lui a donné raison dans ses démêlés avec l'UEFA au sujet du fair-play financier, même si l'ombre de ce dernier n'est pas complètement écartée.
La plus haute juridiction sportive a "annulé" la décision, annoncée en septembre, de l'instance européenne de réexaminer le dossier PSG, initialement classé en juin.
Le TAS, plus haute juridiction sportive basée à Lausanne (Suisse), considère que l'enquête a été "clôturée" en juin, et que ses conclusions ont été "définitives".
Après le traumatisme européen de l'élimination en Ligue des champions par Manchester United, le Paris SG remporte une grande victoire juridique, se délestant d'un boulet qu'il traîne depuis son fol été 2017 à 400 millions d'euros dépensés pour attirer Neymar et Kylian Mbappé.
"Le Paris SG prend acte de la décision du TAS rendue ce jour en sa faveur, a réagi le club bleu et rouge. Le PSG entend désormais poursuivre sereinement son développement".
L'UEFA a elle aussi pris "note" et "analysera en détail la sentence du TAS et veillera à apporter dès que possible toute clarification ou tout amendement à ses règles qui pourrait résulter de cette analyse".
Le TAS "ne remet pas en question les objectifs (...) de fair-play financier", commente enfin l'UEFA.
Cette dernière avait ouvert en septembre 2017 une "enquête formelle" pour savoir si le PSG respectait les règles du fair-play financier (FPF), qui contraignent les clubs engagés en compétition européenne de ne pas dépenser plus qu'ils ne gagnent par leurs moyens propres.
Le dossier avait été classé en juin 2018 en première instance avant d'être ouvert de nouveau en septembre dernier.
C'est la poursuite de cet "examen approfondi" que le PSG a attaquée devant le TAS, en pointant un vice dans la procédure, estimant que le délai de recours de 10 jours pour ouvrir tout réexamen n'avait pas été respecté. Et c'est cet argument qui a convaincu le tribunal.
Le PSG avait déjà commencé à répondre aux exigences de la commission de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA. Il avait dégagé environ 60 millions d'euros de revenus lors du dernier mercato estival.
Mais sa tâche n'est pas terminée. Si son recours devant le TAS a fonctionné, le problème risque toutefois de revenir sur la table dans les prochains mois: le FPF interdit de présenter un déficit supérieur à 30 M EUR cumulés sur les trois derniers exercices comptables.
Pour plaider sa bonne foi, le PSG s'est activé depuis sur le plan commercial pour montrer qu'il est capable de générer ses propres recettes sans l'appui de sponsors qataris, comme celui de l'office du tourisme du Qatar (QTA), dont la valeur réelle constitue l'un des principaux points de blocage avec l'ICFC.
Avec le début effectif du partenariat avec son nouveau sponsor maillot ALL, marque du groupe Accor, qui devrait rapporter plus de 50 M EUR par an à partir de la saison prochaine, ou l'énorme succès commercial de sa collaboration avec Jordan, le PSG s'est donné un peu d'air.
Mais avec une centaine de millions d'euros à trouver avant la fin de saison pour présenter des comptes équilibrés au 30 juin et amortir les transferts de "Ney" et Mbappé selon plusieurs médias, Paris sera peut-être contraint de vendre un ou plusieurs joueurs en fin d'exercice.
La condition pour éviter des sanctions extra-sportives, allant de la simple amende à l'exclusion des compétitions européennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.