Brexit: Le divorce bientôt consommé    Yazid Aït Moujane présélectionné avec les Lionceaux U20    A l'ère du numérique, les métiers classiques séduisent toujours    CAN Futsal 2020 : Arrivée de la Délégation de la CAF à Layoune    Coupe de France: Rachid Alioui absent face à Rennes    Egypte : elle glisse dans l'espace bordant la voie ferrée, son père la sauve in extremis    Le Maroc devient de moins en moins dépendant de l'eau du ciel, affirme Otmani    Coronavirus: les autorités chinoises mettent à la disposition des Marocains résidant à Hubei deux numéros verts    Le Roi Mohammed VI préside au lancement du « Programme intégré d'appui et de financement des entreprises »    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Congrès du PAM : le recours concernant les listes commence ce lundi    Année judiciaire 2020 : La dématérialisation des tribunaux, grande ambition de Mustafa Fares…    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Coupe de la CAF : La RSB cartonne et le HUSA assure l'essentiel    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Abderrahim El Hafidi réagit aux rumeurs sur la tarification de l'électricité    La performance hebdomadaire de la Bourse de Casablanca dans le vert    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    Divers    La DGAPR dément toutes les allégations de torture et de négligence médicale sur les détenus d'Al Hoceima    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Trump reçoit Netanyahu avec un plan de paix « déjà mort »    Bolton Claim Set to Scramble Impeachment Proceedings    Décès de Dr Jean Lévy : Un humaniste et combattant inlassable pour la tolérance    Surf : C'est parti pour le 1er Pro Taghazout Bay !    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Mahi Binebine: «On donne de nous un triste spectacle !»    Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    Le Marocain Hicham Laqouahi remporte le 31è marathon international de Marrakech    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    Groupe Addoha, de grandes ambitions au Ghana    Edito : Triste déballage    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions
Publié dans Libération le 25 - 05 - 2019

Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions, à condition de respecter la limite entre les actions civiles et politiques, a indiqué, jeudi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Intervenant lors d'une rencontre de communication avec les organisations de la société civile, initiée par la Chambre des représentants et axée sur les engagements de cette institution dans le cadre du "Partenariat pour un gouvernement ouvert" et du Parlement ouvert, il a affirmé que la société civile assure de nouveaux rôles encadrés par la Constitution et qui vont au-delà du statut classique des organisations et associations qui la composent, pour leur conférer une position constitutionnelle, légale et morale consacrant leur rôle déterminant dans la société.
Il a assuré que cette reconnaissance insufflera une nouvelle dynamique à la démocratie, en impliquant les citoyens, à travers des initiatives civiles, pour consolider l'interaction positive entre les institutions et la société, soulignant que la société civile a toujours joué un rôle dans l'identification de tout dysfonctionnement ou violation possible au niveau des politiques publiques et de la gestion des services publics.
Rappelant l'adhésion de la Chambre à l'initiative internationale " Partenariat pour un gouvernement ouvert", Habib El Malki a noté que l'institution législative a réalisé plusieurs projets portant sur l'implication, l'ouverture et la communication bien avant cette adhésion, tels le E-parlement, qui implique la circulation rapide et transparente des informations et données, la numérisation de son journal officiel, le lancement imminent de la nouvelle version de son site web et la création de la commission des pétitions au niveau du bureau de la Chambre.
Concernant les engagements de la Chambre des représentants dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert, il a expliqué qu'il y en a 27, déclinés en huit axes portant, essentiellement, sur la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles liées à la démocratie participative et citoyenne, l'implication des citoyens dans le processus législatif, la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles relatives au droit d'accès à l'information et de son usage, la diffusion de la culture parlementaire, l'ouverture sur la société et l'association des citoyens dans le processus d'évaluation des politiques publiques.
Dans ce sens, la Chambre entend mettre en place un mécanisme permanent des relations avec les associations et un registre des organisations de la société civile accréditées auprès de l'Institution, initier des sessions de formation sur l'action parlementaire au profit des associations et approfondir le dialogue avec elles, a-t-il fait savoir.
De leur côté, les représentants de la société civile ont insisté sur la nécessité d'ouvrir l'espace parlementaire à la dynamique civile et d'impliquer les associations dans l'élaboration et l'évaluation des politiques publiques, mettant en avant le besoin d'amorcer un dialogue continu pour développer et améliorer la qualité des lois encadrant l'action associative, notamment celles relatives aux motions et pétitions et à l'accès à l'information.
Ils ont, également, appelé l'institution législative à prendre en compte les avis et propositions de la société civile et à garantir l'accès à l'information en temps opportun, plaidant pour l'établissement d'une plateforme d'action consensuelle dans le cadre de la complémentarité, le respect, l'indépendance des institutions et la définition des relations entre société civile et Parlement.
Les intervenants ont, aussi, revendiqué la mise en place d'un cadre juridique et d'un espace de coopération, l'institutionnalisation du partenariat entre société civile et Parlement et la refonte des formules et modalité d'implication des associations dans l'instauration du socle constitutionnel.
L'initiative "Partenariat pour un gouvernement ouvert" vise principalement à obtenir des gouvernements des engagements concrets en faveur de la démocratie participative, en mettant le citoyen au cœur de la gestion de la chose publique par la promotion de la transparence, de l'autonomisation des citoyens, de la lutte contre la corruption et de l'exploitation des nouvelles technologies pour renforcer la bonne gouvernance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.