Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Groupe socialiste rappelle ses valeurs d'engagement, de responsabilité et de transparence concernant l'action gouvernementale
Publié dans Libération le 24 - 05 - 2019

Chokrane Amam, président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants.
Le bilan d'étape de l'action gouvernementale a suscité des réactions divergentes des Groupes et Groupements parlementaires de la majorité et de l'opposition lors de son examen, mercredi, à la Chambre des représentants.
En effet, si la majorité a exprimé sa satisfaction quant aux réalisations enregistrées par l'exécutif, l'opposition estime que ces résultats ne sont pas satisfaisants.
A cet égard, le Groupe socialiste a rappelé que l'USFP a adopté les valeurs d'engagement, de responsabilité et de transparence à l'égard de l'action gouvernementale, soulignant que la stabilité politique est liée aux constantes référentielles fédératrices.
Le Groupe a souligné la nécessité de tenir compte du contexte international et du classement de notation financière et de relever les défis liés à la recrudescence des mouvements de protestation, tout en préservant les acquis cumulés en matière de droits de l'Homme, notant que le nouveau modèle de développement repose sur la justice territoriale.
Pour sa part, le groupe Justice et Développement s'est dit fier du climat constitutionnel distingué dans lequel le bilan d'étape a été présenté, notant qu'il "concrétise le modèle marocain exceptionnel" et consolide l'Etat des institutions, basé sur le principe de la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes.
Le bilan d'étape correspond au programme gouvernemental et il est en harmonie avec la base contractuelle liant le citoyen à l'institution représentative, a-t-il soutenu, appelant à la poursuite des réformes, l'immunisation de l'économie nationale et la consolidation du volet social, tout en tenant compte des catégories sociales vulnérables, sans omettre la capitalisation des réalisations et des acquis.
De son côté, le groupe du Rassemblement constitutionnel a salué l'initiative du gouvernement visant à augmenter les crédits alloués aux secteurs de l'éducation et de la santé, étant donné qu'ils constituent les piliers du modèle de développement escompté.
Le groupe a, également, pris note des réalisations du gouvernement, tout en appelant à accorder une grande attention aux dysfonctionnements entachant la mise en œuvre du programme gouvernemental et des programmes sectoriels.
En tant que composante de la majorité gouvernementale, le groupe haraki a souligné, quant à lui, la nécessité de définir un nouvel horizon ayant un impact positif sur le citoyen marocain, appelant au contrôle de l'endettement et à l'adoption d'un indice évaluant le déficit d'investissement dans les zones éloignées.
Dans ce sillage, il a souligné l'impératif d'accorder plus d'attention au monde rural, dans le but de garantir la pérennité du développement escompté, tout en donnant une place de choix à la langue amazighe en tant que patrimoine commun de tous les Marocains.
Quant au groupement du Progrès et du Socialisme, il a mis l'accent sur les dysfonctionnements ayant marqué la mise en œuvre des programmes et chantiers sectoriels, tout en insistant sur la nécessité de faire preuve d'objectivité et de tenir compte du contexte politique précédant la formation du gouvernement.
En revanche, le groupe Authenticité et Modernité (opposition) a souligné que le bilan du gouvernement est "maigre", vu qu'il continue à s'endetter et ignore les rapports de la Cour des comptes, citant également l'augmentation des taux de chômage.
Le gouvernement n'a pas réussi à mettre en œuvre les programmes sectoriels, exerce de la pression sur la classe moyenne et menace la paix sociale, a-t-il poursuivi, appelant à l'activation des dispositions constitutionnelles relatives à la transparence et aux valeurs de probité, ainsi que la mise en œuvre du programme des cités des métiers et des compétences.
Pour sa part, le groupe istiqlalien pour l'Unité et l'Egalitarisme s'est interrogé sur l'efficacité des chantiers et programmes adoptés par l'exécutif, exprimant son regret pour les décisions hâtives ayant impacté négativement plusieurs catégories, telles que les commerçants.
Après avoir souligné la nécessité d'une plus grande solidarité gouvernementale, le groupe a exhorté l'Exécutif à œuvrer de concert avec les partis de l'opposition, notant que les réalisations contenues dans le bilan d'étape consistent principalement en l'adoption des textes juridiques et résultent de la compétence exclusive du Parlement.
En vue de dépasser la crise de confiance due à la minimisation du rôle des mécanismes, structures et instances de médiation, le groupe a formulé une série de solutions et propositions visant, principalement, à renforcer la liberté des médias, à garantir la participation des Marocains résidant à l'étranger, en accélérant la promulgation de la loi relative au Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, à préserver le pouvoir d'achat des citoyens et à plafonner les prix des carburants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.