Barrage sur le Nil: Vers un compromis    Des stars mondiales du surf se défient à Taghazout    Fin de saison pour Mahmoud Benhalib après un tacle meurtrier    Météo: les prévisions de ce mardi    Meknès: Arrestation d'une SDF pour enlèvement d'un nourrisson    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Les femmes mises au ban du développement    Tanger Med dresse un bilan satisfaisant de ses activités    Les EEP bénéficient de plus de 28 MMDH de déblocages à fin novembre    La croissance du nombre de touristes internationaux a ralenti en 2019 à 4%    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Analyse: Villes sans bidonvilles, ce gouffre financier !    Le Forum stratégique maroco-égyptien se félicite de l'ouverture de consulats généraux africains à Laâyoune et Dakhla    Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye    Des ex-guérilleros salvadoriens protègent la forêt qui leur avait donné refuge    L'accord avec Pékin n'offre qu'un répit au secteur technologique américain    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Insolite : Klinsmann épinglé    RSB-Raja, un choc qui a tenu toutes ses promesses    Les sales besognes de Larbi Naji    Coupe du Monde 2022: Zone Afrique, horaires du tirage et tout ce qu'il faut savoir    Le MCO continue sur sa lancée    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Divers    Trois raisons qui expliquent une rapide prise de poids chez les hommes    Casablanca : Arrestation d'un «escroc en ligne»    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Agadir à l'heure des "Journées de Tiznit"    "Bad boys for life" en tête du box office nord-américain    Abdelouahab Doukkali enchante le public saoudien    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Des milliers de binationaux en plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CGEM explore les opportunités de coopération avec les partenaires institutionnels du Royaume
Publié dans Libération le 24 - 05 - 2019

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, mardi soir à Casablanca, une rencontre avec les partenaires techniques et financiers du Royaume axée sur les moyens de consolider et de structurer un partenariat responsable, engagé et durable autour d'une plateforme commune.
Cette rencontre, à laquelle ont pris part les représentants de plusieurs institutions internationales, notamment des Nations unies, de la Banque mondiale, de l'Union européenne, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, de la Banque islamique de développement, de l'Agence française de développement, de l'Agence allemande de développement (GiZ), ainsi que des administrateurs de la CGEM, a permis également de discuter des moyens de créer de nouvelles synergies en faveur du renforcement du secteur privé marocain.
Dans une déclaration à la presse, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, a qualifié cette rencontre d'une "première en son genre", du fait qu'elle a réuni l'ensemble des institutions internationales, des agences et banques de développement ainsi que les représentations diplomatiques au Maroc.
"L'habitude voulait qu'on travaille toujours en bilatéral", a indiqué M. Mezouar, relevant que cette réunion constitue un passage vers une nouvelle étape, "celle de réunir l'ensemble des intervenants et des acteurs, de manière à ce qu'on puisse discuter des priorités et de l'agenda de la CGEM".
"L'objectif est de faire en sorte que les uns et les autres puissent adapter leurs outils, trouver les synergies, et, in fine, construire une plateforme qui va nous permettre de travailler en commun et de consolider le travail entre le secteur privé et les différentes institutions", a t-il précisé.
Le président de la CGEM a, par ailleurs, souligné l'importance d'un secteur privé solide et ouvert capable de stimuler la relance de l'investissement privé générateur de croissance et d'emplois.
De son côté, le coordonnateur résident du système des Nations unies au Maroc, Philippe Poinsot, a indiqué que l'intérêt de cette rencontre est d'échanger sur les priorités de la CGEM, sur sa feuille de route, ainsi que sur d'éventuelles opportunités de collaboration et de partenariat pour faire converger les efforts vers les objectifs fixés.
"Pour les partenaires financiers et techniques qui accompagnent le Royaume dans ses efforts pour la réalisation des objectifs mondiaux du développement durable (ODD), le secteur privé joue un rôle important non seulement dans ce processus, mais aussi à travers tous les secteurs dont le Maroc cherche à améliorer les performances" a déclaré M. Poinsot, notant que les partenaires présents lors de cette réunion travaillent, eux aussi souvent, sur les mêmes secteurs parfois déjà avec la CGEM, et parfois sans réelle coordination.
"Aujourd'hui, ils vont chercher justement à identifier les intérêts communs et dégager une plateforme d'échange et de suivi, d'une manière régulière, pour pouvoir faire le point ensemble afin de s'assurer de ces synergies et de cette nécessaire convergence", a t-il ajouté.
La directrice du département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Banque mondiale, Marie Françoise Marie-Nelly, a indiqué, pour sa part, que le secteur privé est essentiel pour propulser le développement du Maroc et créer des emplois, soulignant que la CGEM est un partenaire de choix.
Elle a, en outre, relevé que cette rencontre est une occasion pour faire le point sur la coopération entre la CGEM et ses différents partenaires et d'examiner les moyens de la renforcer davantage, notant que "l'ensemble sera plus important que la somme des parties pour le bénéfice des jeunes, en particulier ceux à la recherche d'emploi, et de l'ouverture du Maroc sur le secteur privé et sur les chaînes de valeurs mondiales".
A l'issue de cette séance de travail, il a été convenu de mettre en place une plateforme digitale collaborative de consultation, d'appui et d'accompagnement afin de formaliser des projets concrets en faveur du développement des entreprises et de la création d'emplois, notamment ceux destinés aux jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.