ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Formation professionnelle. Les objectifs seront-ils atteints ?    Moyens de paiement. Comment le cash résiste    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Afriquia transforme les idées en entreprises    La CGEM en mode sauve-qui-peut    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    Parlement: L'opposition mobilise ses troupes    Un Monde Fou    Tunisie: Une nouvelle ère commence    World Policy Conference: La gouvernance mondiale défie la protection du climat    Majorité: Reprise des hostilités    Préscolaire: Les directeurs des académies au Parlement    Education: «En Finlande, nous jouons sérieusement!»    Grâce royale pour Hajar Raissouni    Jameson Maroc célèbre la musique rock    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    La Cité des métiers et des compétences de Laâyoune ouvrira ses portes en 2021    La confiance des ménages continue de fléchir    Le HCP et l'UNFPA renforcent leur partenariat    Plusieurs pays réaffirment leur soutien à l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Omar Hilal réélu vice-président de l'ECOSOC    Prix Katara du roman arabe : deux Marocains primés    Lors d'une parade dans la métropole : 300 motards sillonnent Casablanca pour mettre en scène l'esprit de Harley-Davidson    Les personnes âgées au cœur du nouveau modèle de développement    Session ordinaire de la commune de Tanger : Levée du huis clos    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    Halilhodziç demande de la "patience"    Renault : Mandats suspendus pour Thierry Bolloré    Les démocrates avancent dans leur enquête en vue de destituer Trump    Islamophobie: La tribune des 90 personnalités françaises devient une pétition à succès    Ainsi parlait Zarathoustra!    Les Lions de l'Atlas s'inclinent en amical face au Gabon    Que le jasmin prospère    Maroc-Gabon : le dernier test de Vahid Halilhodžić    Les chorégraphes font de la résistance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions
Publié dans Libération le 25 - 05 - 2019

La réduction des délais de paiement des entreprises constitue une priorité nationale à même de contribuer fortement à l'amélioration du climat des affaires et à la consolidation du développement économique, a affirmé mercredi à Béni-Mellal le wali directeur général des collectivités locales, Khalid Safir.
S'exprimant lors d'une rencontre régionale sur ''Les solutions pour l'amélioration des délais de paiement de l'Etat et des collectivités territoriales", il a relevé que le retard de paiement constitue une menace au climat des affaires et aux équilibres financiers des entreprises.
Assurer la transparence des procédures et la réduction des délais de paiement, comme étant des facteurs de l'amélioration du climat d'affaires et de la réduction des menaces qui guettent les entreprises, est devenu une priorité nationale, a-t-il poursuivi.
Il a, dans ce sens, appelé toutes les parties concernées à s'impliquer dans ce chantier de réforme en vue de surmonter les difficultés auxquelles font face les entreprises en ce qui concerne les délais de paiement et les dettes, lesquelles peuvent négativement impacter le développement économique national et le bon déroulement des activités commerciales des entreprises.
Khalid Safir a également passé en revue les initiatives du ministère de l'Intérieur visant à réduire les délais de paiement, rappelant que la Trésorerie générale du Royaume a mis en place un système électronique pour le dépôt des factures et des réclamations au profit des entreprises liées à l'Etat et des collectivités locales avec des contrats portant sur le système de gestion intégrée.
Pour sa part, le wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal, Khatib El Hebil, a indiqué que le chantier de réduction des délais de paiement vise à lancer une nouvelle dynamique devant renforcer le climat de confiance entre les acteurs publics et privés et contribuer à l'amélioration de l'image et de la crédibilité de l'administration publique et territoriale.
La commission régionale du climat des affaires et les commissions provinciales ont étudié les cas de délais de paiement au niveau de la région et ont réussi à réduire leur nombre, a-t-il soutenu, faisant savoir que les 210 cas recensés au départ au niveau de la région, pour un montant total de 295.83 MDH, ont été réduits à 139 cas pour un montant de 258.08 MDH. De son côté, le trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, a indiqué que le délai global moyen des marchés publics a été réduit pour l'Etat de 146 jours en 2016 à 39 jours l'année dernière. Ce délai a été revu à la baisse pour les collectivités locales territoriales, passant de 142 jours en 2016 à 58 jours en 2017 et à 44 jours en 2018, a-t-il précisé.
Pour ce qui est des collectivités territoriales, la région de Béni Mellal-Khénifra a atteint 20 jours en 2018 alors que pour les services déconcentrés de l'Etat, le délai a été de 18 jours, a relevé Noureddine Bensouda.
Le trésorier général du Royaume a également cité comme autre chiffre clé, le délai d'ordonnancement pour les marchés publics qui est passé de 140 jours en 2016 à 53,6 jours en 2017 puis à 35,5 jours en 2018.
Par ailleurs, le secrétaire général régional de la CGEM, Abdelaziz Farsi, a appelé à traiter la problématique des délais de paiement non seulement parce qu'elle entrave la bonne marche des entreprises et de l'économie nationale, mais aussi parce qu'elle est derrière un grand nombre de problèmes socioéconomiques, liés nomment à la faillite des entreprises concernées.
Initiée par les ministères de l'Intérieur et de l'Economie et des Finances et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), cette rencontre fait partie d'une tournée nationale de sensibilisation visant à assurer l'adhésion de l'ensemble des intervenants aux efforts d'amélioration du climat des affaires et de consécration de la régionalisation avancée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.