QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Maroc-OCDE : Le 2ème Programme Pays est lancé    GOUVERNEMENT : COMMENT COMBATTRE L'ENDETTEMENT    Infinix offre gratuitement BeIN connect pour regarder les matchs de la CAN    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Baignade. Quelles sont les plages à éviter ?    Moucharaka Mouwatina : La deuxième tranche d'appui à la société civile lancée au profit de quatre régions    Mécanismes nationaux de prévention : Le CNDH organise un atelier national    Personnes âgées/retraite. Il ne faut plus compter sur la solidarité familiale    Finance participative : Le 1er contrat de dépôt d'investissement d'Umnia signé    Le RCAR franchit les 5% de participation dans Maroc Telecom    Délais de paiement : Benchaâboun fait le point    Pascal Naudin : "La transformation digitale est en marche"    Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Dominant la course démocrate à la Maison Blanche, Biden en tête d'affiche du premier débat    Brexit: Boris Johnson contre-attaque et plaide pour « une sorte d'accord »    Coup d'Etat avorté en Ethiopie    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    CAN 2019 : Mbarek Boussoufa redoute la Côte d'Ivoire    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Ophtalmologues vs opticiens. Le différend continue    Facebook appelle les Etats à mieux réguler les géants du numérique    Démantèlement à Marrakech d'une bande spécialisée dans le trafic de drogue    La société civile s'implique davantage dans la gestion du Parc national du Souss-Massa et Tamri    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Un air de musique souffle sur le Royaume    Fresques d'Asilah: Quand la cité se drape d'art jusqu'aux…murs    Neila Tazi : «Nous avons besoin d'un nouvel élan de la part des pouvoirs publics»    «Quelle distance entre le soleil et la terre ?» : Un spectacle exclusivement dédié au Palais El Glaoui à Fès    Pour faciliter l'abonnement de ses fans : Le Raja fait appel aux services de Guichet.ma    Le strict minimum Mais c'est déja ça !    Le nombre de bacheliers a augmenté de 8,19%    Divers    Insolite : Mis en examen    Le président de la Chambre des représentants rencontre le corps diplomatique arabe accrédité à Dublin    Mohamed Benabdelkader : Le Maroc place la restructuration de la haute fonction publique au cœur de la réforme de son administration    Hervé Renard : L'essentiel est d'empocher les trois points de la victoire    Prisme tactique : Une victoire en trompe-l'œil    Au Liban, des posters vintage exposent les clichés du cinéma occidental    Découverte en Asie centrale des plus vieilles traces d'usage de cannabis    Deux jeunes Marocaines participent à Paris au "LabCitoyen" de l'Institut français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet de loi-cadre, référentiel des cinq prochaines lois de Finances
Publié dans Libération le 06 - 05 - 2019

Les troisièmes Assises nationales sur la fiscalité, clôturées ce samedi à Skhirat, ont été marquées par l'élaboration de plusieurs recommandations qui seront prises en compte dans le projet de loi-cadre portant programmation des différentes étapes de la réforme du système fiscal.
Le futur projet de loi-cadre portant programmation des différentes étapes de la réforme du système fiscal constituera un référentiel des lois de Finances des cinq prochaines années, a annoncé, samedi à Skhirat, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun.
Après avoir récolté toutes les précieuses réflexions lors des 3èmes Assises nationales sur la fiscalité, "nous allons nous atteler immédiatement à préparer un projet de loi-cadre qui va donner corps et sens aux travaux et leurs résultats et, ainsi, constituer le référentiel des prochaines lois de Finances des cinq prochaines années", a dit M. Benchaâboun à la clôture de ces Assises, tenues sous le thème "Equité fiscale".
Parmi ces résultats, rapporte la MAP, il a fait savoir que "quelques-uns donneront lieu à une dizaine de mesures à forte portée dans la réforme souhaitée", citant ainsi "le réaménagement du barème de l'Impôt sur le revenu (IR) au fur et à mesure de l'élargissement de l'assiette de cet impôt et l'amélioration de la part de l'IR professionnel pour soutenir nos concitoyens à bas revenu et les classes moyennes".
Il s'agit également de consacrer définitivement la neutralité de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) par la suppression de l'effet butoir, d'augmenter le taux marginal des activités économiques protégées et de normaliser les régimes préférentiels appliqués à l'export, aux zones franches d'exportation et à la Casablanca Finance City, a relevé le ministre.
M. Benchaâboun a, en outre, mis l'accent sur le regroupement et la simplification de l'IR et la taxe professionnelle dans une contribution professionnelle unifiée des activités à bas revenu (petits commerçants et artisans).
L'abandon de la cotisation minimale en fonction du retour à la conformité des déficitaires chroniques, la simplification de la fiscalité locale et l'harmonisation de ses bases d'imposition et ses procédures avec la fiscalité de l'Etat, notamment pour la taxe professionnelle pour enlever tout frottement à l'investissement figurent aussi parmi les principales mesures, a-t-il fait remarquer, soulignant l'importance d'intégrer la fiscalité de l'Etat, la fiscalité locale et la parafiscalité dans un seul Code général des impôts et de renforcer les droits des contribuables dans un souci d'équilibre entre les droits et les obligations.
Il est également question de consolider l'effort de modernisation de l'administration fiscale par le parachèvement de la dématérialisation, la professionnalisation des métiers et la consolidation des valeurs d'éthique et de transparence, a relevé M. Benchaâboun, indiquant avoir "pris note de la forte demande exprimée à propos de la baisse du taux marginal de l'IS pour certains secteurs afin de dynamiser la création d'emplois et de favoriser l'innovation".
"Pour accompagner cette réforme, souhaitée par tous, il me semble aujourd'hui nécessaire d'engager une campagne d'information et de sensibilisation de l'ensemble des contribuables sur le rôle de l'impôt dans l'édification d'une société solidaire et équitable", a-t-il conclu.
Organisées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les 3èmes Assises nationales sur la fiscalité s'inscrivent dans le sillage des réflexions menées en vue de la conception d'un nouveau modèle de développement plus inclusif et dynamique sur les plans économique, social, territorial et environnemental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.