Message du roi Mohammed VI au président indien    Vidéo : revivez l'humiliation du Barça contre le Bayern (C1)    Haja El Hamdaouia met un terme à sa carrière (VIDEOS)    D'où viennent les 1306 cas de Covid-19 enregistrés vendredi au Maroc?    Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Casablanca se barricade peu à peu !    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Le trafic de 720 chardonnerets avorté à Fqih Bensaleh    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Polisario provoque de nouveau l'ONU
Publié dans Libération le 07 - 05 - 2019

Chaque fois que le Conseil de sécurité adopte une résolution qui n'est pas du goût du Polisario, celui-ci laisse transparaître sa colère à travers l'organisation d'une manœuvre militaire. Pour ne pas déroger à cette règle, le chef des séparatistes en a présidé une mercredi 1er mai dans les environs de Tifarity (Est du mur de protection).
Même si cette action a été de courte durée, elle a clairement traduit le mécontentement de Brahim Ghali, de ses acolytes et de ses patrons. Le moment choisi par le Polisario pour l'initier est assez explicite à ce propos.
Les opérations se sont déroulées fort peu de temps après l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2468 sur le Sahara par 13 voix pour et les abstentions de la Russie et l'Afrique du Sud.
Un texte qui a particulièrement déçu le Polisario qui est habitué à battre les tambours à la veille ou au lendemain des grandes échéances internationales sur la question du Sahara.
Le 30 mars 2016, il avait effectué des manœuvres à Bir Lahlou alors que le Secrétaire général de l'ONU s'apprêtait à remettre son rapport sur le dossier.
Le 20 mai 2018, trois semaines après l'adoption de la résolution 2414, le Polisario récidivait par l'organisation d'un exercice militaire dans la zone de Tifarity, et ce malgré l'appel à la retenue d'Antonio Guterres.
Mais cette fois, l'incertitude qui planait et les manifestations auxquelles la direction devait faire face avaient empêché d'organiser les manœuvres avant l'adoption de la résolution 2468. D'ailleurs, les chars qui y avaient pris part étaient occupés à mater les manifestations et les membres de la milice polisarienne à arrêter les manifestants parmi lesquels il y aurait eu un mort, des dizaines de blessés et 14 arrestations selon le journal en ligne mauritanien « Al Wiam », proche du dossier.
A en croire le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres ignorerait tout des manœuvres militaires du Polisario.
En Effet, lors de son point de presse quotidien Stéphane de Garrigue a déclaré que le Secrétariat général de l'ONU n'a pas été informé des manœuvres exécutées par le Polisario après l'adoption de la résolution 2468, ajoutant que le Secrétaire général de l'ONU allait demander à la MINURSO de lui donner des informations les concernant.
S'agissant des manifestations qui ont mis les camps de Tindouf à feu et à sang, le journal mauritanien « Al Wiam » a rapporté que celles-ci ont été organisées sous le nom de « Manifestations pour la liberté » et initiées par les habitants des camps asphyxiés par le blocus imposé par les miliciens du Polisario sur instructions algériennes.
Les manifestations, ajoute le journal, ont fait, au moins un mort écrasé par un char militaire, des dizaines de blessés dans les rangs des manifestants et 14 arrestations. Les personnes appréhendées et aussitôt jetées dans la tristement célèbre prison de Dhaïbia, mènent une grève de la faim protestant contre les mauvais traitements qu'ils y ont subis.
Commentant les circonstances dans lesquelles ces manifestations se sont déroulées, le journal a écrit que les séquestrés des camps de Tindouf n'en pouvant plus de la répression qu'ils subissent, ont choisi le moment où l'Algérie est plongée dans ses problèmes et se soucie peu du Polisario, des camps et des Sahraouis en général, pour entamer leur action.
Moulay Ali Lahcen est le premier martyr de ces manifestations, indique le journal qui précise que le défunt qui appartient à la tribu Rguibat Souaâd, a succombé à ses blessures.
Sur sa page Facebook, Moustafa Salma Sidi Mauloud a fait état de la dégradation de l'état de santé de l'un des réclus de Dhaïbia. En précisant qu'en plus de ses nombreuses blessures, il a subi un traumatisme crânien suite aux coups que lui a assénés l'un de ses geôliers sans recevoir de soins médicaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.