Coronavirus : Benchaaboun exhorte les établissements et entreprises publics à plus de souplesse dans la gestion    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    Coronavirus : le PPS salue les mesures d'accompagnement    Covid-19 en France: une dotation de 4 milliards pour financer du matériel médical    Hicham Hajji : «La culture restera toujours présente. Elle est indispensable»    «Zhar El Batoul» : Une série historique attendue pendant le mois de Ramadan    Confinement : Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Santé mentale du personnel médical : Une cellule psychologique mise en place pour les équipes soignantes    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    OCP : plus de 54 milliards de DH de chiffre d'affaires à fin 2019    L'ensemble des indicateurs au vert à fin 2019 : Cosumar en bonne santé financière    La culture à portée de clic!    Banque Populaire : nouvelles mesures en faveur des entreprises    Covid-19: le Consulat rassure les Marocains d'Italie    Coronavirus : le Maroc peut en sortir plus fort    Port d'Agadir : Hausse de 7% de l'activité    Issam-Eddine Tbeur: «la peste soit sur le Coronavirus !»    BAM émet de nouvelles directives monétaires et prudentielles    Fonds anti-Coronavirus: Abdelilah Benkirane -t-il fait don de sa pension exceptionnelle ?    Coronavirus : plus de 3.000 morts aux Etats-Unis et des grèves de protestations sociales    Les pjdistes mangent à tous les râteliers, dont la maladie, pour se placer en pole position du triple échiquier électoral de 2021    Covid-19. Décès d'un bébé à Oujda: la Wilaya brise le silence    Le Parlement bravera le coronavirus sous précautions    574 cas de Covid-19 au Maroc: le bilan actuel par ville    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Données médicales: Comment la CNDP s'organise face à l'état d'urgence    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Chelsea intéressé par les services d'Achraf Hakimi    Activités physiques intenses et épidémie virale ne font pas bon ménage    Le Royaume-Uni pourrait ne pas retrouver une vie normale avant six mois    Les grossistes tablent sur une stabilité des effectifs employés au premier trimestre    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Le Code du travail appelé à la rescousse pour gérer la crise du Covid-19    Neymar respecte les règles du confinement    Report des JO : Le CNOM informera les fédérations et les sportifs de toutes les mises à jour    L'IMA lance une programmation culturelle en ligne    Les ventes de "La Peste" d'Albert Camus en hausse en raison du coronavirus    La Chine referme ses cinémas    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions
Publié dans Libération le 25 - 05 - 2019

Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions, à condition de respecter la limite entre les actions civiles et politiques, a indiqué, jeudi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Intervenant lors d'une rencontre de communication avec les organisations de la société civile, initiée par la Chambre des représentants et axée sur les engagements de cette institution dans le cadre du "Partenariat pour un gouvernement ouvert" et du Parlement ouvert, il a affirmé que la société civile assure de nouveaux rôles encadrés par la Constitution et qui vont au-delà du statut classique des organisations et associations qui la composent, pour leur conférer une position constitutionnelle, légale et morale consacrant leur rôle déterminant dans la société.
Il a assuré que cette reconnaissance insufflera une nouvelle dynamique à la démocratie, en impliquant les citoyens, à travers des initiatives civiles, pour consolider l'interaction positive entre les institutions et la société, soulignant que la société civile a toujours joué un rôle dans l'identification de tout dysfonctionnement ou violation possible au niveau des politiques publiques et de la gestion des services publics.
Rappelant l'adhésion de la Chambre à l'initiative internationale " Partenariat pour un gouvernement ouvert", Habib El Malki a noté que l'institution législative a réalisé plusieurs projets portant sur l'implication, l'ouverture et la communication bien avant cette adhésion, tels le E-parlement, qui implique la circulation rapide et transparente des informations et données, la numérisation de son journal officiel, le lancement imminent de la nouvelle version de son site web et la création de la commission des pétitions au niveau du bureau de la Chambre.
Concernant les engagements de la Chambre des représentants dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert, il a expliqué qu'il y en a 27, déclinés en huit axes portant, essentiellement, sur la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles liées à la démocratie participative et citoyenne, l'implication des citoyens dans le processus législatif, la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles relatives au droit d'accès à l'information et de son usage, la diffusion de la culture parlementaire, l'ouverture sur la société et l'association des citoyens dans le processus d'évaluation des politiques publiques.
Dans ce sens, la Chambre entend mettre en place un mécanisme permanent des relations avec les associations et un registre des organisations de la société civile accréditées auprès de l'Institution, initier des sessions de formation sur l'action parlementaire au profit des associations et approfondir le dialogue avec elles, a-t-il fait savoir.
De leur côté, les représentants de la société civile ont insisté sur la nécessité d'ouvrir l'espace parlementaire à la dynamique civile et d'impliquer les associations dans l'élaboration et l'évaluation des politiques publiques, mettant en avant le besoin d'amorcer un dialogue continu pour développer et améliorer la qualité des lois encadrant l'action associative, notamment celles relatives aux motions et pétitions et à l'accès à l'information.
Ils ont, également, appelé l'institution législative à prendre en compte les avis et propositions de la société civile et à garantir l'accès à l'information en temps opportun, plaidant pour l'établissement d'une plateforme d'action consensuelle dans le cadre de la complémentarité, le respect, l'indépendance des institutions et la définition des relations entre société civile et Parlement.
Les intervenants ont, aussi, revendiqué la mise en place d'un cadre juridique et d'un espace de coopération, l'institutionnalisation du partenariat entre société civile et Parlement et la refonte des formules et modalité d'implication des associations dans l'instauration du socle constitutionnel.
L'initiative "Partenariat pour un gouvernement ouvert" vise principalement à obtenir des gouvernements des engagements concrets en faveur de la démocratie participative, en mettant le citoyen au cœur de la gestion de la chose publique par la promotion de la transparence, de l'autonomisation des citoyens, de la lutte contre la corruption et de l'exploitation des nouvelles technologies pour renforcer la bonne gouvernance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.