Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs
Publié dans Libération le 21 - 05 - 2019

Les inégalités ont augmenté dans l'Union européenne ces dernières décennies, en particulier dans l'ancien bloc de l'Est, mais le fossé entre riches et pauvres reste moins gigantesque que dans d'autres régions du monde.
La Bulgarie est le pays le plus inégalitaire de l'UE, selon Eurostat.
L'office européen des statistiques mesure, pour chaque pays, un coefficient de Gini, indice compris entre 0 et 100 qui évalue les inégalités de revenus. Plus il est élevé, plus il y a d'inégalités.
En Bulgarie, il culmine à 40 en 2017, bien au-dessus de la moyenne européenne (31). Les pays baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie), les quatre principaux pays du Sud (Espagne, Portugal, Grèce, Italie), la Roumanie et le Royaume-Uni complètent le Top 10.
Allemagne, France et Pologne sont, quant à eux, légèrement moins inégalitaires que la moyenne.
Slovaquie (avec un indice de 23), Slovénie et République tchèque sont les plus égalitaires, suivis par les pays nordiques (Suède, Danemark, Finlande), la Belgique, les Pays-Bas et l'Autriche.
Entre 1980 et 2017, en Europe, le revenu moyen des 1% les plus riches a crû "deux fois plus vite" que celui des 50% les plus pauvres, selon une étude du Laboratoire sur les inégalités mondiales (WIL) publiée en avril. Une "montée des inégalités" qui s'observe dans la "quasi-totalité des pays européens".
Selon l'organisme, les politiques européennes "peinent à promouvoir une croissance plus inclusive", car elles sont "focalisées sur la réduction des inégalités entre Etats-membres", délaissant les "inégalités à l'intérieur des pays".
C'est à l'Est que les inégalités ont, en moyenne, le plus augmenté. Les écarts de revenus y ont explosé pendant la "transition du socialisme au capitalisme" dans les années 1990, les privatisations bénéficiant à une "élite restreinte", selon le WIL.
Région la plus égalitaire du continent en 1980, l'Europe de l'Est atteint aujourd'hui les niveaux d'inégalité de l'Ouest et du Sud.
En Europe de l'Ouest, les 10% les plus riches gagnent, en moyenne, sept fois plus que les 50% les plus pauvres avant impôts, mais cinq fois plus après impôts, soit une baisse de 29%, selon les données du WIL. La correction est de 23% en Europe du Sud et du Nord, et de seulement 15% à l'Est.
En effet, à l'ouest, les taux d'imposition sont souvent progressifs, plus élevés pour les hauts revenus, alors que de nombreux pays de l'Est, comme les pays baltes, la Bulgarie et la Roumanie, ont mis en place des impôts à taux unique.
Au-delà, la "concurrence fiscale accrue entre Etats européens" a "miné la progressivité de l'impôt", selon le WIL.
Parmi les pays les plus égalitaires, le Danemark "présente les politiques fiscales parmi les plus progressives au monde", selon un rapport d'Oxfam et Development Finance International (DFI) publié fin 2018. Les deux ONG classent le pays en tête de leur classement mondial des Etats engagés contre les inégalités.
L'Europe est, malgré tout, l'un des continents qui a "le mieux résisté à la montée des inégalités de revenu", selon WIL. Elles ont, par exemple, "beaucoup moins augmenté qu'aux Etats-Unis", "notamment grâce à des systèmes éducatifs et de santé plus égalitaires". Les prestations sociales jouent ainsi un grand rôle.
Depuis 1980, les revenus des 50% de personnes les plus modestes ont augmenté de 37% en Europe, alors qu'ils ont stagné aux Etats-Unis. A l'autre bout de l'échelle, les revenus des 0,01% les plus aisés ont augmenté de plus de 300% aux Etats-Unis, soit deux fois plus qu'en Europe.
L'écart est également visible à travers le coefficient de Gini, de 39 aux Etats-Unis selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), soit huit points de plus que celui de l'UE.
La plupart des pays non-européens de l'OCDE ont d'ailleurs un coefficient supérieur à celui du Vieux Continent: 33 en Australie, 34 au Japon, 40 en Turquie, 46 au Mexique et jusqu'à 62 en Afrique du Sud. Seul le Canada (31) fait jeu égal avec les pays européens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.