« Mondafrique » revient sur les grandes avancées diplomatiques du Maroc pour régler la question du Sahara    Trump reçoit Netanyahu avec un plan de paix « déjà mort »    Bolton Claim Set to Scramble Impeachment Proceedings    Comme son père, pionnier et visionnaire    Evolution structurelle de l'économie nationale    Marathon international de Marrakech : Hicham Laqouahi pulvérise le record    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Mahi Binebine: «On donne de nous un triste spectacle !»    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Soutien, assistance, financement… La FM6CS dresse le bilan de ses 9 ans d'action au profit des champions sportifs    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad et le Raja accèdent aux quarts de finale    Le marché de tabac a rapporté 11,34 MMDH au Trésor en 2019    Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    NBA Superstar Kobe Bryant Dies in Helicopter Crash    NBA: Kobe Bryant en chiffres    L'initiative «100 jours, 100 villes» du RNI fait escale à Asilah    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    Les jeunes et le discours religieux contemporain    Le sud-africain Aspen Pharmacare veut se développer au Maroc    La HACA à l'édition 2020 du Salon de la radio et de l'audio-digital à Paris    Point de vue : Dire pour construire et non dire pour détruire    Le groupe Addoha intensifie ses investissements au Ghana    Les nageurs meknassis se positionnent sur le podium du Championnat d'hiver de Meknès    CAN Futsal 2020 : L'Île Maurice a déja réussi sa CAN    Mission multi-sectorielle sur les mines et industries extractives à Nouakchott    Coronavirus : Aucun cas enregistré au Maroc    Nous sommes tous Nour    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    CGEM-DGI : CGEM-DGI Une rencontre de communication sur les dispositions de la loi de Finances 2020    Produits impropres à la consommation : Près de 18.000 tonnes détruites en 2019    Une baisse du marché sans impact sur les recettes fiscales    L'épidémie de coronavirus est partie d'un marché à Wuhan en Chine    Abdelaziz Barrada rejoint les Lusitanos Saint-Maur    Edito : Triste déballage    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer    Noureddine Saïl à Dakar : "Il faut multiplier les productions cinématographiques nationales afin de promouvoir le cinéma africain"    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Coronavirus : Voici les pays touchés    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Piers Faccini, le maître de la complainte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les emplois liés aux énergies renouvelables soutiennent la durabilité socioéconomique
Publié dans Libération le 19 - 06 - 2019

Les emplois dans le secteur des énergies renouvelables continuent de progresser, si l'on en croit les chiffres publiés par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) dans un nouveau Rapport annuel sur les énergies renouvelables et l'emploi.
D'après l'organisation intergouvernementale mondiale, 11 millions de personnes occupaient un emploi lié aux énergies renouvelables dans le monde en 2018 contre 10,3 millions recensées l'année d'avant.
«La transformation énergétique mondiale est en marche et les emplois y liés soutiennent la durabilité socio-économique, ce qui constitue une raison de plus pour que les pays s'engagent en faveur des énergies renouvelables», estime le directeur général de l'IRENA, Francesco La Camera.
Malgré le tassement de la croissance sur certains marchés de premier plan, l'IRENA constate que le nombre d'emplois concernés par ce secteur est «plus haut que jamais».
Ce qui n'est du reste pas étonnant d'autant plus que «de plus en plus de pays se sont lancés dans l'ingénierie, le commerce et la construction d'installations faisant appel aux technologies de production énergétique à partir de sources renouvelables », souligne l'agence dans la dernière édition de son rapport.
Si les différents secteurs de production d'énergie à partir de sources renouvelables demeurent relativement confinés dans des marchés de premier plan comme la Chine, les Etats-Unis d'Amérique et l'Union européenne, les dernières analyses de l'IRENA tendent à montrer que «les pays du Sud-Est asiatique comptent désormais parmi les plus gros exportateurs de panneaux photovoltaïques».
L'évolution est telle qu'aujourd'hui, 60% des emplois liés aux énergies renouvelables se trouvent en Asie, notamment en Malaisie, Thaïlande et au Vietnam où la croissance a été la plus marquée l'année dernière.
En termes de géographie, notons que «c'est en Asie qu'on trouve neuf emplois sur dix liés à l'énergie photovoltaïque, soit trois millions de personnes », selon les analyses de l'agence.
En termes d'évolution des emplois, il ressort que l'énergie solaire photovoltaïque compte pour le tiers des emplois liés aux énergies renouvelables dans le monde.
«En 2018, le secteur de l'énergie solaire photovoltaïque a crû en Inde, en Asie du Sud-Est et au Brésil et s'est contracté en Chine, aux Etats-Unis d'Amérique et dans l'Union européenne», note l'IRENA.
Le rapport révèle que «la Chine représente à elle seule 44% de tous les emplois liés à l'énergie éolienne, suivie de l'Allemagne et des Etats-Unis d'Amérique».
D'après le rapport, «l'éolien fournit 1,2 million d'emplois. Les installations à terre sont les plus importantes, mais le segment offshore est en train de décoller et pourrait bénéficier des infrastructures et de l'expertise développées par les secteurs pétrolier et gazier».
S'agissant de l'énergie hydroélectrique, le document indique qu'elle bénéficie des capacités installées les plus importantes entre toutes les sources d'énergie renouvelables mais sa croissance est en berne.
De l'analyse des données relatives à ce secteur, il apparaît qu'il «emploie 2,1 millions de personnes directement, dont les trois quarts dans des fonctions opérationnelles ou d'entretien ».
Bien que leur déploiement reste encore relativement faible (le continent représente 4% des emplois solaires photovoltaïques à l'échelle mondiale), « l'évolution des emplois dans les énergies renouvelables en Afrique est encourageante. Les développements sont encourageants», assure-t-on.
Selon les auteurs du rapport, le secteur de l'énergie solaire hors réseau, tout en permettant de donner accès à l'énergie à davantage de personnes «a également créé l'équivalent de plus de 100.000 emplois à plein temps en Afrique sub-saharienne».
Aujourd'hui, force est de constater que «les énergies renouvelables fournissent des services pour tous les principaux piliers du développement durable, aussi bien sur le plan environnemental que sur les plans économique et social », souligne Francesco La Camera faisant remarquer que « les gouvernements ont aujourd'hui une vision qui déborde les objectifs climatiques».
Selon lui, «ils s'intéressent aux énergies renouvelables car la transition vers ces dernières ouvre la porte à une croissance économique pauvre en carbone et peut créer des emplois en masse».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.