Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jordan Ayew, la stagnation du prodige
Publié dans Libération le 26 - 06 - 2019

La Premier League n'est pas si rose: Jordan Ayew, l'ancien prodige du Ghana, qui devait lancer sa CAN-2019 contre le Bénin mardi, peine à s'installer en Angleterre et pourrait avoir besoin du rendez-vous égyptien pour relancer sa carrière.
Depuis son départ de France en 2015, rien n'a fonctionné comme prévu pour le fils de la légende marseillaise Abedi Pelé.
Transféré de Lorient à Aston Villa, l'attaquant a alors connu une première saison plutôt réussie à titre personnel avec sept buts en championnat. Mais le club de Birmingham a été relégué et Ayew n'a jamais vraiment remonté la pente.
Après une demi-saison en D2, Swansea l'a recruté pour l'associer avec son frère André. Il lui a fallu six mois pour se faire une place dans le club gallois, mais la saison suivante a été pleine et réussie: 44 matches, 11 buts, 3 passes décisives... et une nouvelle relégation au printemps 2018.
Et là, les choses se sont compliquées. Prêté à Crystal Palace cette saison, l'ancienne pépite de l'OM ne s'est jamais imposée chez les "Eagles", comme le montre sa faible récolte de deux buts et deux "assists" en 25 petits matches. La situation s'y prêtait pourtant: "Palace" a cherché un avant-centre toute la saison.
Mais face à la concurrence d'un Christian Benteke, auteur de son pire exercice, d'un Alexander Sorloth pas au niveau et d'un Connor Wickham souvent blessé, Ayew n'a pas fait son trou.
La CAN au bon moment
Le Belge, le Norvégien et l'Anglais n'ont inscrit qu'un but à eux trois, mais la direction du club du sud de Londres n'a pas fait confiance au Ghanéen et est allée chercher Michy Batshuayi en prêt pour marquer des buts.
Un exercice 2018-2019 qui le place dans une situation délicate. En pleine reconstruction, Swansea n'a pas caché son intention de se débarrasser du Ghanéen, au salaire bien trop élevé pour un club de deuxième division. André, prêté au Fenerbahçe, est d'ailleurs dans le même cas après l'une des pires saisons du géant turc.
"Alors que les Swans luttent encore pour joindre les deux bouts, la présence des frères Ayew, qui gagnent des salaires relativement élevés, est devenue un véritable boulet au pied du club", a ainsi récemment écrit le site WalesOnline.
"Jordan n'a que 27 ans et est dans la fleur de l'âge. Il ne devrait donc pas être satisfait de la situation et devrait tout faire pour organiser un transfert", a insisté le site gallois d'informations.
La CAN-2019 arrive donc à point. Car si les performances en club n'ont pas décollé, les deux frères ont toujours enchaîné les bons matches avec le Ghana.
Jordan, déjà 13 buts en sélection, était de l'équipe des "Black Stars" finaliste de la CAN-2015.
Contre le Bénin, le Ghana aura besoin d'une autre bonne sortie de l'ancien prodige. Ils seront beaucoup à croiser les doigts, d'Accra... à Swansea.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.