Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions
Publié dans Libération le 25 - 05 - 2019

Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions, à condition de respecter la limite entre les actions civiles et politiques, a indiqué, jeudi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Intervenant lors d'une rencontre de communication avec les organisations de la société civile, initiée par la Chambre des représentants et axée sur les engagements de cette institution dans le cadre du "Partenariat pour un gouvernement ouvert" et du Parlement ouvert, il a affirmé que la société civile assure de nouveaux rôles encadrés par la Constitution et qui vont au-delà du statut classique des organisations et associations qui la composent, pour leur conférer une position constitutionnelle, légale et morale consacrant leur rôle déterminant dans la société.
Il a assuré que cette reconnaissance insufflera une nouvelle dynamique à la démocratie, en impliquant les citoyens, à travers des initiatives civiles, pour consolider l'interaction positive entre les institutions et la société, soulignant que la société civile a toujours joué un rôle dans l'identification de tout dysfonctionnement ou violation possible au niveau des politiques publiques et de la gestion des services publics.
Rappelant l'adhésion de la Chambre à l'initiative internationale " Partenariat pour un gouvernement ouvert", Habib El Malki a noté que l'institution législative a réalisé plusieurs projets portant sur l'implication, l'ouverture et la communication bien avant cette adhésion, tels le E-parlement, qui implique la circulation rapide et transparente des informations et données, la numérisation de son journal officiel, le lancement imminent de la nouvelle version de son site web et la création de la commission des pétitions au niveau du bureau de la Chambre.
Concernant les engagements de la Chambre des représentants dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert, il a expliqué qu'il y en a 27, déclinés en huit axes portant, essentiellement, sur la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles liées à la démocratie participative et citoyenne, l'implication des citoyens dans le processus législatif, la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles relatives au droit d'accès à l'information et de son usage, la diffusion de la culture parlementaire, l'ouverture sur la société et l'association des citoyens dans le processus d'évaluation des politiques publiques.
Dans ce sens, la Chambre entend mettre en place un mécanisme permanent des relations avec les associations et un registre des organisations de la société civile accréditées auprès de l'Institution, initier des sessions de formation sur l'action parlementaire au profit des associations et approfondir le dialogue avec elles, a-t-il fait savoir.
De leur côté, les représentants de la société civile ont insisté sur la nécessité d'ouvrir l'espace parlementaire à la dynamique civile et d'impliquer les associations dans l'élaboration et l'évaluation des politiques publiques, mettant en avant le besoin d'amorcer un dialogue continu pour développer et améliorer la qualité des lois encadrant l'action associative, notamment celles relatives aux motions et pétitions et à l'accès à l'information.
Ils ont, également, appelé l'institution législative à prendre en compte les avis et propositions de la société civile et à garantir l'accès à l'information en temps opportun, plaidant pour l'établissement d'une plateforme d'action consensuelle dans le cadre de la complémentarité, le respect, l'indépendance des institutions et la définition des relations entre société civile et Parlement.
Les intervenants ont, aussi, revendiqué la mise en place d'un cadre juridique et d'un espace de coopération, l'institutionnalisation du partenariat entre société civile et Parlement et la refonte des formules et modalité d'implication des associations dans l'instauration du socle constitutionnel.
L'initiative "Partenariat pour un gouvernement ouvert" vise principalement à obtenir des gouvernements des engagements concrets en faveur de la démocratie participative, en mettant le citoyen au cœur de la gestion de la chose publique par la promotion de la transparence, de l'autonomisation des citoyens, de la lutte contre la corruption et de l'exploitation des nouvelles technologies pour renforcer la bonne gouvernance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.