CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    FIFM : Plusieurs projets récompensés dans le cadre des ateliers de l'Atlas    Un américain arrêté pour l'utilisation de Playstation pour son trafic de drogue    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Chine exige de la sincérité des USA avant toute reprise des négociations sur le commerce
Publié dans Libération le 24 - 05 - 2019

La Chine a exigé jeudi de la "sincérité" des Etats-Unis avant de relancer les négociations commerciales bilatérales, au point mort depuis l'imposition par Washington d'une nouvelle salve de droits de douane sur les produits chinois.
"Si les Etats-Unis veulent continuer à discuter, ils doivent faire preuve de sincérité et rectifier leurs erreurs", a déclaré Gao Feng, le porte-parole du ministère du Commerce.
"Ce n'est que sur la base de l'égalité et du respect que les négociations pourront avoir une chance de se poursuivre", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse régulière.
Six mois de négociations ont permis des avancées mais pas d'accord dans le litige commercial bilatéral. La tension est remontée le 10 mai, lorsque les Etats-Unis ont augmenté de 10% à 25% les tarifs douaniers sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.
Mais le chef des négociateurs chinois, le vice-Premier ministre Liu He, avait à l'époque expliqué depuis Washington, après deux jours de pourparlers commerciaux dans la capitale américaine, que ceux-ci se poursuivraient à Pékin -- sans toutefois donner de date.
Au total, 250 milliards de dollars de produits chinois subissent des droits de douane punitifs à leur entrée aux Etats-Unis. Et le président Donald Trump a ordonné le lancement d'une procédure pour faire de même sur les quelque 300 milliards de dollars de produits épargnés jusqu'à présent.
Washington vient également d'interdire le transfert ou la vente de technologies américaines vers certaines entreprises étrangères considérées "à risque" -- une mesure qui frappe notamment de plein fouet Huawei, le géant chinois des télécoms.
"Côté chinois, la porte du dialogue est grande ouverte, mais les consultations doivent être constructives et sincères", a souligné jeudi Lu Kang, un porte-parole de la diplomatie chinoise.
"Nous espérons que les Etats-Unis feront preuve de sérieux quant à un retour à la table des négociations."
Donald Trump a accusé le géant asiatique d'être revenu sur des promesses faites lors des discussions, ce que Pékin dément.
Dans un entretien mardi à la chaîne de télévision américaine Fox News, l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, Cui Tiankai, a accusé Washington d'avoir à maintes reprises "changé d'avis du jour au lendemain", faisant ainsi capoter les négociations commerciales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.