Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Karim Benzema répond à Noël Le Graët    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Lutte ouvrière!    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Présentation du nouveau staff technique du Raja    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs
Publié dans Libération le 21 - 05 - 2019

Les inégalités ont augmenté dans l'Union européenne ces dernières décennies, en particulier dans l'ancien bloc de l'Est, mais le fossé entre riches et pauvres reste moins gigantesque que dans d'autres régions du monde.
La Bulgarie est le pays le plus inégalitaire de l'UE, selon Eurostat.
L'office européen des statistiques mesure, pour chaque pays, un coefficient de Gini, indice compris entre 0 et 100 qui évalue les inégalités de revenus. Plus il est élevé, plus il y a d'inégalités.
En Bulgarie, il culmine à 40 en 2017, bien au-dessus de la moyenne européenne (31). Les pays baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie), les quatre principaux pays du Sud (Espagne, Portugal, Grèce, Italie), la Roumanie et le Royaume-Uni complètent le Top 10.
Allemagne, France et Pologne sont, quant à eux, légèrement moins inégalitaires que la moyenne.
Slovaquie (avec un indice de 23), Slovénie et République tchèque sont les plus égalitaires, suivis par les pays nordiques (Suède, Danemark, Finlande), la Belgique, les Pays-Bas et l'Autriche.
Entre 1980 et 2017, en Europe, le revenu moyen des 1% les plus riches a crû "deux fois plus vite" que celui des 50% les plus pauvres, selon une étude du Laboratoire sur les inégalités mondiales (WIL) publiée en avril. Une "montée des inégalités" qui s'observe dans la "quasi-totalité des pays européens".
Selon l'organisme, les politiques européennes "peinent à promouvoir une croissance plus inclusive", car elles sont "focalisées sur la réduction des inégalités entre Etats-membres", délaissant les "inégalités à l'intérieur des pays".
C'est à l'Est que les inégalités ont, en moyenne, le plus augmenté. Les écarts de revenus y ont explosé pendant la "transition du socialisme au capitalisme" dans les années 1990, les privatisations bénéficiant à une "élite restreinte", selon le WIL.
Région la plus égalitaire du continent en 1980, l'Europe de l'Est atteint aujourd'hui les niveaux d'inégalité de l'Ouest et du Sud.
En Europe de l'Ouest, les 10% les plus riches gagnent, en moyenne, sept fois plus que les 50% les plus pauvres avant impôts, mais cinq fois plus après impôts, soit une baisse de 29%, selon les données du WIL. La correction est de 23% en Europe du Sud et du Nord, et de seulement 15% à l'Est.
En effet, à l'ouest, les taux d'imposition sont souvent progressifs, plus élevés pour les hauts revenus, alors que de nombreux pays de l'Est, comme les pays baltes, la Bulgarie et la Roumanie, ont mis en place des impôts à taux unique.
Au-delà, la "concurrence fiscale accrue entre Etats européens" a "miné la progressivité de l'impôt", selon le WIL.
Parmi les pays les plus égalitaires, le Danemark "présente les politiques fiscales parmi les plus progressives au monde", selon un rapport d'Oxfam et Development Finance International (DFI) publié fin 2018. Les deux ONG classent le pays en tête de leur classement mondial des Etats engagés contre les inégalités.
L'Europe est, malgré tout, l'un des continents qui a "le mieux résisté à la montée des inégalités de revenu", selon WIL. Elles ont, par exemple, "beaucoup moins augmenté qu'aux Etats-Unis", "notamment grâce à des systèmes éducatifs et de santé plus égalitaires". Les prestations sociales jouent ainsi un grand rôle.
Depuis 1980, les revenus des 50% de personnes les plus modestes ont augmenté de 37% en Europe, alors qu'ils ont stagné aux Etats-Unis. A l'autre bout de l'échelle, les revenus des 0,01% les plus aisés ont augmenté de plus de 300% aux Etats-Unis, soit deux fois plus qu'en Europe.
L'écart est également visible à travers le coefficient de Gini, de 39 aux Etats-Unis selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), soit huit points de plus que celui de l'UE.
La plupart des pays non-européens de l'OCDE ont d'ailleurs un coefficient supérieur à celui du Vieux Continent: 33 en Australie, 34 au Japon, 40 en Turquie, 46 au Mexique et jusqu'à 62 en Afrique du Sud. Seul le Canada (31) fait jeu égal avec les pays européens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.