MDJS. Renouvellement de la certification en matière de sécurité et d'intégrité    Le Maroc compte 230 neurochirurgiens    Fituc 2019 : Le théâtre à l'heure du changement    Melkisation des terres collectives – Aziz Akhannouch : «Une vraie révolution»    La réforme du système d'information en débat    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    Un voisin, un destin    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation de cinq individus à Imzouren    Tiznit : Une balle de sommation tirée pour neutraliser un récidiviste en état d'ébriété avancée    Concurrence. Le système doit s'améliorer    El Othmani se décerne un satisfecit devant les Conseillers    Ala veille du G20 à Osaka, Guterres appelle à une croissance mondiale équitable    ONU-Sahara : Gabon, Bahrein et Burundi réitèrent leur soutien au Maroc    BMCE Bank of Africa réalise une triple augmentation de capital de 4 milliards Dh !    13è édition de « Grandes écoles pour tous » organisée par la Fondation AWB    Allah, Sidna …et le foot !    Eco-Médias remporte la Supradyn Cup    Mauritanie: L'opposition conteste la victoire d'El Ghazouani    Enseignement: Les élèves condamnés à subir leur héritage social    Encore une cellule terroriste démantelée    Musiques sacrées du monde: Bilan «très positif» pour la 25e édition    Mawazine: Une pluie de stars    Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Atal, Monsieur "je donne tout"    Le Cameroun confirme et le Ghana rate son entrée    Bonne tenue de l'activité du secteur de la pêche    Session de formation sur la démocratie participative    Rencontre entre la direction du parti et des acteurs associatifs, de différents horizons    Bouillon de culture    Nucléaire, Golfe : L'Iran semble jouer l'apaisement    Docteur Chafik Chraïbi, président de l'Association marocaine de lutte contre l'avortement clandestin    Alzheimer La faute à la circulation sanguine ?    Baccalauréat 2019 : La meilleure note au niveau national enregistrée dans la région de Rabat-Salé-Kénitra    La communication publique stratégique : Une légitimation organisationnelle des réformes    Insolite : Pirates informatiques    Le Onze national poursuit sa préparation au grand complet    Avec ses cours de robotique, l'Arménie rêve d'un "futur hautement technologique"    Deux jours de fête sous le thème "La chanson marocaine, une expression esthétique et une identité"    Pour un développement de la culture de cinéma    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilatet primée en Tunisie
Publié dans Libération le 20 - 05 - 2019

La Chambre d'agriculture de la région Draâ-Tafilalet a décroché, samedi, le prix Ibn Chabbat pour la préservation et la mise en valeur des écosystèmes oasiens au Maghreb et ce, en marge d'un congrès régional organisé les 17 et 18 mai à Tozeur sur "La promotion des oasis en Afrique du Nord et en Mauritanie".
Ce prix, qui récompense les projets de développement intégrés des écosystèmes oasiens, a été remis au président de la Chambre, Hrou Abouchrif, lors d'une cérémonie organisée par le ministère
tunisien des Affaires locales et de l'Environnement en collaboration avec la Banque mondiale et avec la participation de délégations représentant outre le Maroc, l'Algérie, l'Egypte, la Libye, la Mauritanie et la Tunisie, ainsi que d'organisations internationales.
Le prix, créé en 2016 à l'occasion du Forum international des oasiens à Tozeur, est décerné à des projets ou des actions de mise en valeur des régions oasiennes sur le plan de l'amélioration de la production et de la commercialisation des produits de l'agriculture et de l'artisanat, de la préservation de l'environnement et du patrimoine et de la promotion de la coopération et du tourisme oasiens. Ce prix peut également être remis à des études ou à des œuvres artistiques contribuant à une meilleure connaissance des régions oasiennes et à une plus large diffusion de leurs potentialités pour la mise en valeur des régions oasiennes et leur promotion en Méditerranée et dans le monde.
S'exprimant lors de ce congrès, le ministre tunisien des Affaires locales et de l'Environnement, Mokhtar Hammami, a mis en garde contre les risques qui menacent les oasis, en raison des changements climatiques et la rareté des ressources hydrauliques, ainsi que l'apparition de nouvelles maladies.
Selon lui, il est impératif d'appuyer les initiatives nationales, locales et internationales visant à améliorer l'adaptation des oasis aux changements climatiques et à renforcer les moyens permettant leur développement durable. De son côté, Angelo Gonfi, expert à la Banque mondiale, a mis l'accent sur l'importance du cadre légal pour protéger l'espace des oasis, appelant à coordonner la législation dans ce domaine, entre les pays de la région et à mettre en exécution les initiatives et les accords portant sur les oasis. Le représentant de l'Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), Nabil Hmada, a pour sa part insisté sur l'impératif de reconnaître les oasis en tant que systèmes fragiles face aux changements climatiques. Il a appelé l'ensemble des pays à travailler pour protéger les oasis et les considérer comme un patrimoine national environnemental, civilisationnel, culturel, local et international. Il a de même souligné qu'il est important d'oeuvrer à préserver les oasis en tant que patrimoine aussi bien régional qu'international. Le représentant de l'observatoire a souligné l'impératif de créer des systèmes régionaux de détection des impacts du changement climatique sur les oasis.
Les participants à ce congrès régional ont appelé les instances spécialisées à accorder des financements, sous forme de dons, à raison de 10 millions de dollars, auprès de Fonds vert pour le climat et 14 millions de dollars auprès de Fonds d'adaptation au changement climatique. Ce financement, dont la finalisation durera 15 mois, bénéficiera aux six pays concernés par le développement des oasis, à savoir le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, la Libye, l'Egypte et la Mauritanie.
Les participants ont préconisé, en outre, d'adopter une vision de développement basée sur une approche intégrée entre les différents secteurs et les différentes parties intervenantes (départements gouvernementaux, société civile, secteur privé, université et institut de recherche scientifique).
Ils ont appelé, aussi, à renforcer les mécanismes de coopération et d'échange d'expériences dans le domaine et à concevoir un plan de travail régional relatif à la gouvernance des oasis, tout en prenant en considération les spécificités locales et nationales et en faisant recours aux nouvelles technologies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.