Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Ajax seigneurial et un Barça impérial au dernier carré de la Ligue des champions
Publié dans Libération le 18 - 04 - 2019

Le FC Barcelone, emmené par l'inévitable Lionel Messi, et le surprenant Ajax d'Amsterdam, tombeur de la Juventus de Cristiano Ronaldo, se sont qualifiés mardi pour les demi-finales de la Ligue des champions, dernier carré où ils affronteront au moins un club anglais.
Le Barça, qui s'est facilement imposé 3-0 mardi soir au Camp Nou face à Manchester United, qui a semblé un cran en dessous pendant tout le match, affrontera fin avril le vainqueur du quart de finale retour opposant mercredi le leader de la Premier League, Liverpool, au FC Porto (2-0 pour les Reds à l'aller).
La qualification des Blaugranas (4-0 sur l'ensemble des matches aller-retour) s'est scellée dès la première période, sur un doublé du quintuple ballon d'or: d'abord sur un fabuleux numéro de soliste dont il a le secret, Messi a crocheté Fred pour aller enrouler une frappe du gauche aux 20 mètres (16e), avant de décocher quatre minutes plus tard une frappe du droit du même endroit, sur laquelle De Gea s'est complètement troué (20e).
Les 9e et 10e buts de l'Argentin, de loin le meilleur buteur de la compétition. C'est encore Messi qui est à l'origine du troisième but, inscrit par Philippe Coutinho (61e).
Dans l'autre quart de finale du soir, bien plus disputé, la jeunesse dorée de l'Ajax a renversé la Juve 2-1 (3-2 aller-retour) chez les Bianconeri et rencontrera en demies le vainqueur du duel 100% anglais entre Tottenham et Manchester City (1-0 pour les Spurs à l'aller).
Après avoir ouvert le score par l'autre quintuple ballon d'or, Cristiano Ronaldo (1-0, 28e), les Turinois ont progressivement abandonné le contrôle du ballon à des Néerlandais décomplexés et toujours guidés par la vista du Serbe Dusan Tadic.
La Juventus n'aura donc mené que six petites minutes. Le temps que la VAR valide le but de Ronaldo et que Van de Beek vienne égaliser (1-1, 34e).
Séduisante dans le jeu, toujours tournée vers l'avant, la jeune garde de l'Ajax a fini par prendre l'avantage grâce à une tête rageuse sur corner de Matthijs de Ligt (67e), pour s'offrir un fauteuil à la table des grands.
Où deux sièges restent à saisir.
Déclarations des coachs
Ten Hag : On a encore dépassé nos limites
(Entraîneur de l'Ajax Amsterdam)
"C'est une soirée incroyable pour l'Ajax et pour ses joueurs, et aussi pour le foot néerlandais. On a de nouveau éliminé un favori. On avait bien joué à l'aller et on a été confiants et patients. En première période, on a eu du mal à sortir de la pression de la Juve. Il y a eu peu d'occasions, c'était un combat. Le but du 1-1 est assez chanceux et ensuite on a eu des espaces et des occasions. Après la pause, la Juventus a été obligée de défendre et on a eu beaucoup d'occasions. On a quand même dû attendre ce 2-1. On doit marquer plus, on doit avoir un meilleur rendement offensif. On aurait pu boucler le match avant. Mais je suis très heureux et très fier de l'équipe et de mon staff. C'est aussi très important pour le foot néerlandais. A un moment, c'était de pire en pire mais là on revient. On est un pays de foot mais assez petit, parfois ça peut aller moins bien. Là on a des talents extraordinaires. Je l'ai dit, on n'était pas favoris, mais avec notre philosophie, on peut aller au-delà, on a encore dépassé nos limites. City ou Tottenham ? C'est difficile de parler de ça. On a voyagé en Espagne, au Portugal, en Italie. L'Angleterre est le prochain défi. La philosophie de Guardiola est très proche de la mienne. Je peux juste dire que ça sera des matches magnifiques. Mais je sais trop peu de choses sur ces deux équipes pour en parler pour le moment. Si on montre ce qu'on a montré contre le Real et la Juve, on peut être confiant, on doit être confiant."
Allegri : L'Ajax
a mérité de passer
(Entraîneur de la Juventus Turin)
"L'Ajax a mérité de se qualifier. Pendant trois périodes, les deux à Amsterdam et la première ici, ça a été équilibré. Ensuite on s'est désunis, et eux ont été meilleurs, ils ont eu des occasions. On doit faire mieux sur les deux buts pris mais ils ont mérité de passer, sans l'ombre d'un doute. Dybala n'a pas été exceptionnel techniquement mais il a beaucoup travaillé sur De Jong et nous a permis de rester compacts. Kean a donné plus de profondeur, mais dans le même temps, on a libéré leurs organisateurs de jeu. L'Ajax ne sort pas de nulle part. Ils ont fait une finale de C3 il y a deux ans, ils ont marqué cinq buts contre le Real. C'est une des équipes qui jouent le mieux en Europe. Ce n'est pas notre pire élimination, c'est une élimination. Parfois on va en finale, parfois en quarts. Il y a de grandes attentes, bien sûr. Mais la C1 est étrange. Il faut arriver dans les meilleures conditions et nous, on a eu quelques blessés. Il faut accepter, c'est le foot. D'autres équipes se battent pour gagner comme nous. Perdre un quart contre une superbe équipe, ça ne doit pas être une frustration. On peut gagner le championnat et on a gagné la SuperCoupe. Si on gagne 50% des compétitions, c'est un bon résultat. L'année prochaine, on aura de nouveau quatre objectifs pour lever de nouveaux trophées. Mais je comprends la déception et l'amertume des joueurs et des tifosi. Ronaldo a fait un bon match, il a marqué. Il est déçu, comme on l'est tous. Samedi on a un scudetto à gagner et à ramener à la maison."
Valverde : On ne va pas s'excuser d'avoir Messi
(Entraîneur du FC Barcelone)
"Nous avons connu cinq premières minutes compliquées parce que Manchester a commencé fort, mais les 85 suivantes n'ont pas été si mauvaises. Ils ont débuté avec un pressing assez haut mais dès que nous avons trouvé des angles de passe, nous avons eu davantage le ballon et nous avons eu des opportunités de combiner dans leur camp. (Sur le retour en demi-finale) Nous étions très enthousiastes pour ce quart, je ne vais pas le nier, parce que cela faisait longtemps que l'équipe n'était plus en demi-finales de la Ligue des champions et parce que nous avons subi une défaite douloureuse l'an dernier (à Rome). A l'aller comme au retour, nous avons été très sérieux, très concentrés et le résultat est une récompense. Maintenant, les quarts sont franchis, c'était une statistique négative qu'on nous rappelait tout le temps. On va voir si la chance nous sourit et nous réussissons deux matches pour atteindre la finale. (Sur Messi) Messi nous tire toujours d'affaire, c'est clair. Il a réussi une belle action et inscrit un beau but, mais je crois qu'on était à l'aise dans ce match. (...) C'est vrai qu'il a marqué deux buts, mais allons bon! On ne va pas s'excuser d'avoir Messi, c'est une chance qu'il soit avec nous."
Solskjaer : A ce niveau-là, on ne peut pas faire d'erreurs
(Entraîneur de Manchester United)
"On a pu constater la différence entre les deux équipes ce soir, la qualité de leur finition a été exceptionnelle. On a bien débuté les 15 premières minutes, mais en l'espace de quatre minutes ils menaient de deux buts. Notre attitude a été bonne mais on savait qu'on affrontait une belle équipe et de grands joueurs. On sait qu'on doit travailler tout ça, cela ne peut pas changer du jour au lendemain. A ce niveau-là on ne peut pas faire d'erreurs et il faut savoir convertir ses occasions. On n'a pas su capitaliser sur notre bon début. Puis ils ont marqué deux buts et c'était fini. (Sur Messi) C'est un talent exceptionnel. Entre lui et Cristiano, ils ont été les meilleurs joueurs du monde sur la dernière décennie. Ce soir, Messi a montré pourquoi on pense cela et pourquoi il a gagné autant de titres. On peut se préparer à l'affronter mais quand on lui donne du temps et de l'espace, il crée des occasions et marque des buts. (Sur De Gea) Ce qui est malheureux avec les gardiens, c'est que quand vous faites une erreur, vous faites les gros titres et on se souvient de votre soirée. Mais il a fait des arrêts fantastiques aussi".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.