Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans
Publié dans Libération le 24 - 06 - 2019

A la 41e minute, une bruyante euphorie s'empare des supporters égyptiens jusqu'alors très circonspects. Dans un quartier de Guizeh, des jeunes et des familles célèbrent la première victoire des Pharaons lors du match d'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations vendredi.
Le but de Mahmoud Trezeguet a redonné de l'espoir à des supporters qui semblaient craindre le match nul face au Zimbabwe. Au coup de sifflet final, trompettes et drapeaux en mains, le sentiment de joie est décuplé: 1-0 pour l'Egypte.
L'Egypte de Mohamed Salah, champion d'Europe avec Liverpool, fait figure de grande favorite de son groupe A et plus généralement de la CAN que le pays accueille depuis de vendredi jusqu'au 19 juillet.
"C'est un très beau but, d'une grande habileté", se réjouit Fateh Mohamed, un étudiant de 19 ans, un drapeau noué autour du cou.
"Je suis très content de ce but mais j'aurais aimé qu'il y en ait un autre ou deux de plus. J'ai tellement envie que l'on remporte la compétition", espère le jeune homme aux lunettes rondes.
"J'espère que les prochains matches seront meilleurs mais le plus important c'est la victoire au match d'ouverture, pour donner envie aux joueurs de poursuivre sur cette voie", analyse ce passionné venu regarder le match avec ses amis.
Dans un quartier familial de Guizeh, le grand gouvernorat voisin du Caire, plusieurs cafés ont installé des écrans pour leur clientèle autour d'une grande place "rouge, blanche et noire" de monde. Des groupes de jeunes filles, de jeunes garçons ou des familles avec enfants sont aux couleurs de l'Egypte.
Certains portent des maillots, des chapeaux, d'autres soufflent dans des trompettes en plastique achetées à des vendeurs à la sauvette, qui ont déambulé toute la journée dans les rues de la capitale pour écouler leur marchandise.
Au milieu de la foule assise, un enfant debout sur une chaise, portant fièrement le maillot de Mohamed Salah, tente de faire flotter un petit drapeau du bout de ses bras.
De jeunes filles portent des voiles noirs, rouges ou blancs, pour se mettre au diapason. D'autres ont peint le drapeau national sur leurs joues et se prennent en selfies "pour partager avec leurs amis ou comme souvenir", dit l'une d'entre elles. "Je soutiens toute équipe où il y a Mohamed Salah", lance son amie.
Si tous les supporters encensent le but de Mahmoud Trezeguet, la plupart n'ont d'yeux que pour Mohamed Salah.
"C'est un immense honneur de l'avoir parmi nous aujourd'hui", lance Yasser Ahmed, un drapeau peint sur la joue droite, qui regrette toutefois un « beau match mais sans actions".
Adulé en Egypte, Mohamed Salah a encore gagné en popularité en permettant le mois dernier à son club britannique de Liverpool de rafler le titre de champion d'Europe.
"Je suis heureuse pour l'Egypte, ça fait 10 ans qu'on attend cela", se félicite Nourhan Fouad, 23 ans, en référence à la dernière fois où l'Egypte a remporté la compétition en 2010.
"Ce n'est que le premier match mais nous avons avec nous Dieu et Salah pour remporter" la CAN, lance-t-elle avant de crier son amour pour la star de Premier League.
Finalistes de la dernière édition en 2017, remportée par le Cameroun (2-1), les Pharaons ont déjà sept trophées africains au compteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.